Twitter : la règle des 140 caractères n'est plus (vraiment)

High-tech

RÉSEAU SOCIAL - Ça y est. Dès à présent, vous ne serez plus limités aux 140 signes sur Twitter. L'objectif : faciliter la vie des utilisateurs sur le réseau social. Mais la règle reste quand même présente, à sa manière.

C’est un grand changement... qui n’en est pas vraiment un. En juin dernier, Twitter avait annoncé officiellement son intention d'assouplir sa règle des 140 caractères, sans pour autant renier entièrement cette restriction qui avait fait sa notoriété. Le réseau social a déjà apporté en début d’année une mise à jour aux messages privés, permettant aux utilisateurs de s’envoyer entre eux des textes de 10.000 signes.

C'est maintenant officiel, comme l'annonçait le site américain The Verge, les "médias" attachés aux tweets, comme les photos, les vidéos ou encore les images animées (GIF), ne sont plus comptabilisés dans les 140 caractères. Un exemple ? 

De la même façon, dans les tweets de réponses, le nom d’utilisateur, automatiquement intégré dans le tweet, n'est plus comptabilisé. Sortir les médias et les noms d’utilisateur des calculs est une manière habile de concilier ceux qui sont attachés à la règle d'or des signes limités et ceux qui la trouvent trop contraignante.

"Ça restera, c’est une bonne contrainte pour nous"

La question de la limitation des 140 caractères a toujours fait l’objet de nombreuses spéculations. En janvier dernier, le site spécialisé Re/Code affirmait que l’entreprise envisageait de porter à 10.000 caractères la taille maximale des tweets, citant plusieurs sources internes. L’information avait suscité l’ire des utilisateurs de la plateforme. Obligeant son fondateur à démentir sur  le blog du réseau social.

Le président de Twitter, Jack Dorsey, s’était engagé en mars à ne pas modifier la limite de 140 caractères imposée aux tweets, les messages postés par les utilisateurs : "Ça restera, c’est une bonne contrainte pour nous", avait-il expliqué dans une interview à la chaîne américaine Today, soulignant le caractère symbolique de cette limite, qui permet de conserver l’esprit "sur le moment" du réseau social. La limite historique des 140 signes est héritée du format initial des textos, 160 caractères, Twitter en ayant retiré une partie pour la réserver à l’affichage du nom du destinataire d’un tweet. 

Lire aussi

    Lire et commenter