Une intelligence artificielle va pouvoir avertir les piétons mélomanes d’un risque de collision

Illustration
High-tech

INNOVATION - Aux Etats-Unis, des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle capable de détecter les bruits des véhicules et avertir ainsi les piétons écoutant de la musique (un peu trop fort) d’un risque potentiel de collision.

Et si votre casque audio pouvait vous avertir de la proximité d’une voiture ? Ce serait là la solution parfaite pour de nombreux piétons qui écoutent de la musique tout en marchant, oubliant bien souvent de faire attention à ce qui les entoure. Des chercheurs ont mis au point une intelligence artificielle qui pourrait venir en aide aux têtes-en-l’air sans les priver de leurs mélodies préférées.

Un prototype a été développé et implanté au sein d’un casque audio, rapporte un article de IEEE Spectrum repéré par le site Siècle Digital. Ce système de sécurité baptisé PAWS (Pedestrian Audio Warning System - Système d’avertissement sonore pour piétons en VF) se base sur l’interprétation des sons pour alerter les piétons sur l’emplacement des voitures, jusqu’à 60 m de distance, et ainsi les faire modifier leur comportement, notamment à l'approche d'un carrefour. 

"Les véhicules les plus récents disposent de capteurs qui peuvent détecter la présence de piétons, mais ces derniers n'ont généralement aucun moyen de savoir que les véhicules risquent de les percuter", explique Xiaofan Jiang, professeur en génie électrique et membre de l’Institut de données scientifiques de l'Université de Columbia.

Lire aussi

Ecouter de la musique en marchant, une cause de mortalité croissante

C’est en réalisant combien les nouveaux écouteurs avec réduction de bruit les distrayaient encore plus que d’habitude et les coupaient de leur environnement que des scientifiques ont décidé de se pencher sur le projet. Les travaux des chercheurs des universités de Columbia, de Caroline du Nord et du Barnard College ont été publiés en octobre dernier. 

Cela se présente sous la forme de multiples capteurs façon microphones "très peu coûteux et de faible puissance", souligne Xiaofan Jiang. Ils sont positionnés dans la partie intérieure du casque. Les informations reçues sont transmises à l’application du smartphone. L’IA a été formée à reconnaître les sons de 60 types de voitures différentes, dans des environnements variés (rue résidentielle, zone bruyante de Manhattan, autoroute, par vent ou orage, etc.).

Si les premiers tests sont encourageants, l’équipe a conscience des améliorations à apporter. Pour le moment, le prototype ne peut pas anticiper ou signifier la trajectoire du véhicule, voire d'en prendre plusieurs en compte. Il a tendance à se fixer sur le bruit de la voiture la plus bruyante et pas forcément la plus proche. "Si vous imaginez une personne marchant dans la rue, de nombreuses voitures peuvent passer à proximité sans la toucher", souligne Jiang. "Nous devons prendre en compte d'autres informations pour rendre cette détection de collision plus utile."

Toute l'info sur

Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ?

Le projet PAWS a déjà reçu plus de 1,2 million de dollars d’aides pour son développement. L’équipe espère affiner sa technologie et la rendre disponible pour un fabricant afin de renforcer la sécurité des mélomanes et éviter ainsi une cause croissante de mortalité, notamment aux Etats-Unis.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : la France a-t-elle vraiment les plus mauvais chiffres en Europe ?

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

EN DIRECT - Reconfiner la France ? "Non, quand c'est trop tard, c'est trop tard", estime Marine Le Pen

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent