VIDÉO - Confinement : à Nice, la police surveille les promeneurs avec un... drone

VIDÉO - Confinement : à Nice, la police surveille les promeneurs avec un... drone

TECHNOLOGIE - Dans la ville de Nice, des drones munis d'un haut-parleur sillonnent depuis jeudi le bord de mer et le centre-ville pour faire respecter le confinement décrété mardi midi par le chef de l'Etat.

"Rappel des consignes relatives à l'épidémie de coronavirus (Covid-19) : tous les déplacements hors du domicile sont interdits sauf dérogation. Veuillez respecter une distance de sécurité d'au moins un mètre entre chaque personne ", clame haut et fort l'engin volant. Nous ne sommes pas en Chine, mais bien en France, dans la ville de Nice (Alpes-Maritimes). Un drone muni d'une caméra et d'un haut-parleur accompagne depuis jeudi des patrouilles de la Police nationale. 

Survolant le bord de mer et le centre-ville, il ordonne aux riverains de rester chez eux, notamment aux flâneurs de la Promenade des Anglais que la mairie a décidé ce vendredi d'interdire aux piétons. Les riverains étaient plus habitués à voir des mouettes survoler leur tête qu'à ce drôle d'oiseau. Malgré l'amende de 135 euros, beaucoup de personnes prennent à la légère les règles du confinement. Et le dispositif a  visiblement fait ses preuves lors de la première journée d'expérimentation. 

Toute l'info sur

Le 13h

Lire aussi

Difficile en tout cas de faire la sourde oreille

"Nous mobilisons beaucoup moins d'hommes, nous touchons beaucoup plus de population. C'est vraiment un outil extrêmement utile", se félicite Olivier Malaver, commissaire de police à Nice (Alpes-Maritimes). En cas de non-respect des consignes, des agents prennent alors le relais. "Si les personnes ne réagissent pas aux messages de prévention du drone, alors nous envoyons des équipages pour procéder aux contrôles et aux verbalisations, s'il y a des infractions", ajoute-t-il. 

Difficile en tout cas de faire la sourde oreille à son approche : l'engin volant est doté d'un haut-parleur d'une puissance 100 décibels - par comparaison, un Airbus au décollage produit 120 décibels. La préfecture de police de Nice s'est attachée les services d'un pilote professionnel : Sabri ben Hassen, un ancien policier aujourd'hui reconverti dans le pilotage de drone, qui dirige la société Drone 06. Une association inédite ou presque.

Cela permet de soulager les forces de police et de diffuser un message qui est très important.- Un riverain au micro de TF1.

Une nouveauté qui toutefois laisse certains habitants dubitatifs, comme a pu le constater une équipe TF1. "Est-ce que cela est adapté ?", s'interroge un riverain. Sur la grande avenue Jean Médecin, artère commerçante jalonnée de commerces fermés et sillonnée par des tramways en nombre réduit, la stupeur a été grande quand les passants ont entendu la voix du drone au-dessus de leur tête, a d'ailleurs constaté un journaliste de l'AFP. Mais la plupart des habitants jugeraient néanmoins son usage bénéfique. "Cela permet de soulager les forces de police et de diffuser un message qui est très important", estime pour sa part un autre riverain.

A Nice, la mairie a clôturé les parcs, les jardins, les marchés depuis lundi et envisage dorénavant des mesures de couvre-feu. Dès mercredi, la police avait commencé à verbaliser de nombreux promeneurs ou joggeurs, venus s'aérer sur le front de mer en infraction avec les mesures de confinement en vigueur depuis mardi midi. Le drone survole également depuis ce vendredi les rues de Cannes. Et la préfecture envisage de le déployer dans d'autres villes des Alpes-Maritimes. 

En vidéo

Confinement : "Il faut des amendes plus fortes", affirme le maire de Nice, Christian Estrosi

Par le passé, la préfecture des Alpes-Maritimes avait déjà fait appel à la même société pour des opérations de brouillage, pour sécuriser les abords du Festival du film de Cannes ou le rassemblement d'hommage à Nice avec Emmanuel Macron organisé un an après l'attentat qui avait fait 86 morts sur la Promenade le 14 juillet 2016. L'initiative n'est pas totalement unique en France : un drone a été utilisé jeudi 19 mars également sur l’île-de-Ré avec un message pré-enregistré de rappel des mesures de confinement.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - "Lever le confinement le 15 décembre, ce ne sera pas baisser la garde", souligne Gabriel Attal

CARTE - Confinement : regardez jusqu’où vous pourrez sortir autour de chez vous dès le 28 novembre

"Cessons de dire des bêtises" : taxé de racisme après sa parodie d’Aya Nakamura, Omar Sy se défend

Allègement du confinement : les mesures détaillées jeudi à 11h par Jean Castex

L'ouverture des stations de ski "impossible" pour les vacances de Noël

Lire et commenter