Une mystérieuse entreprise offre un million de dollars pour pirater l’iPhone

Une mystérieuse entreprise offre un million de dollars pour pirater l’iPhone

PIRATAGE — Une start-up américaine propose un million de dollars à qui arrivera à pirater le nouveau système d’exploitation de l’iPhone et de l’iPad. Elle compte parmi ses clients de grandes entreprises, mais aussi des agences gouvernementales. Pas très rassurant.

Un million de dollars pour pirater iOS 9. L’intrigante start-up Zerodium a lancé ce mardi 22 septembre un concours qui prévoit de récompenser jusqu'à trois personnes ou équipes proposant des méthodes "exclusives et via navigateur de débridage complet du dernier iOS9", le système dont sont équipés les iPhones et iPads, explique la société sur son site.

Le challenge s’annonce ardu puisque l’attaque doit être réalisable à distance via un site web ou un message (SMS, MMS ou iMessage). Pour le fondateur français de Zerodium, Chaouki Bekrar, qui a lancé son entreprise aux Etats-Unis en début d'année, il s'agit avant tout d'"évaluer la sécurité de la dernière mouture d'iOS en attirant un maximum de chercheurs en sécurité".


Une initiative douteuse

Si la proposition est classique dans le milieu de l’informatique, elle peut effrayer quant aux desseins de Zerodium. En général, les failles découvertes lors de ces concours sont documentées et transmises à l’éditeur du logiciel pour les corriger.

Mais la start-up traîne plutôt une réputation sulfureuse et pourrait s’en servir pour ses clients, “des grandes entreprises et des agences gouvernementales", d’après son fondateur. En 2004, Chaouki Bekrar avait en effet créé la société Vupen. Parmi ses abonnés figurait alors… la NSA.

EN SAVOIR +
>> Suivez l'actualité d'Apple sur metronews

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : la Haute autorité de santé recommande la vaccination des enfants fragiles

Paris : une professeure du lycée Montaigne violemment agressée en plein cours par un élève

Variant Omicron : pourquoi l'OMS appelle-t-elle à ne pas fermer les frontières ?

Joséphine Baker : quand un cercueil (presque) vide entre au Panthéon

Noël à Bordeaux : pas "d'arbre mort" mais un sapin de verre et d'acier

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.