VIDÉO - Il fait un retour surprise : on a testé le nouvel iPad Mini, notre verdict

High-tech

COMEBACK - On n’y croyait plus et, pourtant, il est de retour. Nous avons pu passer quelques jours avec l’un des revenants dévoilés par Apple cette semaine, l’iPad Mini. Faut-il succomber à cette mini-tablette tactile ?

A la grande surprise de beaucoup, Apple a signé en catimini, lundi, le retour de l’iPad Mini, près de quatre ans après une dernière mise à jour sans grand intérêt. Si elle n’avait pas été retirée du catalogue, la mini-tablette à la pomme semblait cependant avoir disparu des radars et des centres d’intérêt maison avec l’arrivée d’iPhone de plus en plus grands. Ce comeback inattendu montre que, soudainement, quelque chose a changé du côté de Cupertino.

Nous avons pu passer quelques jours en sa compagnie afin de nous (re)familiariser avec un format devenu moins fréquent en raison de l’agrandissement des écrans de smartphones. Et pourtant, on avait presque oublié à quel point il peut s’avérer bien pratique d’avoir une tablette petit format.

Lire aussi

Les spécifications techniques

Ecran de 7,9 pouces (2048 x 1536 px)

Dimensions : 208,3 x 134,8 x 6,1 mm

Puce A12 Bionic

Port Lightning

Appareil photo avec capteur de 8 Mpx au dos et 7 Mpx à l’avant

Système d’exploitation iOS 12

Bluetooth 5.0 /Wifi 802.11a/b/g/n/ac

Dual SIM avec eSIM intégrée

Mini-format, maxi-fonctionnalités

Alors qu’Apple a repensé le design de ses iPad Pro, on en viendrait presque à regretter que l’iPad Mini n’ait pas eu le droit au relooking complet. Le format ne déboussolera pas les anciens utilisateurs car il conserve ses larges bords et son lecteur d’empreinte sur le bouton Home, comme pour l’iPad dévoilé l’an dernier et le tout nouveau iPad Air. La tablette tient bien en main. Elle est fine (6,1 mm) et même les petites mains s’en accommodent, notamment grâce à son poids extrêmement léger (300 g). Le TouchID s’avère très rapide pour le déverrouiller et ne sera pas un inconvénient pour ceux qui ont pris l’habitude de la rapidité de la reconnaissance faciale des iPhone et iPad Pro. On notera cependant que l’iPad Mini dispose seulement de deux haut-parleurs en bas. Ils se défendent plutôt honorablement en vidéo ou écoute de musique.

C’est l’un des très agréables changements de ce nouvel iPad Mini : l’écran est bien plus lumineux et agréable que le précédent. Il bénéficie des dernières innovations apportées aux écrans Retina, avec un revêtement antireflets, une gamme de couleurs plus large et surtout la technologie True Tone qui ajuste automatiquement la luminosité en fonction de l’environnement. 

Puissance

Portée par la puce A12 Bionic (celle des iPhone XS/XS Max et XR) qui permet d’opérer jusqu’à 5 billions d’opérations en une seconde, l’iPad Mini gagne en puissance et en possibilités. La moindre action se fait vite. Il est désormais facile de faire tourner des jeux un peu gourmands sans perte de qualité, de s’en servir pour de la réalité augmentée totalement fluide qui intègre des éléments virtuels dans notre environnement bien réel.  Et l’iPad Mini est doté en prime de toutes les connexions sans fil rapide (Bluetooth, wifi, LTE…). Côté stockage, Apple a étrangement opté pour deux configurations seulement : 64 ou 256 Go. Une capacité de 128 Go aurait sans doute été astucieuse.

Au niveau de l'autonomie, c’est plutôt une bonne surprise. Annoncée de 10 heures en continue, nous avons pu tenir aisément toute une journée en usage classique (navigation, streaming vidéo, mail, bureautique…).

L’Apple Pencil, le véritable atout... à ajouter !

Si l’iPad Mini n’est pas révolutionnaire dans son aspect et ses fonctionnalités, il bénéfice cependant un ajout de taille : la compatibilité avec l’Apple Pencil (en sus). Certes, il ne s'agit que de la première génération de stylo connecté et non pas celui capable de s’aimanter à l’iPad Pro et de s’alimenter par induction. Si vous avez l’habitude d’écrire sur les tablettes au format 9,7 pouces ou 11 pouces, cela va évidemment vous paraître étroit. Si vous étiez plutôt adeptes des carnets de note papier, vous avez là le format idéal pour passer à la prise de notes numérique. Tout devient tout de suite beaucoup plus instinctif, même pour la retouche photo ou le dessin.

Seul hic : ce modèle d’Apple Pencil nécessite encore une recharge via le port Lightning toujours aussi peu ergonomique. On regrettera aussi que l’Apple Pencil ne puisse pas s’aimanter au produit. Gare à ne pas le perdre !

L'appareil photo amélioré

Ce ne sera pas l’élément décisif de votre achat. L’appareil photo de l’iPad Mini, s’il progresse évidemment par rapport à la génération précédente, ne brille pas par ses capacités. On peut néanmoins compter sur un honnête capteur au dos de 8 Mpx capable de faire de la photo HDR ou des Live photos avec stabilisateur. Mais pas de vidéos en 4K en vue. C’est correct, mais évidemment moins bluffant que le double capteur des iPhone. Juste une fonctionnalité bonus que nous avons finalement peu utilisée au quotidien. A l’avant, la caméra selfie gagne énormément en qualité par rapport à celle de l’iPad 2018 (1,3 Mpx). Mais cela est agréable pour faire du FaceTime avant tout.

Le plus, le moins

Devait-on attendre des miracles de l’iPad Mini ? Bien sûr que non ! Il n’est pas là pour concurrencer la gamme d’iPad Pro. Après l’avoir trimbalé un peu partout -voiture, avion, bureau ou domicile-, il sait se faire aussi discret qu’utile dans toutes les situations. Grâce notamment à sa puissance et son aspect compact, nous l'avons aisément troqué dans les transports à la place de notre grand écran de smartphone. Sur ce point, le pari de la bascule (complémentaire) est réussi. 

Mais s’il est mini par la taille, l’iPad Mini ne l’est pas par le prix et n’est donc pas à considérer comme la nouvelle entrée de gamme des tablettes d’Apple qui reste l’iPad (2018). C’en est presque dommage de l’avoir positionné 100 euros plus cher que ce dernier (sans compter 99  euros en plus pour l'Apple Pencil). C’est donc un nouveau marché que vise Apple avec ce format, celui des nomades et de ceux qui ont besoin d’outils de production. Avec toutes ses possibilités dans un si petit format (vidéo, photo, stylo), il aurait aussi pu faire un outil de choix pour le milieu scolaire.

Prix : à partir de 459 euros en modèle Wifi, 599 euros pour le modèle Wifi+4G - Disponible en or, argent et gris sidéral la semaine du 25 mars

Apple Pencil à 99 euros

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter