VIDÉO - Cette jeune handicapée monte des vidéos comme une pro

High-tech
DirectLCI
HANDICAP – Inscrit dans l'ADN d'Apple depuis l'origine, l'accessibilité des personnes handicapées à ses produits a facilité la vie de nombreux invalides. A l'honneur de la dernière keynote de la marque à la pomme, Sady Paulson, monteuse vidéo reconnue, nous explique en quoi cela a changé sa vie.

Elle apparaît de dos, assise sur son fauteuil roulant face à son ordinateur. Sady Paulson bouge alors la tête de gauche à droite sur le socle de son siège pour piloter son iMac. C'est à elle qu'est revenu le privilège de débuter la vidéo d'ouverture de la dernière keynote Apple. Un long focus sur l'accessibilité chère au cœur de la marque à la pomme qui a lancé une page dédiée au sujet sur son site internet en même temps qu'une nouvelle ligne de MacBook Pro où les fonctionnalités d'accessibilité sont nombreuses.


Ce que peu savent, c'est que c'est Sady elle-même qui a édité la vidéo. Car si elle ne peut s'exprimer verbalement, ses multiples talents de monteuse et réalisatrice sont reconnus. Et ce, malgré une paralysie cérébrale. Elle a commencé à faire des vidéos il y a 10 ans en découvrant qu'elle pouvait utiliser iMovie, le logiciel de montage vidéo d'Apple. "Avant d'avoir un Mac, j'utilisais un système de communication et un PC avec des contrôles basiques. Je ne pouvais l'utiliser que pour du texte et c'était tout", nous explique-t-elle par mail.


Sa vie a aussi changé le jour où elle a pu adapter les fonctions d'accessibilité de ses appareils, et notamment grâce à la fonction Switch Control de son Mac, à son fauteuil roulant. Elle a ainsi pu configurer deux larges boutons au niveau de sa tête pour commander son ordinateur. Lancé en 2013, Switch Control vient en aide aux personnes ayant des handicaps physiques ou moteur. "Switch Control me permet de faire tout ce que je veux sur mon ordinateur. Et grâce à ça, j'ai pu avoir mon diplôme en cinéma numérique à l'université Full Sail en début d'année", souligne-t-elle. Parmi les autres fonctionnalités qui sont de véritables "plus" au quotidien, elle fait appel à Text to Speech qui lui "donne une voix" ainsi qu'à Predictive. "C'est une fonctionnalité qui a énormément facilité et accéléré ma communication. Au lieu de taper une lettre à la fois, Predictive devine le mot que je vais taper et même le mot suivant. Tellement cool !", s'enthousiasme-t-elle.

Cela permet aux gens de voir au-delà de mon handicapSady Paulson

Par son dynamisme et sa joie de vivre, Sady Paulson réussit à oublier son handicap et à le faire oublier. "Mes appareils m'ont permis de faciliter ma communication. Je me sers de mon téléphone pour envoyer des SMS, poster sur Facebook, prendre des selfies, parler à ma famille et mes amis… Vous ne réalisez pas à quel point ces appareils ont fait de moi la femme indépendante que je suis. Ils m'ont ouvert de nouveaux horizons", annonce fièrement la monteuse vidéo. "Maintenant le temps est ma seule limite. Le temps de faire tout ce que je ne pensais jamais pouvoir faire il y a encore quelques années."


Débarrassée des limites matérielles, elle peut désormais vivre ses rêves. "J'ai toujours su que j'avais les capacités, la créativité et la passion pour devenir monteuse vidéo, cinéaste, réalisatrice ou tout ce que je voulais. Switch Control a fait sauter ces barrières et m'a permis d'exprimer mes capacités et de poursuivre ma passion. Je suis maintenant aux manettes", se félicite-t-elle. Elle apprécie surtout que toutes les fonctionnalités qu'elle utilise, nativement dans les produits à la pomme, fassent appel aux mêmes matériels que les valides : "Cela permet aux gens de voir au-delà de mon handicap et de s'arrêter sur qui je suis vraiment : une femme intelligente, talentueuse, créative et passionnée. Une femme qui ne laissera rien l'arrêter !"


Et maintenant ? "Je veux produire des vidéos qui montrent comment la technologie peut ouvrir de nouveaux horizons aux personnes de tous les handicaps qui veulent réaliser leurs rêves", avance Sady. "Je veux inspirer les enfants et les jeunes adultes que, quels que soient les obstacles qui se dressent devant eux, il y a des solutions. Il y a des histoires merveilleuses et je veux les raconter."

En vidéo

Plein Ecran du 19/11/2016

Apple, l'accessibilité dans l'ADN de la marque

Ce qui a longtemps fait la notoriété d'Apple, c'est sa capacité à simplifier les utilisations. Ce fut l'argument du Macintosh contre le PC, de l'iPhone et son usage tactile contre tout le reste. "Nous pensons que la technologie devrait être accessible à chacun", nous résume Sarah Herrlinger, en charge de la politique globale d'accessibilité et des initiatives chez Apple. Lors de sa dernière keynote, la firme de Cupertino a ainsi mis l'accent sur des exemples concrets d'utilisation de ses produits par des personnes handicapées, que ce soit avec Sady Paulson ou encore en montrant qu'une personne aveugle pouvait prendre des photos grâce à VoiceOver qui annonce vocalement tout le menu des appareils.



L'accessibilité est clairement dans l'ADN d'Apple, comme l'éducation ou le design. "Depuis le début, c'est envisagé dans la conception de nos produits", renchérit Sarah Herrlinger. Chez Apple, il apparaît essentiel que l'accès à l'information et l'autonomisation des personnes soient indissociables. Pourtant, les utilisateurs handicapés ne représentent qu'une toute petite frange du marché d'Apple. Mais, du côté de la marque à la pomme, on explique qu'elle n'est pas différente du reste des consommateurs. "On ne fait pas des produits spécifiques pour les handicapés, mais les produits sont pensés pour tout le monde. Le site va nous permettre de sensibiliser le plus grand nombre aux fonctionnalités d'accessibilité", ajoute la responsable. "Nous croyons que la technologie peut être utilisée par tous", ajoute Sarah Herrlinger. 


Apple n'hésite désormais plus à porter des produits en lesquels elle croit. Ce fut le cas de la startup AssistiveWare et son application Proloquo2Go qui permet à des handicapés de pouvoir communiquer avec leur entourage à l'aide de pictogrammes et d'un support vocal. Son fondateur David Niemeijer ne cache pas que le soutien d'Apple, et de Steve Jobs à l'origine, et l'intérêt de la marque pour l'accessibilité lui ont beaucoup apporté. Parmi les autres domaines où Apple s'implique, on trouve aussi la lecture en braille. La marque a même un clavier braille intégré et un afficheur braille. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter