VIDÉO - On a pris en main le Huawei Mate 20 Pro, tout pour la photo et la puissance

High-tech
DirectLCI
DÉCOUVERTE - Mardi à Londres, Huawei a présenté son nouveau Mate 20 Pro. Un bijou de technologie misant sur la puissance et la photo, agrémenté de quelques innovations fort utiles au quotidien. LCI a pu en avoir une première approche.

On ne change pas une recette qui gagne. On la bonifie. Pour son nouveau smartphone haut de gamme, habituellement dédié à la productivité et à l’autonomie, Huawei a joué la surenchère. Le Mate 20 Pro a été dévoilé ce mardi à Londres avec de grandes ambitions. "Le smartphone le plus puissant et le plus intelligent jamais créé", a lancé en ouverture Richard Yu, patron monde de Huawei Mobile.


Le Mate 20 Pro reprend ses fondamentaux autour de la puissance. Il embarque le processeur maison Kirin 980 gravé en 7 nm comme l'A12 bionic d'Apple, considéré jusque-là comme le processeur le plus abouti et puissant du marché. Le fabricant chinois promet que le sien est un cran au-dessus, permettant une plus grande fluidité dans les tâches, des lancements plus rapide des applis ou encore un usage de l'intelligence artificiel dans la photo, la reconnaissance des objets ou la gestion de l'autonomie.

Un design intelligemment inspiré par d'autres

Le design a été repensé. Comme tout bon smartphone 2018, il arbore une encoche en haut de son écran OLED QHD+ de 6,39 pouces (3120 x 1440 px).  Celle-ci abrite la reconnaissance faciale rendue possible par la caméra 3D (24 MP), technologie présentée fin 2017 par Huawei mais qui n’avait été implantée dans aucun appareil. Celle-ci permet un déverrouillage extrêmement rapide (0.6 ms). La principale nouveauté, c’est aussi la disparition d’un lecteur d'empreinte digitale à l'arrière. A la place, il est désormais positionné sous le verre de l'écran et s'avère plutôt efficace, même si positionné un peu haut (voir vidéo ci-dessus).


Encoche façon iPhone X, le Mate 20 Pro emprunte aussi beaucoup au Samsung Galaxy S9 au niveau du design avec ses bords incurvés et son écran très large. L'arrière est en polycarbonate et donne un effet verre assez réussi, même si sujet aux traces de doigt extrêmement visibles (à l'exception du modèle en noir qui bénéficie d'un revêtement spécial). L'ensemble plutôt étroit tient bien en main et ne s'avère pas glissant. Il sera disponible en noir et bleu, mais aussi dans une déclinaison bleu irisé baptisé Twilight qui ressemble à celle du P20 Pro (avec le bouton latéral de sortie de veille coloré).

Niveau son, il possède deux haut-parleurs stéréo dont un en bas qui a été caché dans le port USB-C pour gagner de la place.


A l’arrière, la semi-surprise du chef, tant les rumeurs avaient été nombreuses : un triple capteur photo positionné en carré central avec le flash, le tout conçu encore avec Leica. On trouve une lentille principale de 40 MP (f/1.8), un téléobjectif de 8 MP (f/2.4) avec un zoom optique x3, et un ultra grand-angle de 20 MP. Le tout de nouveau conçu avec Leica pour montrer toute l’importance que Huawei lui accorde. Il vient ainsi clairement se positionner en plus haut de gamme que le P20 Pro, qui demeure son photophone référent et disposait d'une lentille noir et blanc à la place de l'ultra grand-angle.

En basse lumière, le résultat s'avère assez séduisant, mais des tests plus poussés permettront d'en avoir le cœur net. Et le Mate 20 Pro permet surtout, via sa fonctionnalité HiVision de récupérer des informations sur un élément photographié, d'obtenir le nombre de calories d'un aliment, de faire de la traduction en direct… à la façon de Google Lens sur le Pixel 3. Le triple capteur rend aussi possible le scan 3D d'un objet que l'on peut ensuite animer en réalité augmentée ou bien intégrer comme un emoji.

Des innovations intelligentes

A l’intérieur, le Mate 20 Pro compte sur 6 Go de RAM pour gérer fluidement le multitâche ou encore le gaming. Il propose déjà Android 9 Pie avec la surcouche EMUI 9. 


Pour porter le tout, le smartphone pourra compter sur une batterie conséquente de 4200 mAh, de quoi tenir deux jours d’autonomie en comptant aussi sur la charge ultra-rapide à 40W (70% en 30 minutes) et la possibilité de se recharger sans fil. On comprend mieux que Huawei l’ait doté d’une fonctionnalité inédite : le Mate 20 Pro peut aussi servir de chargeur par induction pour un autre appareil qu’on accolerait à son dos.

Petite surprise : le Mate 20 Pro embarque de 128 Go de stockage, mais aussi un lecteur de carte nanoSD créée par Huawei pour remplacer la 2e carte SIM. Une petite nouveauté dans le secteur alors qu’on trouve généralement des ports pour carte microSD sur les smartphones.

Prix : à partir de 999 € - Disponible en précommande en bleu, noir et bleu Twilight.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter