ARN messager : découvrez, en 3D, comment il pourrait soigner le cancer et bien d'autres maladies

ARN messager : découvrez, en 3D, comment il pourrait soigner le cancer et bien d'autres maladies

INFOGRAPHIES 3D - L'ARN messager est utilisé contre le coronavirus. Il est aussi très prometteur contre les cancers et d'autres maladies. Le dr Gérald Kierzek nous explique pourquoi et comment.

L'ARN messager est une technologie extrêmement prometteuse contre le cancer dans les laboratoires de recherche depuis plus de dix ans, selon le docteur Gérald Kierzek, médecin urgentiste à l'hôpital Hôtel-Dieu (AP-HP) à Paris et consultant TF1-LCI. Pour le virus, nous sommes sur une stratégie préventive : nous développons des anticorps avant son apparition. Mais pour le cancer, c'est une stratégie curative.

Toute l'info sur

Le WE

Dans le cas d'une tumeur pulmonaire ou un cancer du sein par exemple, le docteur Gérald Kierzek explique que la première étape consiste à prendre des cellules tumorales et identifier à leur surface une protéine appelée "antigène tumoral d'intérêt". Il s'agit ensuite d'extraire son code génétique, l'ARN messager, et de le dupliquer en laboratoire.

"Des essais en cours sur le VIH"

Cet ARN messager sera ensuite incorporé à partir d'une simple prise de sang dans des cellules du système immunitaire avec lesquelles ils constitueront le futur vaccin. Injectées dans l'organisme, ces cellules vont être reconnues comme étant un intrus. Ainsi, les globules blancs et lymphocytes vont se multiplier et faire leur travail. Ils pourront aussi reconnaître directement la tumeur primitive ou les métastases. Et contrairement à la chimiothérapie, elles ne détruiront que les cellules tumorales.

Lire aussi

On peut aussi imaginer utiliser l'ARN messager pour combattre les maladies infectieuses, comme le VIH, pour lequel des essais sont en cours, Ebola, le virus Zika ou le chikungunya. Mais aussi les maladies cardiaques avec la possibilité de régénérer des cellules cardiaques ou de réparer les vaisseaux sanguins. La Covid-19 aura donc été un fabuleux accélérateur de la recherche médicale. 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le régulateur britannique recommande de limiter le vaccin AstraZeneca aux plus de 40 ans

"Je n'avais jamais subi une telle violence" : le maire de Nice Christian Estrosi annonce qu'il quitte Les Républicains

Covid-19 : voisin de l'Inde, le Népal pourrait faire face à une situation encore plus incontrôlable

EN DIRECT - Procès Lelandais : "J'ai dit ce qui s'est passé", conclut l'ancien maître-chien

Féminicide à Mérignac : "Ça s'est joué à une seconde", témoigne un voisin qui a tenté de s'interposer

Lire et commenter

LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies. > En savoir plus.