VIDÉO - Lara, la "coach en dating" de Meetic, donne de la voix (et des conseils en séduction...)

TECH
MOTS DOUX - Née dans un 'chatbot' sous Facebook Messenger, la coach du site de rencontres prodigue désormais ses conseils par la voix, au travers de l'assistant de Google. Une avancée récompensée par un grand prix de l'innovation.

Elle n'a pas de visage, juste un nom. C'est un peu comme une bonne copine discrète mais de bon conseil qui est sortie des labos de Meetic. Une voix qui prendrait le relais du site web ou de l'application mobile, avec des avis et des suggestions à propos des profils compatibles avec le vôtre, mais pas seulement. Au travers de la conversation, Lara, c'est son nom, peut aussi vous donner des petits conseils sur l'endroit où vous pourriez caler votre premier rendez-vous, des conseils pour votre tenue aussi, et des sujets de conversation choisis pour éviter les longs silences gênants.

Si Meetic a dégainé son coach de rencontres en premier, c'est parce que le site avait déjà fait une bonne partie du travail, avec un chatbot qui prodiguait le même type de conseils aux utilisateurs du site sur Facebook Messenger. Pour autant, le passage à la voix est semé d'embûches. Comme le dit Xavier de Baillenx, à la tête du projet chez Meetic. "Là où à l'écrit on peut ajouter des boutons pour valider un choix, la voix nous oblige plus, on ne peut pas s'en tirer par une pirouette, on doit comprendre exactement les intentions de l'utilisateur, et lui donner une réponse appropriée." Si plus de 400.000 personnes utilisent le chatbot de Meetic, l'entreprise ne communique pas encore sur les chiffres de Lara Voice. "C'est encore trop tôt, mais les retours sont bons", promet-on chez Meetic.

En fait, Lara Voice préfigure toutes sortes de services conversationnels qui en savent assez sur vous pour comprendre le contexte d'une question, ou la progression vers un but recherché, sans cliquer sur des boutons ou cocher des cases. Là où les conversations avec nos assistants vocaux ressemblent encore pour l'instant à une succession de questions-réponses, le but de tous, Google et Amazon en tête, est d'arriver à des conversations plus naturelles, même si elles rajoutent forcément à la complexité de l'exercice pour l'assistant.


Google a annoncé avoir déjà ajouté à son enceinte Google Home des capacités de conversations complexes, qui pourraient aussi profiter aux développeurs d'applications vocales. En innovation constante, on attend le jour où Lara sera assez intelligente pour s'inquiéter de sa propre vie amoureuse...

Tout savoir sur

Tout savoir sur

Jusqu'où ira l'intelligence artificielle ?

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter