Vos colis bientôt livrés par un drone ? Airbus a débuté ses essais à Cambrai

High-tech

Toute L'info sur

Le 20h

VU DU CIEL - À Cambrai, Airbus et la région Hauts-de-France aimeraient implanter une plateforme de livraison par la voie des airs. Des essais ont débuté avec des drones capables de porter des colis de cinq kilos.

Attention à vos têtes ! Si Amazon a déjà commencé à livrer ses paquets par les airs aux Etats-Unis, la France pourrait bientôt y avoir également le droit. Des vols d'essais de drones ont en effet débuté près de Cambrai (Nord) pour étudier la possibilité de livraisons dans le cadre de la construction d'un site destiné à devenir le plus grand parc de commerce en ligne d'Europe.

Airbus Defence and Space effectue ces tests sur l'ancienne base aérienne de Cambrai (320 Ha), où les entrepôts de ce site, baptisé "E-Valley", doivent voir le jour à l'horizon 2021. L’ensemble devrait faire 550.000 m² et le coût total du projet est estimé à 300 millions d’euros. L'ensemble comprendra également des bureaux, un hôtel, des restaurants et autres installations. Il doit aussi s’accompagner de 1.300 créations d’emploi.

Lire aussi

Des drones capables de livrer des colis de 5 kg

Le site de Cambrai présente l’avantage de posséder un véritable réseau fluvial et ferroviaire à proximité. "Nous pouvons tracer des lignes qui nous permettent de survoler des zones peu habitées et donc limiter les problématiques", explique Nicolas Askamp, PDG de Survey Copter, filiale d’Airbus Defence and Space. "Nous avons alloué à Airbus un endroit du site totalement sécurisé" et dès que "les premières entreprises seront là en 2021, ils pourront tester avec des marchandises", a souligné jeudi David Taieb, PDG de BT Immo, porteur du projet E-Valley, lors de la pose de la première pierre du site.

Le patron de BT Immo se laisse "trois à quatre ans" pour "faire des choses plus concrètes". Les tests sont actuellement réalisés avec un modèle de drone autonome de 3,30 m d’envergure. Il peut voler à 3.000 m d’altitude durant 5 à 7 heures et jusqu’à 50 km autour du site, portant une charge de 5 kg maximum. 

Pas avant 2025

Il reste désormais à obtenir toutes les certifications et autorisations de vol, et notamment la création de "routes aériennes pour drones" où la sécurité serait assurée. Aujourd'hui, sauf dérogation, les drones n'ont en effet pas le droit de survoler de nombreuses zones -aéroports, bases militaires et habitations entre autres. Une seule "route de drone" est ainsi autorisée pour l'instant à la livraison : elle se situe dans le Var et permet de relier un village à une pépinière d'entreprises difficile d'accès par la route.  

Le temps de tout régler, les premières livraisons effectives ne sont donc pas attendues avant 2025.

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter