VIDÉO - Shadow of the Tomb Raider : Lara Croft est de retour ! (et on a pu tester)

High-tech
DirectLCI
JEUX VIDÉO - Après des retrouvailles sous les traits d’Alicia Vikander au cinéma, Lara Croft, la plus célèbre aventurière du jeu vidéo, fait son retour sur console dans "Shadow of the Tomb Raider". Le premier trailer a été dévoilé ce vendredi avant une sortie mondiale du jeu le 14 septembre prochain. LCI a pu sortir piolet et arc pour tester ce dernier opus.

Elle a toujours son débardeur, ses mèches rebelles et son coup de piolet bien affuté. Lara Croft signe son retour dans un nouveau trailer dévoilé ce vendredi par Square Enix, son éditeur, Crystal Dynamics et Eidos Montréal, ses studios créateurs. Après une annonce qui avait fuité il y a quelques semaines, la belle aventurière rempile pour un nouvel épisode avec Shadow of The Tomb Raider. Le véritable épisode de la maturité et celui qui fait la liaison avec la saga originelle, nous explique-t-on du côté des concepteurs du jeu, finissant de convertir la jeune femme en archéologue aguerrie (ou pilleuse de tombes, c’est au choix).

Dans les premières images apparues, on voit donc une Lara Croft toujours jeune - comme il en est ainsi depuis le reboot Tomb Raider sorti en 2013 et sa suite Rise of the Tomb Raider en 2015-, courant dans une jungle sud-américaine. Des images matinées d’un peu de culture et croyances mayas, de combats et de traques pour la célèbre héroïne vidéoludique confrontée à une sorte de milice aux visages maquillées de tête de mort. On y comprend que ses nouvelles aventures ne vont pas être de tout repos... et s’avèrent encore plus sombres que les précédentes. "On a voulu accentuer le côté sombre et terrifiant tout en conservant nos trois piliers que sont le personnage de Lara, le côté 'survival-adventure' du jeu et la quête des tombes qui vont entraîner les joueurs dans les tréfonds et sourire aux plus courageux", ajoutent les équipes d’Eidos Montréal lors d’une présentation en avant-première à Londres. "Elle va devenir l’aventurière que l’on connaît, délaissant l’adolescente naïve qu’elle était dans Tomb Raider (le reboot, ndlr). On a voulu montrer une véritable évolution dans l’héroïne comme dans le jeu et l’environnement."

Il y a incontestablement du Uncharted et du Nathan Drake dans ce premier trailer, du Indiana Jones forcément. Si elle a puisé son inspiration dans le second, Lara Croft a sans nul doute largement inspiré le premier et lui emprunte quelques codes visuels pour ce troisième épisode de la nouvelle trilogie. La jungle que l’on aperçoit très largement dans le trailer a été conçu comme un personnage à part entière dont le joueur va devoir aussi déjouer les pièges comme s’en servir d’allié pour aider Lara à mettre à mal les projets de Trinity, l’organisation secrète qu’elle combat depuis la mort de son père. Plus encore que dans les jeux précédents, les choix qu’elle va faire seront importants pour la suite de l’histoire. Alors qu’on la connaissait plutôt solitaire, Lara Croft va cette fois devoir "s’humaniser", nous promet le studio montréalais. Les échanges avec les populations croisées seront nécessaires pour évoluer dans le jeu et l’aider dans sa quête.

On s’est essayé à Shadow of the Tomb Raider : une première approche prometteuse

A l’occasion de la présentation en avant-première de Shadow of the Tomb Raider, nous avons pu nous essayer durant un petit peu plus d’une heure à une première séquence mettant en scène l’aventurière. La scène démarre de nuit au Mexique qui sera l’un des terrains de jeu de ce nouvel opus, alors que l’on célèbre la fête des morts dans le village. Lara y traque un responsable de Trinity qui semble avoir découvert l’entrée d’une tombe et y cherche un artefact. Fidèle à l’univers de Tomb Raider, la séquence permet de retrouver rapidement tous ses automatismes : coups de piolet pour gravir la montagne ou ouvrir des brèches, tirer des flèches pour se débarrasser des ennemis ou progresser. Il faut faire preuve d’ingéniosité pour évoluer dans les galeries de la montagne, bien choisir son parcours, débloquer des éléments, en manipuler d’autres tout en évitant les pièges. Et on aime beaucoup la nouvelle descente en rappel rendue possible dans Shadow of the Tomb Raider.

Lara a conservé les capacités développées dans Rise of the Tomb Raider. L’héroïne y apparaît plus sûre de son fait, plus agile et habile. La stratégie de combat a aussi évolué. Lara s’appuie davantage sur son environnement pour se cacher, jouer de l’infiltration et du combat rapproché, ou se servir tout simplement d’élément en sa faveur. Dans les espaces plus clos, sous l’eau ou dans les grottes, la sensation de survie est accentuée et on frise parfois la claustrophobie quand il faut la sauver d’une noyade quasi certaine. Un peu anxyogène parfois, comme promis. On sait que les tombes seront plus nombreuses que dans les deux jeux précédents (bonne nouvelle), mais moins évidentes à débusquer et remplies de mini-puzzles plus complexes.


Ces premières minutes nous ont paru plus que prometteuses pour conclure en beauté la mutation de la jeune et belle Lara en aventurière vengeresse. La jungle semble vouée à tenir un second rôle plus qu’omniprésent et intéressant. Son comparse Jonah est à nouveau de la partie (et toujours prompt à lui passer un sacré savon...). Pas de surprise ni de révolution en vue après cette première heure de jeu. C’est efficace, rythmé, toujours aussi fluide, s'appuyant sur les excellents acquis des deux précédents opus. On a apprécié de retrouver un jeu vidéo fidèle à l’esprit et à la saga que l’on reprend en main avec le même plaisir et l’envie d’en voir encore plus. Mais il faudra pour cela encore patienter quelques mois...

SHADOW OF THE TOMB RAIDER - Un jeu Square Enix disponible le 14 septembre sur PS4, Xbox One et PC

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter