VIDEO - Il a 25 ans aujourd'hui : trois choses que vous ne saviez (peut être) pas sur le SMS

High-tech
DirectLCI
ALO UI - Il arrive sur votre écran de téléphone portable, sous la forme de petites phrases, parfois d'émoticônes voire de séquences sonores. Il est envoyé à raison de 20 milliards de messages par jour. Lui, c'est le SMS et il fête ses 25 ans aujourd'hui. Retour sur l'un des moyens de communication préférés des utilisateurs de téléphones mobiles.

"Joyeux anniversaire, le SMS !". Hé oui, aujourd'hui, l'un des moyens de communication préférés des Français fête ses 25 ans. 

La petite histoire du premier sms

Le 3 décembre 1992, Neil Papworth (voir la vidéo ci dessus), un ingénieur de l'opérateur Vodafone envoie le premier SMS depuis son ordinteur, en direction du téléphone portable de l'un de ses patrons, alors qu'il participait à la fête de Noël de son entreprise. Et comme Neil est un garçon plutôt poli, il adresse un "Merry Christmas" à son boss. Mais pourquoi ne pas l'avoir envoyé directement depuis un téléphone ? Tout simplement parce qu'à l'époque, les téléphones portables n'avaient pas de clavier.  


Cinq ans plus tard, la technologie arrive en France mais ceux qui étaient déjà là à l'époque se souviennent que l'on ne pouvait pas envoyer de sms si les clients n'étaient pas chez le même opérateur. En d'autres termes, impossible d'envoyer un sms à un ami client de SFR si vous étiez client Itinéris. Ce n'est qu'en 1999, que vous, client Itinéris, pouviez rassurer votre maman, cliente chez SFR que vous alliez rentrer un peu tard.  Côté technologie, c'est Nokia, qui lance le premier téléphone mobile capable d 'envoyer des sms : le Nokia 2010. 

En vidéo

Le 3 décembre 1992, il envoyait le premier texto de l'histoire

Au début, ça coûtait cher !

On se souvient encore avec émotion qu'envoyer un SMS pouvait vous faire passer pour quelqu'un avec de gros moyens. A l'époque, envoyer un sms coûtait 1 franc à l'envoi et/ou à la réception. Il se limitait même à 160 caractères et vu la technologie, cela pouvait prendre un certain temps d'envoyer ces messages : et pour cause, on devait taper trois fois sur la touche 3 pour avoir un F et attendre encore un peu plus pour valider la lettre E.


Fort heureusement, la technologie a avancé et désormais, c'est grâce à un véritable clavier ou un écran tactile que l'on peut envoyer ces messages. Mais c'est véritablement avec l'arrivée des forfaits illimités en SMS que celui-ci s'est démocratisé. Aujourd'hui, il s'en échange plus de 20 milliards chaque jour dans le monde et en France, en 2016, on s'est échangé 200 millions de SMS. 

Il a son propre langage

Si vous avez un ado à la maison, vous avez très certainement appris à déchiffrer ses messages parfois incompréhensibles entre  abrévation et phonétique. Et reconnaissons-le, "D foi c pas facil". Mé rassuré vou, 1 dictionR en ligne a éT Kréé pr décrypT cT lang. Vous PouV mm TLcharG 1 appli pr lé traduiR. Certains chercheurs se sont même penchés sur la question et sur l'impact du langage SMS sur la langue française.


Et contrairement aux idées reçues, le SMS n'a aucune influence sur le niveau d'orthographe des collégiens français. C'est même l'inverse. Selon le CNRS, c'est le "niveau en orthographe qui détermine le type de fautes présentes dans les SMS". Des études pour la langue anglaise et finlandaise avaient également démontré qu'il n'existe pas de lien entre le niveau en orthographe d'élèves de 9 à 12 ans et la densité de fautes dans les SMS. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter