VIDEO - Il pirate une voiture à distance et prend le contrôle des freins

VIDEO - Il pirate une voiture à distance et prend le contrôle des freins

AUTO CONNECTÉE - Il y a certaines expériences qui font froid dans le dos. Comme ce chercheur d'une agence de la défense américaine qui est parvenue à prendre le contrôle - à distance - d'un véhicule connecté. Au point de maîtriser les freins de la voiture.

"Ce n'est pas moi qui ai grillé le feu rouge, Monsieur l'agent, ma voiture a été piratée !" Cette excuse sera-t-elle valable dans quelques années ? Un chercheur de la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency), l'agence de recherche et développement de l'armée américaine, a réalisé une expérience devant caméras : le piratage d'un véhicule connecté. Le résultat fait froid dans le dos.

Dans le cadre de  l'émission "60 minutes" , magazine d'information de la chaîne CBS News, Daniel Kaufman, le responsable du département Technologies de l’information, a fait la démonstration de la facilité à laquelle il est possible de hacker une voiture connectée. Pour prendre le contrôle du véhicule, qui était neuf, l'homme est passé par le système d'information d'urgence, un dispositif installé sur bon nombre d'autos aux Etats-Unis pour des questions d'assurance.

La maîtrise des essuie-glaces mais aussi de l'accélérateur et des freins

Daniel Kaufman a profité d'une faille dans la plateforme de communication à distance pour pénétrer dans le système et le reprogrammer afin de prendre le contrôle sur différentes fonctions de la voiture. Le chercheur a donc pu activer l'essuie-glace, appuyer sur l'accélérateur à distance et… désactiver les freins. Pour le moins alarmant.

Cette démonstration intervient alors même que la firme allemande BMW a dû déployer un patch de sécurité à son système ConnectDrive pour corriger une faille de sécurité détectée l'Adac, le plus grand automobile club allemand. Un peu plus tôt cette semaine, Ed Markey, sénateur américain, a publié un rapport à charge contre les technologies des véhicules connectés.

Après avoir interrogé quelque 16 constructeurs, l'Américain affirme que : "Il y a un manque clair de mesures de sécurité appropriées pour protéger les conducteurs contre les pirates qui pourraient prendre le contrôle d'un véhicule ou contre ceux qui désirent collecter et utiliser des données personnelles du conducteur." Les fabricants vont devoir revoir rapidement leur copie et mettre la barre u peu plus haut en termes de sécurité pour ne pas se retrouver dans une impasse avec leurs voitures connectées.

EN SAVOIR +
>>  Apple Car : la voiture bardée de caméras qui agite la Silicon Valley
>> 
Google prépare une voiture sans volant qui roule toute seule
>>
Mondial de l'auto : la voiture connectée se démocratise

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Sans le nommer, Emmanuel Macron critique Eric Zemmour sur les prénoms

Diagnostics énergétiques : mauvaise surprise pour les propriétaires

Éric Zemmour sur LCI : nous avons vérifié 6 de ses déclarations

REVIVEZ - PSG-Manchester City (2-0) : la soirée magique de Paris, premier but de Messi

Déremboursement des tests : esquiver le pass sanitaire jusqu'au 15 novembre, une stratégie viable ?

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.