VIDÉO - Salon de l'électronique de Las Vegas : un robot en plus, un boulanger en moins ?

High-tech
DirectLCI
DANS LE PÉTRIN - Découverte presque sacrilège au CES, le salon de l'électronique grand public de Las Vegas : le premier robot qui se prend pour un boulanger, capable de produire un pain convaincant de manière 100% autonome. Et en plus il est américain. Il ne manquerait plus qu'il apprenne à faire une baguette. Un reportage de notre envoyé spécial.

Sale temps pour les boulangers, rattrapés par Joseph Schumpeter et sa théorie de la destruction créatrice. Le coupable, c'est Wilkinson Baking. Cette petite entreprise américaine de l'Etat de Washington vient de présenter au CES de Las Vegas sa nouvelle création, Breadbot. Résultat de huit ans de travail, Breadbot est le premier robot capable de produire,  de A à Z, un pain convaincant, malgré les difficultés techniques spécifiques à la boulangerie.


Si la machine impressionne, c'est justement parce qu'elle a réussi à intégrer toutes les étapes dans une petite ligne de production continue : elle mélange les ingrédients, les pétrit, laisse lever la pâte juste ce qu'il faut, moule un pain qui passera au four et qui sera ensuite directement placé dans une vitrine, prêt à être vendu.

Dix pains à l'heure

Aucune de ces étapes n'est très compliquée à faire répéter par la machine. Le défi des concepteurs de Breadbot tient dans l'intégration de ces fonctions dans un seul appareil, qu'il faudrait juste alimenter en farine et levure toutes les quatre à cinq heures. La machine est capable de sortir ses pains à la demande, au rythme d'un toutes les six minutes au maximum. Pas de quoi donc tenir la cadence d'une boulangerie à la française. 


Mais ce n'est pas le marché que l'engin vise aujourd'hui. Les clients que Wilkinson Baking démarche, ce sont en effet les chaînes de supermarchés, qui voudraient vendre du pain frais, mais en se passant d'un boulanger à demeure. Coût de l'appareil : environ 100.000 dollars (environ 87.000 euros) pour un contrat de location de cinq ans

Et le pain, au fait, est-il mangeable ? Si nous n'avons pas pu le goûter, l'odeur faisait en tout cas envie, d'autant que Breadbot peut produire toutes sortes de pain, tant qu'ils ont la forme d'un pain de mie. Pas question en effet pour l'instant de savoir faire une baguette à la française. Il n'est pas non plus encore question de voir Breadbot traverser l'Atlantique.


Mais pourtant, cette nouveauté-là doit sonner comme un signal d'alerte aux oreilles des boulangers traditionnels : eux non plus ne seront pas épargnés par la robotisation.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter