VIDÉO - Galaxy S : face à l'iPhone, 10 ans de smartphone haut de gamme selon Samsung

High-tech
DirectLCI
HISTOIRE – En présentant son Galaxy S10 et toutes ses déclinaisons ce mercredi à San Francisco (keynote à suivre en direct sur notre site à partir de 20h), Samsung fêtera en grande pompe les 10 ans de son smartphone emblématique. Retour sur les évolutions du grand rival de l'iPhone.

En 2007, Apple lançait l'iPhone et inaugurait l'entrée dans un nouveau monde téléphonique. Celui du smartphone et de la révolution technologique qui allait bouleverser toutes nos habitudes. Il fallait attendre presque trois pour voir la concurrence répliquer.


Avec l'arrivée d'Android, le système d'exploitation des téléphones mobiles propriété de Google, Samsung avait dans l'idée de se poser en grand challenger de la marque californienne. Bien lui en prit. Si les débuts furent un peu chaotiques, le constructeur sud-coréen a ensuite fini par trouver sa vitesse de croisière, jusqu'à devenir le ténor mondial du marché. Un statut de numéro un que le géant asiatique doit notamment à sa gamme phare, Galaxy S, lancée en 2009.

Samsung GT-I7500 Galaxy (2009)

C’est le premier smartphone officiel de Samsung à tourner sous Android. Il est lancé en juin 2009 pour rivaliser avec l’iPhone. l a des boutons physiques juste en-dessous d’un écran tactile Super AMOLED de 3,2 pouces. Il dispose d’un trackpad pour aider à la navigation et d’un appareil photo de 5 Mpx. Il doit essuyer quelques critiques sur son incapacité à proposer des mises à jour du système.


Galaxy S (2010)

C'est là que démarre réellement la saga Galaxy S.Un an après le GT-I7500, Samsung a retenu la leçon et lance le premier modèle de sa gamme Galaxy S, le I-9000. Il a déjà un écran Super AMOLED de 4 pouces, sa batterie est de 1.500 mAh, sa capacité de stockage de 16 ou 32 Go. Son appareil photo de 5 MP dispose d’un autofocus. Le tout dans un châssis en plastique texturé. Il est à l’époque le smartphone le plus fin (9,9 mm d’épaisseur).

Galaxy S II (2011)

Nettement plus fin encore que son prédécesseur, le Galaxy S II améliore absolument tout, notamment un écran plus grand (4,3 pouces) et de meilleure qualité. Il peut aussi fonctionner avec un stylet, ce qui donnera par la suite la gamme Galaxy Note. Il s’avère aussi deux fois plus rapide, avec deux fois plus de mémoire vive.


Galaxy S III (2012)

Fini le design rectangulaire des premiers modèles, Samsung inaugure le format “galet” avec un écran de 4,8 pouces. L’iPhone ayant lancé Siri en 2011, le S III embarque à son tour un assistant vocal, S-Voice. C'est un énorme succès, l'appareil est sacré meilleur smartphone au Mobile World Congress de Barcelone, la grand-messe de la téléphonie mobile.


Galaxy S4 (2013)

Chose amusante : la dénomination du Galaxy S change quelque peu. Exit les chiffres romains, le S s’accompagne d’une déclinaison en chiffre arabe, collé au S. La caméra arrière passe à 13 MP et devient même dual camera. Mais pour le reste, rien ne restera dans les mémoires.

Galaxy S5 (2014)

Il fait le plein de nouvelles fonctionnalités. Pour la première fois, un Galaxy S peut se déverrouiller grâce au lecteur d’empreinte digitale. Il est résistant aux éclaboussures et à la poussière. Mais ce S5 souffre d’un nouveau design en plastique "soft touch" mal accueilli qui en fait l’un des mal aimés de la gamme malgré ses innovations (dont un capteur de rythme cardiaque). Mais cela ne l’empêche pas de devenir alors le smartphone Samsung le plus rapidement vendu de l’histoire.

Galaxy S6 et S6 Edge (2015)

Oublié le design mal inspiré du S5, le S6 opte pour le verre et le cadre aluminium beaucoup plus premium. La charge rapide fait son apparition et s’ajoute à la charge sans fil (induction). Il est désormais possible de récupérer 50% d’autonomie en 30 minutes et il faut 1h30 pour recharger l'appareil intégralement contre 4h sur le premier Galaxy S. Le Galaxy S6 Edge s’enorgueillit d’un écran pour la première fois Super AMOLED Quad HD et aux bords incurvés (5,1 pouces).

Galaxy S7 et S7 Edge (2016)

Le changement de design du Galaxy S6 se poursuit sur le S7. C’est du côté de l’appareil photo qu’il faut aller chercher la nouveauté avec un capteur à l’arrière doté de la technologie Dual pixel et de l’auto focus ultra-rapide. Retour de l’étanchéité : le S7 et les smartphones suivants résisteront à une immersion jusqu’à 1,50 m durant 30 minutes.

Galaxy S8 et S8+ (2017)

Changement de design. L’écran Infinity (quasiment sans bord) fait son apparition et porte les limites de la face avant à une diagonale de 5,8 pouces. Les bords incurvés qui prévalaient sur les versions Edge sont généralisées. L’appareil photo voit arriver un grand angle sur la caméra selfie. La connectique USB-Type C, plus rapide et réversible, remplace le traditionnel port USB. La reconnaissance faciale via l’iris est introduite en complément de l’empreinte digitale, non sans ratés au démarrage .

Galaxy S9 et S9+ (2018)

Samsung garde la même recette qui a fait le succès du S8 et la saupoudre de quelques nouveautés , certaines intéressantes (le double capteur photo du S9+, la double ouverture variable de l’appareil photo) et d'autres moins (les Emoji RA). Le son monte en gamme aussi avec le partenariat avec AKG et l’intégration de la technologie Dolby Atmos pour le son spatialisé.

Galaxy S10, S10e et S10+ (2018)

La révolution pour les 10 ans ! Fini la bordure, l’écran devrait occuper toute la surface avant pour ne laisser qu’un rond noir apparaître pour héberger la caméra selfie. A l’arrière, on trouvera très probablement trois capteurs photo sur les modèles les plus à la pointe. Parti de 16 Go en 2009, l’espace de stockage devrait atteindre 1 To. Pour la première fois, Samsung s’apprête à dégainer trois, voire peut-être quatre, déclinaisons de son smartphone vedette afin de ratisser large sur le haut de gamme.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter