Pourriez-vous vous confier à une psychiatre virtuelle ? On l'a testée pour vous

Pourriez-vous vous confier à une psychiatre virtuelle ? On l'a testée pour vous
High-tech

Toute L'info sur

Le 20h

E-SANTE - À la clinique du sommeil du CHU de Bordeaux, une médecin hors du commun effectue des consultations. Il s'agit de Julia, une psychiatre virtuelle avec qui nos journalistes ont pris rendez-vous.

Des chercheurs du CNRS de Bordeaux ont créé une psychiatre virtuelle. Julia peut diagnostiquer les addictions et les éventuels troubles dépressifs chez les patients, avec la reconnaissance vocale. Une consultation assez déstabilisante, car le robot adopte des attitudes humaines comme cligner des yeux. 

Une médecin virtuelle qui ne juge pas

Qui aurait imaginé un jour aller consulter un médecin virtuel à l’hôpital ? Julia, c’est la nouvelle psychiatre de la maison du sommeil à Bordeaux. Ce personnage virtuel conçu pour détecter les addictions a été imaginé par le Pr Auriacombe, chef du service addictologie du Centre Hospitalier Charles Perrens. Cette prouesse technologique a été possible grâce à l’intelligence artificielle mais aussi grâce à un travail d’équipe des médecins de Bordeaux et des ingénieurs. Concrètement, le patient prend rendez-vous avec ce personnage virtuel qui va lui poser des questions précises et dresser un diagnostic. Celui-ci est ensuite remis à un ou une médecin. 

Lire aussi

A ce jour, plus de 300 patients se sont retrouvés face à cet écran. Et nombre d’entre eux ont constaté qu’il était plus simple de parler avec une intelligence artificielle qui, elle, ne juge pas. Autre avantage, non négligeable, Julia permet aux médecins de réduire la durée des consultations et donc de limiter les attentes interminables. Prochaine étape : lancer une application avant la fin de l’année pour permettre aux patients en zone rurale d’avoir accès à cette psy virtuelle.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent