DEMAIN EN 3D - Des éoliennes aux énormes réservoirs, ces projets fous pour lutter contre la fonte des glaces

DEMAIN EN 3D - Des éoliennes aux énormes réservoirs, ces projets fous pour lutter contre la fonte des glaces
High-tech

Toute L'info sur

LE WE 20H

INNOVATION - La fonte des glaces est l'une des préoccupations majeures du XXIe siècle. Plusieurs projets démesurés ont pour objectif de la limiter. En Antarctique, un parc d'éoliennes permettrait de former une nouvelle couche sur la banquise tandis qu'en Suisse, des réservoirs stockeraient de l'eau en été pour la redistribuer sous forme de neige artificielle en hiver.

L’Antarctique, la région la plus froide du monde, n’est plus épargnée par la hausse des températures. Un immense morceau de banquise de 52.000 km2 menace même de se détacher du continent glacé. En comparaison, ce territoire blanc est plus grand que les Pays-Bas ! Mais comment refroidir une telle surface ? Les éoliennes sont peut-être la solution. 

Un projet fou est actuellement sur les rails : il consiste à installer 10.000 éoliennes offshore -un tel parc n'existe pas dans le monde aujourd'hui- qui fabriqueraient de l'énergie pour alimenter d'énormes pompes. Ces pompes prélèveraient alors de l'eau dans l'océan pour la projeter à la surface de la banquise. Comme les températures extérieures sont encore largement négatives dans cette partie du globe,  l'eau gèlerait instantanément et une nouvelle couche de glace se formerait, comme une sorte de rustine qui empêcherait la banquise de se morceler. Un bémol : il faudra bien sûr, dans le même temps, réduire drastiquement nos émissions de gaz à effet de serre. 

Lire aussi

Autre victime du réchauffement climatique : les glaciers de haute montagne. Les scientifiques espèrent les sauver grâce au recyclage de l'eau. La source de leur inquiétude : le  glacier Morteratsch, dans la chaîne des Grisons, en Suisse. Si rien n'est fait, il sera deux fois plus petit en 2040. Chaque été, avec la répétition des canicules, il perd en effet beaucoup trop d'eau. 

Les ingénieurs veulent donc la récupérer et la stocker dans des réservoirs pour la recycler en neige artificielle au moment où le glacier en a le plus besoin, en hiver. C’est en effet à cette période que les glaciers se régénèrent grâce aux chutes de neige... désormais insuffisantes avec le changement climatique. Grâce à cette eau recyclée en neige artificielle, le glacier se "referait" alors une santé.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent