Avec Temi le robot, tout marchera comme sur des roulettes dans votre maison

High-tech
DirectLCI
HIGH-TECH - Présenté à l'IFA, le grand salon de l'électronique qui se tient chaque année à Berlin, Temi vient de faire ses premiers pas en Europe. Ce robot domestique, au carrefour des grandes tendances technologiques du moment, est capable de vous assister que vous soyez chez vous, ou pas.

“Temi, éteins le chauffage”, “Temi, appelle maman”, “Temi, donne-moi une recette de soufflé au fromage”. Si ces mots sonnent comme une requête à un assistant connecté, ce n’est pas un hasard. A la base, Temi est un assistant que l’on aurait rendu mobile, capable de se déplacer dans la maison, et même de suivre son maître à la trace, pour répondre à ses questions, lui jouer de la musique ou des vidéos, et servir d’interface pour des appels en vidéo. Un design de tablette à roulettes qui s’éloigne de l’idéal du robot humanoïde, mais une machine qui se rapproche de la promesse du robot-assistant, sans compromis sur le design. 


Quand on sort de chez soi, Temi devient un assistant de télé-présence : grâce à son application mobile, on peut en prendre le contrôle à distance, pour se déplacer dans la maison et parler au reste de la famille. Un usage qui peut aussi intéresser les entreprises.

Au carrefour de technologies-clé

Si Temi impressionne, c’est parce qu’il symbolise un peu l’intersection des grandes tendances technologiques du moment, de la reconnaissance vocale à l’intelligence artificielle, des capteurs et du reste. La startup israélo-américaine qui l’a développé y a investi plus d’une cinquantaine de millions de dollars, par exemple pour créer ses propres capteurs quand ceux disponibles sur le marché n’étaient pas assez performants, ou trop chers. C’est ainsi le cas pour le Lidar, ce radar au laser qui permet à Temi de créer une cartographie en 3D de son environnement, pour mieux vous suivre en évitant les obstacles. Une technologie que l’on ne voyait encore récemment que dans des prototypes de voiture autonome, et qui valaient plusieurs dizaines de milliers d’euros. Le Lidar “maison” de Temi, lui, n’en coûterait qu’une cinquantaine. Bon point, côté fiche technique, pour les haut-parleurs Harman-Kardon, ainsi que pour la batterie, qui promet huit heures d’autonomie en usage. Quand ses batteries seront à plat, Temi ira de lui-même se placer sur son chargeur. 

Reste qu’au-delà des scénarios d’usage imaginés pour Temi, l’enjeu est surtout de rendre le robot abordable, car il n’y a pas vraiment de marché aujourd’hui pour des majordomes domestiques à plusieurs milliers d’euros, nombre de startups s’y étant cassé les dents. Prix annoncé : celui d’un smartphone haut de gamme ou d’une belle télé 4K, soit 1500 euros environ. On pourra voir Temi de plus près au Printemps, à Paris, dans les semaines à venir, en attendant l’arrivée d’une version francophone début 2019.

Tout savoir sur

Tout savoir sur

La Matinale

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter