VIDÉO - On a testé Oculus Go, la réalité virtuelle sans fil ni smartphone

High-tech
DirectLCI
NOUVEAU MONDE – Après Oculus Rift, l’inventeur du casque de réalité virtuelle du même nom a décidé de couper les fils. Fini les câbles de raccordement à un ordinateur, avec Oculus Go, la réalité virtuelle s’autonomise pour offrir à chacun une expérience plus facile d’accès.

Pionnier de la réalité virtuelle, Oculus a révolutionné les usages et notamment le jeu vidéo avec son casque à brancher qui embarquait les utilisateurs dans un nouveau monde. La firme américaine poursuit sur sa lancée en s’émancipant désormais des encombrants fils de branchement. Voici Oculus Go, premier casque autonome de la firme. Car vous n’avez plus besoin de le connecter à un ordinateur.


En voilà une bonne nouvelle pour tous ceux qui ne voulaient pas investir des fortunes dans un ordinateur puissant pour faire tourner la machine, point souvent faible de l’Oculus Rift ou de son rival le HTC Vive très gourmands en ressources. Oculus Go est ultra simple d’utilisation. Vous l’allumez en appuyant sur le bouton "ON”, vous configurez a minima depuis l’appli Oculus sur smartphone, puis au casque (compte Facebook, avatar à créer, quelques renseignements sur les données partagées…) et vous pouvez ensuite accéder à votre nouvel univers.

L’ensemble se présente comme un casque traditionnel, assez proche en design d’un Gear VR de Samsung ou du Daydream View de Google. C’est assez léger et les scratches sont bien positionnés pour fixer correctement le casque sur la tête, quelles qu’en soient la forme et la taille. Équipé d’une dalle LCD WQHD (2560 x 1440 px - 538ppi), Oculus Go propose une excellente résolution d’écran. Heureusement car, à la différence de certains casques, il n’y a pas moyen de régler la distance de l’oeil à l’écran.

Le casque autonome Oculus Go est le moyen le plus simple de faire l’expérience de la réalité virtuelle car il est tout-en-un et ne nécessite aucun branchement, aucune connexion à un autre appareil. Il doit seulement être raccordé à votre wifi pour télécharger des applications, se connecter à Facebook et autres services de streaming comme Netflix par exemple. Il est vendu avec une télécommande sans fil compacte qui vous permettra de naviguer dans le menu et un adaptateur à installer si vous portez des lunettes (que vous pouvez donc garder durant l’utilisation).

Doté d’une dalle LCD WQHD de résolution 538ppi 2560 x 1440, Oculus Go propose les meilleures lentilles du marché à un prix abordable (à partir de 219 €). Cela se ressent dans le confort d’utilisation et même dès le lancement avec des fonds d’écran vertigineux à 360° pris depuis des drones (la beauté de Monument Valley, le cadre du Golden Gate Bridge de San Francisco, les fonds marins, les sommets de l’Himalaya…). On regarde partout et on admire ce nouveau monde qui nous entoure. Oculus Go propose plus de 1000 jeux et expériences, d’une simulation de montagnes russes à la virée touristique aux quatre coins du monde, des jeux qui jouent avec vos peurs et votre vertige aux résumés de matches NBA où vous avez l’impression d’être assis au bord du terrain. Et que dire de ces reportages qui deviennent tout de suite ultra immersifs grâce aussi au système audio spatial et au micro intégrés ! A noter cependant que la qualité des images et des vidéos n’est pas encore 4K et garde du grain qui pique parfois à l’oeil. En revanche, sur les expériences "moins réalistes", plutôt cartoon, tout est parfaitement fluide.

Des expériences, des jeux... et du partage sur les réseaux sociaux

Propriété de Facebook, Oculus n’en perd pas sa notion de partage chère au réseau social. Vous pouvez vous connecter avec vos contacts Facebook qui disposent du même matériel, diffuser en direct, prendre des photos ou des vidéos et les partager, etc. Vous pouvez également partager des contenus multimédias depuis Instagram, le Cloud ou votre téléphone. Certaines applications permettent d’échanger aussi entre amis, de créer des points de rendez-vous (Oculus Room).


Si l’intérêt d’Oculus Go est avant tout ludique, la firme californienne a aussi prévu des espaces de divertissement. Ainsi Oculus Venues permettra à compter du 30 mai d’assister à des concerts, des spectacles ou des rencontres sportives sans bouger de chez soi.

Du côté de la batterie, comptez environ 1h30 en usage mélangé jeux et expériences à 360. Il faut près de 3h pour le recharger. Autant dire que seul, cela tient la route, à plusieurs, chacun ne jouera pas très longtemps. De toute façon, au bout d’un certain temps d’utilisation, l’avant du casque a tendance à chauffer, signe qu’il est temps de faire une pause… Même si Oculus Go dispose d’un système embarqué de bonne facture, il ne permet évidemment pas la même force de frappe qu’un casque branché sur un PC puissant. N’espérez pas trouver les jeux VR et les expériences les plus à la pointe car ils sont bien trop lourds pour l’appareil.


A 219 € en prix d’entrée (en 32 Go de stockage), Oculus Go vient démocratiser la réalité virtuelle en facilitant son utilisation. Certes, il s’avère plus onéreux qu’un Gear VR, un Daydream VR ou un Homido également sans fil, mais ceux-ci ont besoin d’un smartphone pour fonctionner. C’est le compromis idéal entre l’entrée de gamme et les têtes de gondole technologique (à 400 € et plus). Alors, il n’offre cependant pas les mêmes prouesses et le même catalogue, mais pour débuter ou pour de l’occasionnel en famille, voilà le ticket pour l’autre monde virtuel idéal.

Des expériences à ne pas manquer

Coco VR

Un peu courte, mais cette plongée dans l’univers du film devrait ravir les plus jeunes pour une première approche de la réalité virtuelle toute colorée et ludique.

Space Explorers (1,99 €)

A vous la conquête de l’espace dans cette cinématique en réalité virtuelle qui vous emmène dans les pas des astronautes de la NASA, de leur entraînement à leurs sorties dans l’espace. Partez à la découverte de la galaxie et de ses mystères.


Face your Fear

Testez votre résistance à la peur et au vertige à travers de multiples expériences. Chassez les monstres de votre chambre la nuit, résistez à des immeubles qui s’écroulent, retrouvez-vous tout en haut d’une chaise géante.

Rilix Coaster

Une simulation de montagnes russes de haut vol. Trois environnements sont disponibles pour une expérience fun et immersive.


Netflix

Asseyez-vous dans votre canapé virtuel et visionnez votre série ou film depuis le casque, dans un environnement des plus cosy. Idéal pour ceux qui ont besoin d’un écran supplémentaire et en solitaire. Mais n’optez pas pour un film trop long, vos yeux auront du mal à supporter...

Prix : 219 € en version de stockage 32 Go, 269 € en 64 Go.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter