Plus rapide, pour plus d'appareils connectés, le Wifi 6 arrive : qu'est-ce qu'il va changer pour vous ?

High-tech

Toute L'info sur

5G : le très haut-débit mobile va tout changer

TRÈS HAUT DÉBIT - Connecter toujours plus d'appareils à la maison, toujours plus vite, à l'heure de la fibre, de la 4K et de la maison connectée : voilà la feuille de route de la nouvelle norme du Wifi, qui arrive dans les mois à venir. Une sixième génération qui aura des bénéfices, même pour les appareils plus anciens. Et vous, serez-vous compatibles ? On vous explique tout.

Né il y a vingt ans comme un moyen simple de connecter sans fil les ordinateurs portables au réseau de la maison ou du bureau, le Wifi est devenu le premier moyen de connexion pour l'essentiel des appareils connectés. Ordinateurs toujours, mais aussi, et plus massivement encore, les smartphones, tablettes, téléviseurs connectés et tous les objets reliés à la maison, des ampoules au chauffage en passant par les caméras de surveillance, les consoles de jeu et tout le reste.

Avec le temps et l'évolution des technologies, le Wifi a évolué, poussé par l'inflation des débits de nos connexions, des données que nous et nos appareils consommons et du nombre de ces appareils connectés. En 1999, la première version du Wifi grand public, la norme 802.11b, supportait ainsi au maximum une connexion à 11mbps, à l'instar d'une connexion ethernet basique. Logique et suffisant à une époque où l'ADSL plafonnait à un ou deux megabits/seconde. Vingt ans plus tard, ces débits ont été multipliés... par mille : certains routeurs affichent des débits maximum à onze gigabits par seconde, assez pour exploiter les meilleures connexions fibrées. 

Ne m'appelez plus jamais "802.11"

Avant de rentrer dans le détail, un point sémantique. Depuis toujours, Wifi est le nom du système et 802.11 celui du standard, la version et les capacités dépendant des lettres qui se situent après. 802.11b pour la norme de base, puis 802.11g, 802.11n jusqu'à 802.11ac pour la norme actuelle. Une nomenclature un peu jargonnante qui parlait aux geeks, mais pas au grand public. 

Désormais, si les normes 802.11 sous-jacentes existeront toujours, la Wi-Fi Alliance passe à un affichage plus simple, celui de la version du standard. Ce que l'on appelle Wifi 6 est donc le nom commercial de la norme 802.11ax, mais vous n'avez plus besoin de le savoir. 

Lire aussi

WPA3, OFDMA, MU-MIMO...

Sous le capot, le Wifi 6, c'est un peu Monsieur Plus. En résumé, la norme promet plus de débit pour servir plus de connexions simultanées et plus d'appareils en même temps. Dans cette optique, le Wifi 6 étend les bandes de fréquences qu'il peut utiliser, mais aussi sa capacité à servir des données sur le même canal, mais vers plusieurs utilisateurs au même moment. Il améliore les techniques de "beam forming", qui permet au routeur de mieux diriger son signal vers chaque appareil connecté. 

Côté sécurité, Wifi 6 inaugure le WPA3, qui modernise le chiffrement des données et l'authentification des appareils connectés au réseau. Autre bénéfice de la nouvelle norme : pour préserver leur autonomie, les batteries de nos appareils n'auront plus besoin de vérifier constamment si ces derniers sont bien connectés au réseau et le feront moins souvent.

Quels appareils sont-ils compatibles aujourd'hui ?

Première bonne nouvelle : le Wifi 6, c'est un peu comme la prose de Monsieur Jourdain. On peut le pratiquer, ou au moins en profiter, sans le savoir et même sans que son matériel soit aux standards de la nouvelle norme. En offrant aux routeurs et aux box de multiplier les antennes, le Wifi 6 permet en effet des connexions plus stables et plus rapides même à destination de votre smartphone ou de votre PC portable de l'année dernière. 

Mais pour profiter des derniers raffinements du Wifi tout neuf, il vous faudra des équipements compatibles, tant du côté des appareils que du côté du réseau. Le bon côté de la norme, c'est que tous les nouveaux appareils qui ont besoin d'une connexion un tant soit peu rapide seront bientôt compatibles, souvent d'ailleurs parce qu'ils utiliseront des composants réseau standard, comme ceux d'Intel ou de Qualcomm, dont les dernières générations sont déjà compatibles. En attendant, si vous voulez acheter dès aujourd'hui un smartphone à la norme, votre choix est à la fois très restreint et très haut de gamme : seuls les Galaxy Note 10 de Samsung et iPhone 11 d'Apple s'affichent comme compatibles. Mais tous les autres suivront rapidement. Dès l'année prochaine, la compatibilité avec le Wifi 6 sera ainsi devenue une telle évidence que l'on n'en parlera plus.

Côté réseau, tous les grands fabricants de routeurs et de bornes d'accès Wifi - Asus, Netgear, TP-Link, etc. - sont prêts à dégainer leurs nouveaux appareils, certains sont d'ailleurs déjà commercialisés. N'oublions pas pour autant que chez nous, le routeur Wifi le plus courant, c'est la box de votre opérateur. De ce côté, peu d'annonces. Dans sa dernière version, la Freebox Delta affiche un Wifi rapide, mais qui ne matchera pas avec la nouvelle norme. En revanche, la dernière Box 8 de SFR est compatible et disponible. Pour sa part, Orange  affirme que sa prochaine box, le Livebox 5 promise pour bientôt, sera compatible Wifi 6.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter