VIDÉO - Télémédecine, jeu vidéo, robots, réalité augmentée : à Tokyo, on s’est déjà plongé dans la 5G

High-tech
DirectLCI
REPORTAGE - Avec son débit et un temps de réponse dignes de la fibre, la 5G permettra l'éclosion dans la mobilité de pratiques jusque-là impensables sans une connexion fixe. À Tokyo, l'opérateur Docomo expose déjà les prototypes d'applications nouvelles qu'il expérimente aujourd'hui. Et ce futur-là vaut la visite.

Sans surprise, le premier atout de la 5G, c’est son débit, dix fois supérieur à ce que l’on connaît aujourd’hui, un rêve pour la vidéo en ultra-haute définition et le jeu en ligne. Avec, qui plus est, une réactivité et un temps de réponse comparables à celui de la fibre aujourd’hui.


Des atouts qui donnent des idées aux professionnels, par exemple pour la télémédecine, où soudain tout devient possible. Docomo, l'opérateur leader au Japon, a ainsi déjà testé un système de vidéoconférence et de travail collaboratif qui permettrait à un infirmier d’examiner un patient avec une caméra. L'engin renverrait ses images en haute-définition à deux médecins installés dans un hôpital situé à 200 kilomètres. Des médecins qui pourront donc guider l’examen et offrir un diagnostic en direct, grâce à l'accès immédiat à une imagerie médicale haut de gamme. Et ce même si le patient est encore dans l’ambulance ! Cette nouvelle possibilité pourrait, à terme, révolutionner la gestion des urgences.

La 5G ou l'ère de la téléprésence

Cette communication temps réel intéresse aussi toutes sortes d’industries, comme la robotique. Il sera ainsi possible de contrôler à distance le bras d’un robot industriel, en temps réel, avec beaucoup plus de précisions. Parmi les expérimentations en cours au Japon, on trouve par exemple un bulldozer sans conducteur, ou presque : il est bien piloté par un humain, mais à distance, ce pilote conduisant l’engin comme s’il était à bord. Très pratique pour laisser la main à un spécialiste pour des opérations compliquées, intervenir dans des zones dangereuses ou après une catastrophe naturelle. 


Quelle que soit l'application, une évidence se dessine donc aujourd'hui déjà : la 5G pourrait être le moteur de la téléprésence en mobilité, pour l'entreprise, pour l'industrie et les services. De quoi inventer toute une nouvelle économie du service à distance.

Dernier prototype, beaucoup plus grand public : on sait que la 5G arrivera ici au Japon pour les J.O. de 2020, juste à temps pour enrichir le sport à grand spectacle. D'où l'idée de vous permettre de suivre une compétition en réalité augmentée au travers de l’écran de votre smartphone, un peu comme si elle se déroulait devant vos yeux. À vous de choisir l’équipe ou le joueur que vous voulez surveiller de plus près, et vous verrez toutes les informations s’afficher autour de vous en temps réel. Une technologie qui pourrait aussi servir pour des sports d’équipes, comme le foot ou le basket.

Surtout, Docomo imagine également utiliser la technologie directement dans les stades pour enrichir l'expérience du spectateur, souvent frustré de n'avoir pas les mêmes informations que s'il regardait la télévision. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter