VIDÉO - Keynote Apple : on a pris en main l'iPhone XR, moins cher et plus fun que ses grands frères

TECH
NOUVEAUTÉ – 2018 marque l'officialisation et la généralisation du design de l'iPhone X à l'ensemble des smartphones d'Apple. Car aux côtés des iPhone XS et XS Max, la firme de Cupertino a dévoilé mercredi, lors de sa keynote de rentrée, un petit nouveau à plus bas prix, l'iPhone XR. Il reprend les grandes lignes de ses comparses, en y ôtant quelques spécificités mais en y ajoutant de la couleur. Première découverte de ce bon compromis à moins de 1000 euros.

Depuis l'iPhone 5c, on n'avait plus vu de couleurs chatoyantes chez Apple. La gamme en édition limitée rouge (PRODUCT)RED, destinée chaque année à récolter des fonds pour la lutte contre le sida, était la seule note un peu extravagante de la gamme. Sinon, entre le gris sidéral (tendance noire), l'argent et des déclinaisons de doré, Apple n'avait guère joué l'excentricité depuis cinq ans.


Erreur réparée, car il y a sans doute de nouveaux marchés à amadouer et à conquérir, notamment du côté de l'Asie, avec l'iPhone XR, l'un des trois smartphones de la nouvelle lignée des iPhone X présentée lors de la keynote de mercredi. Car si les deux modèles iPhone XS sont dans le prolongement esthétique de leur illustre aîné, avec un écran OLED et une puissance renforcée, l'iPhone XR est un véritable petit nouveau. Pourquoi nouveau ? Parce qu'il prend un peu la contre-allée de la route tracée par la marque à la pomme. Et notre première approche laisse à penser qu'il devrait trouver le chemin du succès.

Design

L'iPhone XR est voué à être désormais le modèle "d'entrée (haut) de gamme" d'Apple. A moins de 1.000 euros, il va attirer à lui ceux qui rêvaient de l'iPhone X, puis XS (voire iPhone XS Max), mais qui n'avaient pas le budget pour suivre. En généralisant le design instauré par l'iPhone anniversaire de l'an dernier, la marque tire non seulement un trait sur le format des iPhone 6 et suivants, mais officialise le châssis de l'iPhone X comme nouvelle nomenclature du produit. La façon de l'habiller dépendra du budget et des envies de chacun : pour les plus ambitieux, il y aura les iPhone XS et iPhone XS Max avec leur magnifique écran Super Retina (OLED). Pour ceux qui veulent payer un moins cher, l'iPhone XR et son écran de 6,1 pouces, mais Liquid Retina (LCD). Et avec un traitement des couleurs amélioré et une excellente finition, l'écran de l'iPhone XR n'a pas à rougir de ses résultats face à l'OLED, malgré une résolution moindre. 

Troisième larron du trio, l'iPhone XR pourrait passer pour le parent pauvre de la famille. Mais c'est peut-être là la prouesse d'Apple : arriver à le faire vivre aux côtés des stars en lui octroyant un design similaire, encoche comprise en façade pour accueillir la caméra TrueDepth (7 MP), qui va permettre la reconnaissance faciale (et vous permettre de vous amuser avec les Animoji). La seule petite différence que l'on pourrait noter par rapport aux iPhone XS (hors du LCD substitué à l'OLED), c'est la présence de bordures un peu plus épaisses tout autour. L'iPhone XR dispose d'un écran quasi intégral, plus grand que celui de l'iPhone 8 Plus mais dans des dimensions plus petites. Cela ne l'empêche pas, à notre très grande surprise, de tenir parfaitement en main sans paraître démesuré ou même glissant avec son dos en verre, qui a l'air un peu moins peaufiné que celui des iPhone XS et XS Max.

Niveau design, justifiant aussi en partie la différence de prix, l'iPhone XR doit se contenter d'un contour du châssis en aluminium quand celui de ses acolytes est en métal poli. Disponible en six couleurs (bleu, jaune, rouge, corail, noir et blanc), il s'avère assez clinquant et fun, comme le furent les différentes déclinaisons colorées de l'iPhone 5c. Mais surtout, en main, il donne une impression de légèreté assez agréable, avec une touche de chatoyant.

Appareil photo

C'est l'un des points forts des trois nouveaux iPhone : la plus grande rapidité de déclenchement de l'appareil photo fait du bien. Le logiciel photo amélioré offre quelques prouesses à un appareil certes monocapteur à l'arrière (12 MP grand angle). L'iPhone XR se dote même des innovations en termes de prises de photo avec Smart HDR qui permet de prendre une multitude de photos en même temps (selon la luminosité, l'ouverture, la reconnaissance faciale, etc.) et de les combiner automatiquement en prenant les meilleures parties de chacune pour donner la meilleure photo possible. Il supporte aussi la réalité augmentée, notamment avec les nouveaux usages d'iOS 12. Mais surtout, l'iPhone XR porte en lui les performances photographiques inaugurées sur les iPhone XS et XS Max, comme l'effet bokeh modulable,  grâce à un curseur qui fait varier la profondeur de champ et sa valeur pour jouer sur les flous. La possibilité de jouer sur le mode portrait après la prise du cliché est assez précise, surtout pour un appareil avec un seul capteur. Le résultat, en ajustant le curseur de l'ouverture, donne un rendu assez net.

Comme l'iPhone XS mais pas vraiment

L'iPhone XR embarque, lui aussi, la fameuse puce A12 bionique, qui va plus vite que celle de l'an dernier et se montre aussi beaucoup moins énergivore. Elle sera accompagnée d'une batterie, avec une durée de vie rallongée d'au moins 30 à 60 minutes par rapport à l'iPhone 8. L'iPhone XR ne disposera pas du 3D Touch pour accéder à des menus optionnels différents des applis selon le niveau de pression (comme sur l'Apple Watch ou le trackpad du MacBook). A la place, le retour haptique, avec des actions différentes selon la valeur du clic, fait son apparition pour la première fois sur un écran LED. Comme ses congénères, il pourra un jour prendre en charge les fonctionnalités dual SIM avec la prise en charge habituelle de la carte nano SIM, mais aussi en ajoutant un numéro sur l'eSIM intégrée. Changement notable aussi pour l'iPhone XR : il ne possède que la norme IP67 de résistance à l'eau et à la poussière (IP 68 pour les iPhone XS) et verra son stockage plafonner à 64 et 256 Go.


Après une première prise en main, il y a de quoi trouver dans l'iPhone XR - malgré des finitions moins haut de gamme que l'iPhone XS - un excellent compromis. Il permettra, à budget moindre, d'avoir un iPhone qui n'a pas trop à rougir de la concurrence du XS et peut se battre fièrement avec ses armes. Il a le design du haut de gamme, des couleurs flashy pour séduire un public plus jeune et peut-être moins fortuné, mais désireux de rester dans le giron Apple. Voilà un bon compromis à moins de 1.000 euros, la barre psychologique étant déjà franchie depuis longtemps.

Prix : à partir de 859 € en 64 Go – Disponible en bleu, jaune, rouge, corail, blanc et noir – En précommande le 19 octobre, en magasin le 26 octobre.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Lancement de trois nouveaux iPhone

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter