VIDÉO - Google invente Spot, le chien-robot qui mène l'assaut avec les Marines

VIDÉO - Google invente Spot, le chien-robot qui mène l'assaut avec les Marines

DirectLCI
ROBOTIQUE - La mort de Diesel, le chien d'assaut du Raid, a ému de nombreux Français, qui ont notamment fait part de leur peine avec le hashtag #JeSuisChien. Envoyée en reconnaissance dans l'appartement de Saint-Denis mercredi dernier, Diesel a été tué dans l'exercice de ses fonctions. A l'instar du chien-robot de Google, ce seront bientôt des machines qui s'en chargeront.

Diesel, le chien d'assaut du Raid, a succombé aux balles des terroristes au cours l'opération des forces de police, mercredi 18 novembre à Saint-Denis. Le décès de ce chien d'élite, mort dans l'exercice de ses fonctions, avait suscité l'émoi des internautes sur les réseaux sociaux avec le hashtag #JeSuisChien .

Grâce à Google, les forces de police pourraient bien un jour disposer d'un chien d'assaut d'un nouveau genre, totalement robotisé. Spot, c'est le nom de ce robot quadrupède dévoilé en février dernier par la société Boston Dynamics (propriété d'Alphabet, le nouveau nom de Google). L'animal d'acier a participé en septembre à son premier entraînement sur le terrain avec des soldats américains, indique le site du corps des Marines américains .

Sa taille est proche de celle d'un dogue allemand

Ce chien-robot d'assaut, mis au point par le Google X lab, est le successeur de Big Dog, son protoype. Grâce à des batteries électriques, Spot est totalement autonome. Sa taille est proche de celle d'un dogue allemand, et il pèse 72 kilogrammes. Doté de multiples capteurs, ses pattes sont actionnées par des mécanismes hydrauliques. Ainsi, ce chien robot est capable d'escalader des pentes raides et d'avancer sur des terrains accidentés.

Comme le rapportent non confrères du site américain Engadget , des Marines du Warfighting Lab ont participé à une formation pendant une semaine avec des ingénieurs de la Darpa (l'agence américaine en charge des innovations au sein de l'armée) pour apprendre à dompter ce chien-robot, qui se pilote à distance. L'occasion d'évaluer les performances de Spot. En milieu urbain, en forêt ou encore dans des terrains montagneux. Spot n'a pas été ménagé, comme on peut le voir sur la vidéo ci-dessous.

Une manette et un ordinateur portable équipé d’un émetteur radio

L'intérêt ? Éviter aux humains (et aux vrais chiens !) de s'exposer au danger "Je pense qu’un robot comme Spot peut servir à des tonnes de choses pour les Marines, il peut servir d’éclaireur ou à porter des charges", a déclaré Ben Swilling, l'ingénieur en robotique de Boston Dynamics. Au cours d'un exercice en conditions réelles, Spot a été chargé d'ouvrir la voie à un groupe de marines (comme Diesel, snif...), alors que le "maître-chien-robot" aux commandes de l'"animal" était à une distance de 500 mètres.

"Des enfants de 4 ans ont déjà dirigé ce robot", a indiqué Ben Swilling. Pour manoeuvrer l'animal, le militaire utilisait une manette et un ordinateur portable équipé d’un émetteur radio. Le capitaine James Pineiro, chargé de piloter l'expérimentation, semble avoir été séduit par les capacités hors-nomes de Spot. Il "est super et a dépassé toutes les attentes que nous avions établies", a indiqué l’officier. "Nous lui voyons un grand potentiel dans le futur de l’infanterie débarquée". On a hâte de voir ça en vrai !

À LIRE AUSSI
>> Spot, le chien-robot de Google martyrisé par ses employés
>> Atlas, le robot Karate Kid créé par une filiale de Google
>> WildCat, le robot "chat sauvage" capable de courir à 26 km/h

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter