VIDÉO - Samsung lance des écrans costauds (mais discrets)

TECH
DirectLCI
IMAGE - Le constructeur coréen dévoile à New York sa nouvelle gamme QLED. Couleurs et contrastes sont saisissants, mais la mission de ces grands écrans est d'abord d'arriver à se faire oublier, ou presque.

Les fabricants de téléviseurs ont un vrai souci : les clients avec le temps et la baisse des prix privilégient les grandes tailles d'écran et donc de grandes télés qui ont de plus en plus de mal à s'intégrer dans nos salons, où ils deviennent - quand ils sont éteints - de grandes plaques noires qui mangent les murs et ruinent toute tentative de décoration d'intérieur. Là où la bataille se faisait sur la taille, les prix et la qualité d'image, cette nouvelle quadrature de l'écran plat devra se régler avec de nouvelles solutions. C'est en tout cas le constat qu'a fait Samsung, qui dévoilait à New York sa gamme QLED, cette technologie dont la qualité d'image veut égaler ou dépasser celle des écrans OLED, à des prix plus proches de ceux des écrans LCD traditionnels.

Premier défi : mettre à mort le spaghetti de câbles qui tombe de nos écrans. Entre les consoles de jeux, les box et tout le reste, difficile d'éviter le côté fouillis des fils qui longent nos murs. L'année dernière déjà, Samsung avait dévoilé un système de câble unique, pour relier discrètement le téléviseur posé au mur à un boîtier à dissimuler ailleurs dans un meuble du salon, un boîtier qui lui aurait toutes les prises HDMI, toutes les connexions vers le réseau, les antennes, les prises USB et tout le reste.


Un câble unique, ou presque, car dans sa version 2017 il fallait aussi compter avec le bon gros câble d'alimentation, moins facile à escamoter. Un oubli qui sera désormais un mauvais souvenir : dans sa nouvelle version, le câble unique sert à tout, même à faire le lien avec une prise électrique. Le câble proprement dit fait cinq mètres, une version d'une quinzaine de mètres existe en option, si vous avez un très grand salon ou si vous voulez cacher tous vos boîtiers dans le placard de l'entrée. Plus besoin d'adjoindre un meuble ad hoc à sa télé pour éviter de ruiner le look épuré de votre salon, le petit bond technologique de Samsung est un grand pas en avant pour la décoration d'intérieur. 

L'autre challenge, c'est de régler le problème de l'écran noir. Que faire d'une télé éteinte pour qu'elle ne soit pas un énorme pavé noir au milieu du mur du salon ? Avec le "Frame", ce téléviseur qui se transformait en tableau une fois éteint, Samsung avait l'année dernière esquissé un début de solution. Il transforme aujourd'hui l'essai, avec le mode "Ambient", ou comment même éteinte, votre télé ne le sera jamais vraiment. Avec une luminosité plus faible, un contraste plus doux, la télé tente désormais de s'intégrer au décor, soit en affichant des images, vos dernières photos, en devenant pourquoi pas un panneau d'informations simples, avec l'heure, la météo, ou d'autres modules à choisir à la demande. Surtout, dans le lot, un petit coup de génie : grâce à une application couplée à la télé, vous pourrez prendre un cliché du téléviseur, sur le mur où il est installé, pour qu'il joue les caméléons, pour afficher la même couleur que celle du mur, ou même pour imiter le motif du papier peint qui se trouve derrière lui. On attend de tester en conditions réelles, mais c'est plutôt bluffant.

Dernier mauvais moment à passer face à sa nouvelle télé : l'étape de la configuration. Là où il y a dix ans il suffisait de lancer une recherche de chaînes, il faut désormais connecter son téléviseur au wifi de la maison, puis découvrir les applications de la Smart TV et reconfigurer un à un vos comptes sur Netflix, Spotify et les autres. Des informations que vous avez déjà sur votre smartphone, et c'est par là que Samsung est passé pour simplifier le processus. Grâce à une application mobile, on pourra désormais partager toutes ces informations avec son nouveau téléviseur, pour ramener la configuration complète à quelques minutes seulement, mais aussi pour tenir les apps de la télé à jour des nouveaux comptes que votre téléphone connaît déjà. Une fonction purement logicielle, appelée à se généraliser sur toutes les gammes de TV connectées du Coréen. En attendant, les nouvelles TV QLED sortiront chez nous au printemps, avec des diagonales d'écran allant de 49 à 75 pouces, soit 190 cm, quand même, pour des prix qui eux s'étaleront de 1500 euros environ, jusqu'à 6000 euros pour le haut de la gamme, version grande taille.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter