Elle sort aujourd’hui : nous avons testé la Xbox One X

High-tech
DirectLCI
JEUX VIDÉO - Après la Xbox One S sortie en août 2016 et la rivale, la PS4 Pro, quelques mois plus tard, Microsoft jette ce mardi sa nouvelle arme 4K dans la bataille : la Xbox One X. Une console surpuissante, qui se veut proche d'un PC pour terrasser la concurrence. LCI l'a prise en main.

Annoncée en juin 2016 sous le nom de code Project Scorpio, dévoilée un an plus tard au même salon du jeu vidéo E3 de Los Angeles sous sa forme finale, la console Xbox One X arrive ce mardi 7 novembre pour répondre à la PS4 Pro de Sony. Histoire aussi de donner un peu plus d’allant à un environnement Microsoft bien plus en verve depuis l’avènement l’an dernier de la Xbox One S.


Phil Spencer, le patron de Xbox, l’a présentée comme "la console la plus puissante dans le format le plus compact" du marché grâce à sa puce Scorpio capable de millions de calculs à la seconde. Et chez la firme au X, on ne veut pas moins que l’apparenter à un PC. Il faut dire que, 40% plus puissante que sa grande rivale, elle en a sous le capot : 6 téraflops de puissance de traitement graphique (contre 4,2 Tflops pour la PS4 Pro), 12 Go de mémoire GDDR5 (contre 8 + 1 Go), un processeur maison octo-core à 2,3 GHz (contre 2,1 GHz), un processeur graphique à 1172 MHz (contre 911 MHz). Voilà pour les chiffres ! Pour juger de ses capacités, LCI a pu la prendre en main plusieurs jours et voici notre verdict.

Un design plus compact

Oublié le format "magnétoscope" de la Xbox One première du nom ! Microsoft avait promis de réduire les dimensions et le design de la Xbox One X est une belle réussite sans trahir l’esprit initial (ceux qui n’aimaient pas le premier modèle ne seront sans doute pas plus convaincus par celui-ci). La console est légèrement plus petite que la One S et près de 40% plus petite que la One. L’encombrant boîtier d’alimentation de la Xbox One ne fait heureusement pas son retour. Exit aussi les aérations sur le dessus façon grillage de la Xbox One S. La One X est dotée d’un système de refroidissement amélioré mieux intégré pour éviter de faire trop chauffer la console. Et le revêtement poli en noir rend le tout bien plus abouti visuellement, en contraste avec le tout-blanc de la One S.

La console propose toujours deux ports HDMI sortie TV et entrée (si vous vouliez y brancher votre PS4… ou plus sérieusement une box TV etc.). Le câble HDMI pour la raccorder au téléviseur est fourni. Dans la boîte, on trouve aussi une manette très classique pour une console de pointe alors qu'on aurait pu espérer que Microsoft mette aussi le paquet sur cet accessoire incontournable.


Un seul regret : il n’y a toujours pas de batterie rechargeable intégrée à la manette et les piles restent nécessaires. Bien que leur usure devrait être lente.

Le son à niveau

Forte déjà des bonnes bases de la Xbox One S (lecteur Blu-ray UHD 4K intégré, streaming vidéo 4K...), la Xbox One X fait un effort notable sur le son avec la qualité Dolby digital 5.1 et le DTS surround supportés ainsi que la technologie Dolby Atmos pour les bienheureux possesseurs d'un home cinéma. Si vous n'êtes pas uniquement joueur, la Xbox One X permet d'installer les applications Netflix, Amazon Prime ou de services TV (comme TF1 ou LCI) et d'en profiter en parallèle. A noter que, à la différence des précédentes, la Xbox One X n'est disponible qu'en une seule capacité (1 To de stockage). A la grosseur où vont les jeux (comptez entre 45 et 70 Go en moyenne pour les principaux titres et plus encore en 4K), l'investissement dans un disque dur externe est à envisager.

Plein les yeux

C'est l'une des promesses de cette Xbox One X et elle paraît plutôt tenue sur les premiers jeux essayés. La qualité de l'image "en véritable 4K" doit faire visuellement la différence sur la concurrence et les 8 millions de pixels qui s'affichent y contribuent grandement, avec l'aide du HDR (pour des contrastes améliorés et donc la profondeur visuelle) et une vaste gamme de couleurs proposée. Une 4K native et un framerate à 60 images par seconde mais pas forcément en même temps selon les jeux...


Sur Forza Motorsport 7, c'est une évidence tant l'image est belle, les décors (le désert de Dubaï notamment) somptueux, les détails et textures poussés. Le jeu n'en est pas plus facile pour autant mais s'apprécie grandement en spectateur. Même un jeu comme Super Lucky's Tale, une plateforme destinée au jeune public, apprécie le traitement 4K. Lara Croft (Rise of the Tomb Raider) a également eu un ravalement de façade à couper le souffle qui rend le jeu encore plus immersif, plus détaillé, notamment sur les visages, les textures et jeux de lumière. Les batailles de La Terre du milieu : l'Ombre de la guerre (Warner) paraissent plus habitées et l'on voit mieux les centaines de combattants qui en décousent. Et tout cela n'a pas forcément nécessité un travail supplémentaire des développeurs. 


Vous pouvez désormais aussi faire de la capture vidéo de vos parties en 4K. Tous les services Microsoft (Skype, OneDrive, Mixer pour le streaming...) sont également accessibles.

Un catalogue riche et "optimisé"

Certains jeux ont été développés avec le lancement de la Xbox One X en tête pour être encore plus beaux et au rendez-vous. C'est le cas de Forza Motorsport 7 évoqué plus haut, mais aussi de Assassin's Creed Origins (Ubisoft) dont la reconstitution de l'Egypte antique sur grand écran et en 4K va faire aimer l'histoire à plus d'un gamer...


A côté de cela, pas d'inquiétude à avoir : la Xbox One X n'étant pas une nouvelle génération de consoles, tous les anciens jeux Xbox One sont compatibles ainsi que certains jeux Xbox 360 et Xbox qui bénéficient de la rétrocompatibilité (liste des jeux concernés) sur la dernière génération. Et plus de 150 jeux déjà sortis sur Xbox One vont bénéficier au fil des mois d'une optimisation vers la 4K pour briller de mille feux. Un coup d'œil à l'onglet "Optimisé pour la Xbox One X" de l'interface vous permet d'ailleurs de connaître les jeux concernés dans votre bibliothèque et de leur "offrir" ce lifting pixellisé. Et si vous n'en avez toujours pas assez, il y a toujours le Xbox Game Pass pour vous permettre d'enrichir chaque mois votre bibliothèque.

A toute vitesse

Si la Xbox One X est aussi puissante, cela se voit dans la fluidité de l'utilisation. Nous avons noté des temps de chargement des jeux (téléchargement comme lancement) beaucoup plus courts. L'interface – pas encore optimale cependant- est plus fluide à manipuler. La Xbox One X ne rend pas seulement les jeux beaux, elle rend aussi leur accessibilité bien plus aisée qu'avant et rapide. Ce qui ne fut pas toujours le cas .

Et aussi...

On apprécie le système de configuration simplifié pour ceux qui possédaient déjà un produit de la famille Xbox One : vous pouvez transférer jeux et paramètres sur un disque dur externe depuis votre ancienne console et le connecter à la One X. Ou tout simplement faire un transfert via le même réseau internet familial. Les deux consoles chercheront à communiquer. Indiquez l'option de mise à jour 4K et tout se fera sans que vous ayez besoin d'y penser pour vos jeux optimisés.

En vidéo

Tim Stuart (Xbox) : "Une belle période débute pour la Xbox One X"

Chez Xbox, on ne cache pas que la Xbox One X s’adresse avant tout aux gamers en quête d’expérience de haut vol et de qualité à moindre coût. Un PC avec de telles possibilités atteindrait facilement les 1500 euros. Lancée au même prix que la toute première Xbox One (499 €), elle s’avère un investissement plus qu’intéressant si vous n’aviez pas encore basculé du côté des consoles de dernière génération, ne serait-ce que pour la présence du lecteur Blu-ray 4K. Mais elle reste plus chère que la PS4 Pro qui ne dispose pas de lecteur Blu-ray 4K (environ 360 €). Graphiquement, certains jeux passent dans une autre dimension (Gears of War 4 apprécie grandement l'ajout de la 4K). Et il n'y a pas besoin d'investir dans une TV 4K pour en profiter pleinement (même si, évidemment, cela valorise davantage le produit).


Il est juste dommage que la Xbox One X ne soit pas accompagnée d'un grand blockbuster siglé d'un X pour mettre en valeur le tout (un Halo 6 ou un Gears of War 5 par exemple). Mais la 4K bonifie tellement les autres jeux que les joueurs sauront grandement apprécier les efforts réalisés par la Xbox One X pour faire souffler un vent nouveau et donner un nouvel entrain à la lutte vidéoludique qu'elle livre à la PS4 Pro.


Xbox One X - Disponible dès le 7 novembre à 499 €

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter