L' ASTUCE GEEK - Comment changer d'opérateur mobile en conservant son numéro

High-tech
PORTABILITÉ - Depuis dix ans, changer d'opérateur mobile est devenu de plus en plus simple. Reste quelques écueils à éviter, et une procédure à respecter. Suivez le guide...

Les dix premières années de la révolution mobile en France ont souvent été un parcours d'embûches pour l'abonné. Pour s'offrir un combiné à la mode, il fallait souvent changer d'opérateur pour profiter des meilleures offres du moment. Une opération qui, dans l'essentiel des cas, vous forçait à passer au nouveau numéro du nouvel opérateur.


Depuis 2008 et la loi Châtel, c'en est fini. Sur le papier, passer d'un opérateur à un autre n'est plus un jeu de piste. Résilier un contrat pour passer à un autre peut se faire en quelques clics, sans perdre son numéro, ce dernier pouvant désormais vous suivre jusqu'à la tombe. Mais il y a un chemin à suivre pour ça.

Engagement, smartphone simlocké : des écueils à éviter

D'abord, s'assurer que vous pouvez effectivement changer d'opérateur, gratuitement ou à peu de frais. Inutile en effet d'aller chercher une offre un peu moins chère si vos frais de résiliation annulent la différence. Ici, la règle est simple : si vous avez un forfait avec un engagement de 12 ou 24 mois et que vous voulez le résilier avant son terme, il faut sortir la calculette. Quel que soit le forfait, les 12 premiers mois d'abonnement seront toujours dus intégralement. Au-delà, ce qui reste des 24 mois d'engagement éventuels devra être payé à hauteur de 25%.


Exemple : vous avez un forfait 12 mois à 30 euros par mois que vous voulez résilier au bout de neuf mois. Il vous reste donc trois mois à payer, soit 3x30€, 90€ au total. Le même forfait avec 24 mois d'engagement résilié au même moment vous aurait coûté les mêmes trois derniers mois de la première année, toujours 90€, auxquels il faut ajouter 25% des mensualités d'abonnement jusqu'à 24 mois, soit 25% de 360 euros : 90€ de plus, donc un coût total de résiliation de 180€. De quoi faire réfléchir avant de se lancer.

Autre détail qui n'en est pas un : si votre forfait comprenait un engagement dans le temps, il est à craindre que votre smartphone soit simlocké, verrouillé sur le réseau de votre opérateur, incapable d'utiliser la carte SIM de votre nouvel abonnement. Pour savoir si c'est le cas, insérez une carte SIM de tout autre opérateur : si vous arrivez à vous connecter au réseau, c'est que votre smartphone est libre. 


Dans le cas contraire, il faudra demander à votre opérateur actuel un code de déverrouillage. Il doit vous le fournir gratuitement si l'achat de votre smartphone date d'il y a plus de trois mois. Pour ce faire, munissez-vous du numéro IMEI de votre appareil, cet identifiant unique qui s'affiche quand vous tapez "*#06#" au clavier du téléphone, comme si vous vouliez appeler ce numéro. Une fois l'IMEI noté, la procédure varie selon les opérateurs et votre modèle de smartphone : sous Android, un code suffit. Sur iPhone, votre opérateur déverrouillera votre appareil à distance.

Tous les chemins mènent à RIO

Une fois les premiers obstacles levés, il est temps de sauter le pas et de demander la migration de votre numéro vers le nouveau forfait. Ici, l'Arcep, le gendarme des télécoms, a mis en place le RIO, pour Relevé d'Identité Opérateur, le sauf-conduit qui donnera à votre nouvel opérateur toutes les informations nécessaires à la migration de votre numéro chez lui. En pratique, le RIO est un identifiant unique, douze chiffres et lettres. Vous pouvez l'obtenir en appelant -de votre smartphone et la carte SIM de votre forfait actuel- le 3179. Ce numéro unique pour tous les opérateurs vous mènera ensuite vers un serveur vocal. Ce dernier vous dictera alors votre RIO.


Il vous suffira maintenant de le renseigner dans votre demande d'abonnement au nouvel opérateur, une opération qui déclenchera d'elle-même la résiliation de votre ancien forfait. Reste un souci, transitoire : selon le moment et les opérateurs concernés, la migration de votre ancien numéro vers votre nouveau forfait peut prendre entre un et trois jours. Dès que votre ancien forfait cesse de fonctionner, insérez la SIM du nouvel opérateur dans votre smartphone : votre ligne devrait être activée dans un délai maximum de quatre heures.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter