Un premier cas d'addiction aux Google Glass

High-tech
MÉDECINE – Des médecins américains ont identifié un patient présentant pour la première fois un cas d'addiction aux lunettes connectées de Google. Les symptômes sont apparus sur un patient qui présentait déjà des dépendances.

Il continuait à porter sa main à sa tempe pour activer le pavé tactile des Google Glass alors qu'il ne les portait plus. Un homme de 31 ans a été diagnostiqué comme étant accro aux lunettes connectées de Google. D'autres symptômes étaient également apparus : frustration, irritabilité et problème de mémoire à court terme.

Un article signé par plusieurs médecins américains, et disponible sur le site Science Direct , décrit ce cas, considéré comme le premier concernant une addiction aux lunettes connectées Google Glass. Le patient présentait déjà plusieurs désordres psychologiques : sautes d'humeur, anxiété, phobie sociale et addiction au tabac et à l'alcool.

Une amélioration au terme de la désintoxication

C'est pour cette dernière dépendance qu'il était traité au sein du Navy's Substance Abuse and Recovery Program. Dans ce cadre, les médecins se sont rendu compte que le patient montrait des signes de frustration et d'irritabilité relatifs à l'impossibilité d'utiliser ses lunettes connectées durant sa période de traitement résidentiel de 35 jours.

A la fin de celle-ci, il a été constaté une réduction des symptômes et une amélioration de sa mémoire à court terme. Malgré tout, l'Américain continuait à faire des rêves dans lesquels il regardait à travers les Google Glass.

Les médecins expliquent ces symptômes par un syndrome de dépendance à Internet appliqué aux lunettes connectées. Des troubles qui ne sont donc pas causés par les Google Glass en elle-même, mais par une maladie déjà bel et bien présente chez le patient. N'en déplaise aux détracteurs de la technologie.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter