VIDÉO - Douche connectée, eau en bulles... des solutions pour économiser l'eau

High-tech
DirectLCI
PARLONS... HIGH-TECH - A l'occasion de la Journée mondiale de l'eau, ce jeudi, Cédric Ingrand vous présente des objets high-tech qui permettent d'en réduire la consommation et la pollution.

Sous la douche, on peut désormais maîtriser sa consommation d'eau chaude, au quotidien, et de manière simple. L’invention française, elle s'appelle Hydrao, un pommeau de douche un peu spécial. Hydrao n'est pas un coup d’essai, le premier modèle était sorti il y a près de 18 mois, celui-ci qui s’appelle Hydrao Aloé sort ce jeudi 22 mars 2018...


L'idée, c’est d’attaquer votre consommation d’eau par la douche, qui dans une famille peut représenter jusqu’à 40% de votre consommation, et de l’eau chaude en plus, qui vous coûte aussi de l’électricité ou du gaz. Le principe, lui, est simple : remplacez votre pommeau de douche par celui-ci, et désormais, votre douche vous dira combien d’eau vous consommez, grâce à la lumière qu’elle affiche (vert jusqu’à dix litres, bleu jusqu’à vingt, une échelle qui va jusqu’au rouge, et même au rouge clignotant si vous dépassez cinquante litres consommés pour une seule douche). Si vous voulez allez plus loin, Hydrao est un pommeau de douche connecté, à votre smartphone, qui vous permettra d’analyser des centaines de douches conservées en mémoire, et de régler les seuils de déclenchement de chaque couleur, par exemple si vous avez des cheveux longs et besoin d’un peu plus de temps sous la douche.


Selon le constructeur, les utilisateurs d'Hydrao peuvent économier en moyenne 50% d’eau, juste du fait du design d’Hydrao, qui consomme moins d'eau par minute passée sous la douche, avant même que votre prise de conscience ne fasse le reste. En fait on estime l’économie réelle à quelques centaines d’euros dans une famille avec des enfants. Du coup, les 70 euros à débourser pour votre nouvelle douche se paieront un peu tout seuls. Hydrao est de plus une belle réussite pour une start-up française : Hydrao Aloé vient de sortir chez nous, mais on sait déjà qu’il va équiper 10.000 salles de bains dans un complexe immobilier à Singapour.

Des bulles d'eau pour éviter les bouteilles vides

L'autre source de pollution autour de l'eau concerne l'eau minérale. Ici, le problème ce n’est pas l’eau, c’est la bouteille : on en utilise des milliards chaque année, on les recycle ou pas, c’est un vrai défi environnemental, d’où l’idée d’une start-up anglaise qui a voulu faire de l’eau que l’on puisse emporter avec soi, mais sans la bouteille ! L'idée, c'est Ooho, une bulle d’eau que l’on pourrait boire et avaler, et pour cause, l’enveloppe est faite dans une gélatine fabriquée à base d’algues, et donc parfaitement comestible, une riche idée développée avec des chercheurs de l’Imperial College de Londres. A l'utilisation, ça semble surprenant, mais ça marche. Les inventeurs d'Ooho travaillent aujourd'hui à industrialiser le procédé, pour pouvoir produire des billes en nombre et à la demande, une vraie belle idée, et une solution élégante à la peste des bouteilles en plastique.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter