Une expérience confirme le rôle des comètes dans l’apparition de la vie sur Terre

High-tech
ESPACE — Des chercheurs japonais ont réussi à reproduire en laboratoire le phénomène qui aurait pu contribuer à la création de la vie sur Terre. Il confirme en partie la théorie selon laquelle les comètes y auraient joué un rôle.

Reproduire en laboratoire l’impact des comètes sur Terre. C’est ce qu’ont fait deux chercheurs japonais qui viennent de présenter leurs résultats à la conférence de géochimie Goldschmidt2015 à Prague. Et ils sont très concluants.

Selon eux, l'impact de comètes qui ont frappé la Terre il y a 4 milliards d'années pourrait avoir joué un rôle important dans l'apparition de la vie sur la planète bleue. Une théorie bien connue en astronomie, mais que l’on cherche encore à prouver définitivement.

Le froid des comètes essentiel au phénomène

Pour ce faire, ils ont mélangé des acides aminés, de la glace d'eau et un silicate maintenus à la température de -196 degrés Celsius. Autant d'ingrédients qui sont présents sur les comètes, comme l'ont prouvé les récentes missions spatiales. Les chercheurs ont ensuite utilisé un gaz propulseur pour simuler la collision d'une comète avec la Terre.

Résultat : certains acides aminés se sont transformés en peptides courts, des molécules complexes souvent décrites comme les premières "briques de la vie". "Nos expériences montrent que le froid des comètes au moment des impacts a joué un rôle clef dans cette synthèse", a souligné Haruna Sugahara, de l'Agence japonaise pour la science et la technologie marine et terrestre (JAMSTEC), cité dans un communiqué.

"La production de peptides courts est une étape clef dans l'évolution chimique des molécules. Une fois le processus enclenché, cela demande beaucoup moins d'énergie pour former des chaînes de peptides plus longues dans un environnement terrestre et aquatique", poursuit-il. Ce processus pourrait s'être produit également ailleurs dans le cosmos. Dans le système solaire, Europe et Encelade, les lunes glacées de Jupiter, ont vraisemblablement subi un bombardement similaire de comètes, souligne le chercheur.

EN SAVOIR +
>> Philae a repéré des molécules organiques sur la comète Tchouri
>> Suivez toute l'actualité spatiale sur metronews

 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter