VIDEO - Regardez le premier test "grandeur nature" de l'Hyperloop d'Elon Musk

VIDEO - Regardez le premier test "grandeur nature" de l'Hyperloop d'Elon Musk
High-tech

TRANSPORT - La société Hyperloop One a réalisé mercredi, au beau milieu du désert du Nevada, le premier test public du système de propulsion électromagnétique qui permettra de faire avancer ce train du futur, qui devrait embarquer ses premiers passagers dès 2021.

Le futur est déjà en marche. Le premier test "grandeur nature" de l’Hyperloop a eu lieu mercredi matin à quelques kilomètres au nord de Las Vegas, au beau milieu du désert du Nevada aux Etats-Unis. A cette occasion, la société Hyperloop One (qui vient de changer de nom pour l'occasion, puisqu'elle se baptisait avant Hyperloop Technologies), qui a mené l'essai, a pu démontrer aux yeux du grand public la fiabilité de son prototype en propulsant une capsule factice à près de 640 km/h !

Ce premier test public marque le début d'une longue phase d'essais grandeur nature destinée à démontrer la sécurité et la viabilité du système."Nous transporterons du fret en 2019, et nous pensons que nous aurons des passagers transportés en sécurité par Hyperloop en 2021", a indiqué la veille Rob Lloyd, le CEO d'Hyperloop One, à l'occasion d'une conférence de presse. Comme prévu, la capsule a pu atteindre une vitesse de 640 km/h sur un rail d'un kilomètre environ, à l'air libre.

2016, l'année du grand test pour l'Hyperloop

Le concept de l'Hyperloop a été lancée en 2013 quand Elon Musk, génial fondateur des sociétés SpaceX et Tesla, dévoile un document sur un nouveau moyen de transport futuriste. Son idée est de faire circuler dans un tube sous vide des capsules à plus de 1000 km/h. Mais déjà très occupé par ses activités, l’entrepreneur sud-africain décide de laisser la main à d’autres, tout en continuant à surveiller de près ces développements afin, éventuellement, de racheter plus tard la société la plus avancée.

2016 s'annonce en effet comme l'année du grand test pour les différents projets d'Hyperloop. La société Hyperloop One semble donc avoir pris un train d’avance sur son principal concurrent, Hyperloop Transportation Technologies (HTT), crée avant mais dont les avancées semblent pour l'heure moins concrètes. Un troisième et dernier challenger, la société canadienne Transpod, sera également de la partie pour venir concurrencer les deux start-ups américaines. Que le meilleur gagne !

A LIRE AUSSI
>>  Hyperloop : bienvenue à bord du train du futur
>> Hyperloop : les difficultés qui attendent le train supersonique
>>  SpaceX, Tesla Motors, Hyperloop : Elon Musk peut-il vraiment changer le monde ?

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter