VIDÉO - Google Pay arrive en France pour payer avec votre smartphone Android : on vous explique comment ça marche

High-tech

SANS CONTACT – Lancé il y a près de trois ans aux Etats-Unis, Google Pay est disponible depuis ce mardi partout en France. Votre smartphone Android se transforme ainsi en outil de paiement sans contact en magasin ou en un clic sécurisé sur Internet. Le tout grâce à galerie de marchands partenaires et d'acteurs du paiement (Visa, Mastercard...). Mais avec quelques absents de marque.

Après Apple Pay, Samsung Pay, Garmin Pay et d'autres encore, Google vient s'inviter sur le marché en plein boom du paiement sans contact. Depuis ce mardi 11 décembre, vous pouvez donc utiliser votre smartphone Android pour payer dans de nombreux commerces partenaires sans avoir à sortir votre carte bancaire. Celle-ci sera "virtualisée" dans votre téléphone mobile, qu'il suffira d'approcher du terminal de paiement.

 

Google vient ainsi surfer sur la vague du paiement sans contact, qui commence à se faire une place de choix après des années à devoir séduire et convaincre. On enregistre désormais 40 millions de transactions sans contact chaque semaine en France. "Les études montrent que 69% des utilisateurs quittent un site ou une appli avant de finaliser leur achat si le process est trop long", explique Florence Diss, en charge des partenariats commerce en Europe chez Google. "Il fallait leur concevoir quelque chose de simple, sécurisé et rapide". Trois maîtres-mots pour le nouveau service de paiement en ligne de Google qui entend aussi être plus qu'une carte bancaire dématérialisée.

 

Si Google Pay permet donc de régler ses achats en dégainant juste son smartphone chez des magasins équipés de terminaux sans contact, il est ainsi également possible d'activer les paiements en ligne sur les sites marchands disposant du bouton "Acheter avec Google Pay". Mais l'appli va aussi vous permettre de régler aisément toutes les options sur les services Google (YouTube, Maps, Gmail, etc.) et de compiler vos cartes de fidélité ou promotions.

Pas de grandes banques parmi les premiers partenaires

Pour utiliser Google Pay, il vous faudra impérativement disposer d'un compte chez l'une des banques en ligne partenaires (Boursorama Banque, Revolut, N26), auprès d'applis mobiles comme Lydia ou Boon (vous pouvez alors alimenter les comptes pour ensuite payer) ou d'Edenred (titres Ticket Restaurant). Google crée alors une version virtuelle de votre carte bancaire ("token") qui ne fonctionne qu'avec un code de transaction unique à chaque marchand. 

Seul bémol : aucune banque classique comme le groupe BPCE ou BNP Paribas ne figure au lancement alors que les concurrents Samsung Pay ou Apple Pay ont pu compter sur leur soutien à leurs débuts. Google promet que les discussions sont en cours et que de nouveaux noms pourraient s'ajouter à la liste dans les prochains mois. Et l'appli n'étant disponible que sur Android, le service ne sera donc pas accessible au plus grand nombre dans un premier temps.

Lire aussi

Comment activer Google Pay ?

Il faut disposer d'un smartphone Android tournant au moins sous Android 5 et versions plus récentes ou un objet connecté à porter ("wearable") avec wear OS. Téléchargez ensuite l'appli Google Pay et ajoutez une ou plusieurs cartes bancaires Visa ou MasterCard dans l'appli.

Comment payer ?

Une fois l'application configurée avec votre moyen de paiement, vous allez pouvoir procéder facilement à votre achat. Vous pouvez rentrer plusieurs cartes de paiement. Il suffira juste d'en sélectionner une pour le paiement. Vos coordonnées sont actives pour tous les paiements.

 

En boutique : il faut sortir de veille son smartphone et de l'approcher du terminal de paiement. Pas besoin d'ouvrir l'application Google Pay. A moins de 30 euros, l'achat est validé grâce à la technologie NFC sans contact, et sans intervention de votre part. Pour un prix supérieur, il vous faudra déverrouiller le smartphone, vous authentifier au moyen de votre empreinte digitale ou d'un mot de passe. Il n'y a pas de limite de paiement autre que le plafond fixé par votre banque.

 

En ligne ou sur les applications mobiles : cherchez le bouton "Acheter avec G Pay" ou le logo "G Pay" sur les sites mobiles (sous Chrome uniquement) ou les applis. Vous cliquez, vous payez.

Si vous êtes dans une zone sans connexion (mode avion ou sans réseau), vous pourrez régler quelques achats en direct. Mais au bout de plusieurs ventes, une authentification vous sera demandée.

Combien ça coûte ?

 "C'est gratuit !", martèle Florence Diss. Ni l'utilisateur, ni la banque ou le commerçant n'ont à s'acquitter d'une quelconque commission. "Nous n'avons pas l'intention de devenir une banque", assure Google, qui explique  vouloir servir avant tout d'intermédiaire entre le client et le commerçant pour proposer "plus de simplicité dans le paiement".

Où utiliser Google Pay ?

Des boutiques comme Conforama, Mr.Bricolage, Etam, Sephora, Relay ou encore Oxybul et H&M sont déjà partenaires. En ligne, on retrouve certaines de ces enseignes ainsi que des services comme ASOS, Deliveroo, Drivy, RyanAir, Vueling ou Flixbus. Lacoste s'ajoutera bientôt à la liste. Les services Google nécessitant parfois des paiements (Maps, Gmail, Play Store, YouTube, etc.) sont évidemment liés au service. Vous pouvez aussi indiquer dans l'appli les cartes de fidélité chez les magasins partenaires.

Mes données sont-elles sécurisées ?

Une fois rentrée dans l'appli, vos coordonnées bancaires sont cryptées, protégées et ne peuvent être partagées. Le numéro de la carte n'est jamais fourni aux commerçants ni stocké sur l’appareil. Seule la banque est avertie d’une possible transaction afin de valider ou non la provision pour éviter les fraudes. Les paiements en ligne sont sécurisés par des plateformes de paiement. Vous pouvez accepter la géolocalisation de Google Pay (différente de l’habituelle géolocalisation d’Android) et recevoir ainsi des notifications sur les boutiques partenaires situées à proximité de votre trajet. 

Si je perds mon téléphone ?

Pas d’inquiétude pour votre carte bancaire physique. Celle stockée dans votre smartphone n’est qu’une duplication numérisée associée. Elle peut être désactivée sans désactiver votre CB. En cas de perte, il est possible de localiser l’appareil, de le verrouiller et d’en effacer les données à distance pour plus de sécurité.

Notre avis

Google Pay va ravir les utilisateurs d'Android qui ne pouvaient bénéficier des mêmes facilités de paiement qu'Apple Pay. La firme de Moutain Views s'en est d'ailleurs bien inspiré avec son portefeuille tout aussi virtuel dans lequel on peut rentrer ses cartes de fidélité, cartes de transport, d'embarquement, billets de spectacle, etc... et qui ressemble à s'y méprendre avec Apple Wallet. Google joue aussi la complémentarité de ses services qui vous permettront de régler par exemple un siège préférentiel dans l'avion en voyant votre billet repéré dans Gmail. Ou bien de payer un nouveau vol en recevant une notification de vol annulé. 

Google Pay paie cependant son manque de partenaires traditionnels, à savoir les banques qui ont boudé la proposition, sans doute avancée au moment de la mise en place du RGPD et autres épouvantails sur les données personnelles. Google jure qu'aucune donnée sur les transactions n'est utilisée pour du ciblage publicitaire ou autre.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter