Les toilettes se réinventent : découvrez les modèles de demain

Les toilettes se réinventent : découvrez les modèles de demain

FOIRE DU TRÔNE - Le futur s’invite dans les pièces les plus intimes de nos maisons. Plusieurs startups ont fait des toilettes leur terrain de conquête.

Nous y allons en moyenne 2500 fois chaque année, à raison de 6 à 8 fois par jour. Et pour rendre ce moment plus accommodant, pour ne pas dire réjouissant, ingénieurs et designers se creusent les méninges afin d’imaginer les toilettes de demain. La startup française "Trone" associe technologie et esthétisme à la française. En céramique coulée à la main, chaque modèle est personnalisable, en plus d'être "made in France". "Nous avons emprunté un peu les codes de la mode et du design pour donner envie à chacun d’acheter ces toilettes comme il choisirait une table, une chaise, une lampe ou encore un canapé", explique Hugo Volpei, fondateur de "Trone". 

Coût de la coquetterie ? 1500 euros, soit trois à cinq fois plus cher qu’un modèle classique. La jeune pousse, dont la production a été multipliée par vingt depuis 2018, équipe principalement des restaurants branchés de la capitale. Mais elle entend désormais se lancer sur le marché des particuliers. L'entreprise vient d'ailleurs de lever 2 millions d’euros auprès d’investisseurs. De quoi lui permettre d'envisager le lancement d'un nouveau modèle pour le grand public deux fois moins cher. "La grande innovation, c’est qu’on intègre à l’intérieur une technologie brevetée qui nous permet de supprimer les 99,9% des odeurs en moins d’une minute", assure son concepteur.

Toute l'info sur

Le WE

Le Japon à la pointe de l’innovation en la matière

Les toilettes, vitales pour l’hygiène et la santé, représentent un marché de plusieurs milliards d’euros. Et dans cette nouvelle bataille pour la conquête du trône, un pays a déjà pris une longueur d’avance. À Paris, la boutique "Le Trône" vend des toilettes japonaises depuis bientôt 15 ans. Les modèles de sièges et de systèmes d’évacuation y sont de plus en plus élaborés : chasse d’eau en tornade, sièges chauffants, filtres désodorisants ou encore biocapteurs installés dans la cuvette permettant de mesurer, à travers les excréments, la pression artérielle ou le taux de sucre dans le sang… Les idées ne manquent pas.  

"La fonctionnalité la plus prisée, c’est la douchette lavante. Ensuite, vous avez la fonction séchage. Il est même possible de régler la température", détaille Jean-Louis Lamarque, le propriétaire du magasin. Niveau prix, il faut compter entre 800 euros pour une cuvette amovible et jusqu’à près de 8500 euros pour un modèle avec toutes les options. En France, pour l'heure, les toilettes japonaises représentent à peine 1% des ventes. Mais le marché est en pleine croissance. "Au Japon, il a fallu à peu près une trentaine d’années. Cela va prendre une quarantaine d’années chez nous en France. Une fois qu’on a essayé, il n’y a pas de retour en arrière possible", soutient Jean-Louis Lamarque.

Lire aussi

Des toilettes plus écologiques et aussi plus égalitaires

Du côté des toilettes publiques aussi, l’innovation va bon train. Pour réduire le temps d’attente dans les toilettes pour femme, la startup française "MME PEE" a mis au point un modèle plus adapté. Doté de portes battantes et d'une cuvette brevetée pour permettre une position accroupie, il permet de diviser par quatre le temps de passage. Plus égalitaire mais aussi plus écologiques. "Ces toilettes n’utilisent pas d’eau et permettent à l’urine d’être valorisée en engrais", explique Nathalie des Isnards, sa conceptrice. Conçu initialement pour les festivals, cet urinoir destiné aux femmes intéresse désormais les municipalités. On en trouve déjà sur les quais de Seine à Paris. Et une dizaine de villes de l'Hexagone vont en installer sur la voie publique d’ici l’été.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le seuil des 6000 patients en réanimation quasiment atteint

80 gérantes de magasins de lingerie envoient une culotte à Jean Castex

Vers un déconfinement territorialisé en mai ?

Pavard, Özil, Klopp... les acteurs du foot vent debout contre la Super Ligue

Olivier Véran favorable à une levée progressive des mesures par territoire

Lire et commenter