VIDÉO - Le Bitcoin a dix ans : les chiffres fous de la plus célèbre des cryptomonnaies

High-tech
INTERNET - En dix ans, le Bitcoin a réussi le tour de force de se faire une place dans le monde financier et sur la scène médiatique. Mais comprendre son fonctionnement n'est pas toujours aisé pour les profanes. Explications.

Dix ans déjà ! Le 31 octobre 2008 était publié sur Internet le "livre blanc" présentant le projet du Bitcoin. Son auteur : un dénommé Satoshi Nakamoto. Il s'agit d'un pseudonyme, l’identité de la personne ou du groupe reste aujourd’hui encore une énigme. Considéré comme l’acte de naissance du Bitcoin, ce document de neuf pages décrit un système de registre décentralisé, la Blockchain, pour "effectuer des paiements en ligne directement d’un tiers à un autre sans passer par une institution financière". 


A l’époque, le Bitcoin porte une vision politique. La faillite de la banque Lehman Brothers, survenue un mois plus tôt, a jeté le discrédit sur les monnaies et banques traditionnelles. Pendant longtemps, la cryptodevise évolue hors des radars du grand public, n’intéressant guère qu’une poignée de technophiles. 

63 millions de dollars pour deux pizzas

Le 22 mai 2010, Laszlo Hanyecz, un informaticien de 32 ans vivant en Floride, a payé un internaute 10.000 bitcoins pour qu'il lui livre deux pizzas. C'est la première utilisation connue de bitcoins dans le monde réel. Aucun restaurant n'acceptait alors les paiements en cryptomonnaie, et Hanyecz est donc passé par l'intermédiaire d'un utilisateur en postant une annonce sur un forum.


Au taux de l'époque, sa commande équivalait à environ 41 dollars. Aujourd’hui, elle représenterait l'équivalent de 63 millions de dollars (soit 55,6 millions d'euros). Pour la communauté des utilisateurs, le 22 mai est devenu le "Bitcoin Pizza Day" et un compte Twitter poste quotidiennement la valeur actualisée de ce que Laszlo Hanyecz a payé pour ses deux pizzas.

Des hackeurs comme banquiers

Le Bitcoin est une monnaie électronique : pas de billets, donc, ni de pièces émises. Il ne dépend pas d’un organe tel qu’une banque centrale, comme c’est le cas pour l’euro ou le dollar et le reste des devises qui circulent dans le monde. Lui repose sur un réseau informatique décentralisé où chacun des utilisateurs va jouer le rôle à la fois de serveur et de client. C’est ce qu’on appelle un système de pair à pair. Toutes les transactions réalisées entre les différents utilisateurs de cette devise virtuelle sont ensuite répertoriées et enregistrées dans un grand registre informatique qu’on appelle "blockchain".

En vidéo

Blockchain : comment cette technologie contribue-t-elle à améliorer la confiance des consommateurs ?

Une première estimation de sa valeur est réalisée le 5 octobre 2009 en se basant sur son coût de production. A l'époque, la meilleure façon d'obtenir des bitcoins est de "miner", c'est-à-dire d'utiliser la puissance d'un ordinateur pour effectuer des calculs. En produire un aux Etats-Unis coûtait alors 0,00076 dollar d'électricité. En 2013, quatre ans après sa création, sa valeur passe de 13 dollars début janvier 2013 à 1124 dollars fin novembre 2013.

L'année 2017 marque un tournant

Quelques mois plus tard, la cryptomonnaie doit pourtant affronter sa plus grande crise suite au piratage de la plateforme MtGox, où s'échangeaient jusqu'à 80% des bitcoins en circulation. Le cours s'effondre, passant sous la barre des 300 dollars. Il faudra attendre plus de trois ans avant qu'il ne retrouve son niveau de fin 2013. Son dirigeant d'alors, le Français Mark Karpelès, fait toujours l'objet d'une procédure judiciaire à Tokyo pour manipulation de données et détournement de fonds, des accusations qu'il réfute.


C'est en 2017 que le Bitcoin connait véritablement le succès : en l’espace de onze mois, en raison de sa notoriété grandissante, sa valeur bondit de 900%, passant de 1000 dollars début janvier à 10.000 dollars fin novembre. Le mois suivant, il atteint même un montant record en dépassant les 19.500 dollars (soit 16.500 euros). Près d’un an plus tard, la cryptomonnaie a vu sa valeur diviser par trois : 6300 dollars, c’est ce que vaut aujourd’hui un bitcoin, selon les chiffres de la plateforme spécialisée Coinmarketcap.

3 millions d'utilisateurs dans le monde

L'an dernier, une étude du Cambridge Center for Alternative Finance estimait que plus de trois millions de personnes possèdent des comptes de monnaies numériques, dont le Bitcoin fait partie.  Aujourd'hui, il est même possible d'utiliser cette monnaie virtuelle pour payer dans quelques magasins ou cafés de la vie réelle. A Paris, une vingtaine de commerçants acceptent cette monnaie électronique. De même, les cryptomonnaies sont de plus en plus utilisées par des entreprises qui cherchent des financements comme alternative à la Bourse. Certains sites de commerce en ligne s'y sont également mis. Mais plusieurs entreprises ont fait marche arrière, comme Valve, un distributeur de jeux vidéo. 


La volatilité du Bitcoin et des cryptodevises de manière générale - on en recense aujourd'hui plus de 2000 - reste néanmoins un frein à leur adoption et de nombreux possesseurs l'utilisent comme un outil spéculatif. il  a par ailleurs de nombreux détracteurs. Parmi eux, on trouve même des Prix Nobel d’économie. Dans une tribune publiée le 30 novembre 2017 dans le Financial Times, Jean Tirole s’inquiétait de l’engouement pour le Bitcoin. Ce dernier ne serait qu’un "actif sans valeur intrinsèque", "sans réalité économique".

Ces derniers mois, le possible lancement aux Etats-Unis d'un fonds indiciel adossé au Bitcoin a suscité l'espoir des investisseurs, qui y voient le meilleur espoir d'un nouvel envol des cours. Mais le gendarme boursier américain (la Security and Exchange Commission ou SEC) a pour l'instant refusé toutes les demandes, motivant ses décisions en invoquant des risques de fraudes. 109 milliards de dollars : c’est ce que pèserait l’industrie du Bitcoin, selon les chiffres de CoinMarketCap. Supercherie du siècle ou fantastique opportunité de profits ? L'avenir de la plus célèbre des cryptomonnaie est encore incertain.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La folie du bitcoin

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter