VIDÉO - Autonome, mais avec une "touche humaine" : Renault imagine la livraison du futur

High-tech
DirectLCI
PROTOTYPE - Terminé, le fourgon de livraison. Pour 2030, Renault imagine un véhicule de livraison modulaire, qui pourra se déplacer seul, mais gardera une place pour un "concierge". De quoi accompagner l'explosion du commerce en ligne et imaginer des livraisons plus fiables et plus souples.

Si l'on en croit Renault, la camionnette traditionnelle et son chauffeur vivent leurs dernières années. Trop polluants, pas assez flexibles, pas prêts pour faire face à un marché de la livraison dont les chiffres explosent. S'il le dit avec tant d'aplomb, c'est parce que le constructeur a déjà imaginé la suite. À court terme, cela voudra dire un passage généralisé à l'électrique pour les livraisons en ville. 


Mais c'est la vision à long terme qui fait réfléchir. Cette vision a déjà son concept-car. Il s'appelle EZ-Pro. Et son métier, dans une dizaine d'années, ce sera la livraison finale, ce "dernier kilomètre" qui concentre les efforts et les coûts de la livraison de vos commandes en ligne ou de vos repas à la demande -dans le coût global d'une livraison de colis, ce dernier kilomètre représente ainsi aujourd'hui entre le tiers et la moitié de la facture.

"Garder une part d'humain"

Avec EZ-Pro, de la camionnette, il ne reste plus que les quatre roues. Une base modulaire, sur laquelle peuvent venir se poser plusieurs configurations de fourgons, selon la mission du véhicule. De la simple livraison au food-truck, ce dernier sait un peu tout faire, que ce soit pour livrer des professionnels ou des particuliers. Ce qu'a voulu imaginer le constructeur français, c'est un véhicule assez souple pour servir différemment des besoins différents, et surtout des besoins jusque-là sans réponse. 


EZ-Pro pourrait par exemple aller chercher des envois chez un petit commerçant pour les amener chez ses clients, livrer chaque matin à un restaurateur ses produits frais directement venus de Rungis ou offrir à un food-truck une activité annexe de relais à colis mobile. Les destinataires pourraient les localiser sur leurs smartphones et venir les chercher dans des casiers sécurisés, à déverrouiller avec un code reçu à l'avance. Dans la même veine, la livraison prévue chez vous pourrait se faire ailleurs dans le quartier, là où vous êtes au moment où EZ-Pro fait sa tournée.

"Concierge"

En fait, la seule vraie surprise à la découverte d'EZ-Pro, c'est bien qu'il reste une cabine, un fauteuil où un humain pourrait conduire le véhicule. Alors certes, le volant a disparu, remplacé par un joystick. Mais c'est surtout l'idée que Renault se fait de la mission de cet humain qui a évolué. Conduite autonome oblige, fini le chauffeur, celui qui prendra place dans l'habitacle aura plutôt les missions d'un "concierge", au sens hôtelier du terme, un agent de service, un facilitateur. Bref, celui qui pourrait ajouter de la valeur à une livraison, une touche personnalisée, et surtout une part d'humanité que Renault voudrait préserver, quitte à ce que plusieurs robots-véhicules ne suivent celui que le "concierge" contrôlera. Au-delà de fonctions de conduite débrayables, il aura aussi accès à un cockpit, véritable station de travail bureautique, pour gérer ses livraisons et le reste. 


Mais soyons clairs, le concept présenté aujourd'hui n'est bien qu'un concept, trop tôt encore pour parler performances, autonomie ou prix. D'ici sa sortie projetée, les technologies ont encore le temps d'évoluer.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter