VISITEZ - Dans le stade du futur, votre téléphone est la télécommande

High-tech
DirectLCI
FOOTBALL - Le patron du club de football de l'Olympique lyonnais Jean-Michel Aulas vient de signer un partenariat avec Microsoft pour équiper en intelligence artificielle le futur stade intelligent de l'Olympique lyonnais. L'inauguration du premier stade connecté d'Europe est prévue pour le 9 janvier prochain.

C'est le 9 janvier prochain que le futur grand stade de l'Olympique lyonnais accueillera son premier match avant ceux de l'Euro 2016, en juin prochain. Grâce à ses 25.000 bornes Wi-Fi en libre accès, ce temple du sport ultra-connecté, à la croisée entre le monde réel et le monde virtuel, veut révolutionner la manière de vivre un match de football. Un avant-goût du futur, du moins celui qui attend tous les fans de ballon rond.

Imaginez, simplement : de l'achat du billet jusqu'au choix du strapontin dans les tribunes, en passant par la commande des boissons et des snacks à la buvette, à la réservation d'une place de parking, ou encore d'un souvenir à la boutique du stade avec votre smartphone en guise de télécommande, le tout via l'application gratuite dédiée. "Avec ce second écran, l'idée est d'enrichir l'expérience du supporteur, et aussi lui faciliter la vie", explique David Banget, directeur de la stratégie digitale à l'OL. 

Les ralentis sur votre smartphone et une buvette 2.0

A n'importe quel moment, le supporteur pourra revoir sur l'écran de son téléphone les ralentis des plus belles actions, en choisissant l'angle de caméra de son choix, mais aussi accéder en temps réel aux statistiques des joueurs sur le terrain. "Une application destinée spécifiquement aux fans de l'OL sera lancée d'ici deux ans, poursuit David Banget. D'ici là, ils pourront toutefois utiliser l'application dédiée au parc de l'Olympique lyonnais. Faisant ainsi du stade des Lumières "le plus connecté d'Europe".

Plus besoin non plus de sortir son porte-feuille dans l'enceinte du stade. Il suffira d'un clic pour payer sa commande, qui sera servi à proximité grâce à la localisation de votre téléphone. Terminé les files d'attente interminable à la mi-temps. "À la fin de chaque rencontre, les fans de l'OL pourront jouer en temps réel en élisant le meilleur joueur du match, le supporteur le plus sympathique, ou bien encore sur la qualité de l'arbitrage", s'amuse Jean-Michel Aulas, le président du club de football de l'Olympique lyonnais.

Des supporteurs toujours plus connectés

Aujourd'hui, le smartphone est l'accessoire indispensable de la panoplie du supporteur. Que ce soit pour suivre en direct un match, pour parier sur la victoire de son équipe ou bien encore pour débattre ou échanger des infos sur Twitter pendant la troisième mi-tems. Ce projet ambitieux a été menée en partenariat avec la division Cloud de Microsoft France et la startup française Exakis, qui a travaillé sur la conception de l'application mobile. Son PD-G Didier Zeitoun nous parle des applications possibles dans le futur :

"On peut envisager d'utiliser des objets connectés, soit pour les relier les supporteurs entre eux, soit pour les connecter aux joueurs. En utilisant par exemple le bracelet connecté Microsoft Band et les données des performances des joueurs à l'entraînement, on peut imaginer de challenger les supporteurs de l'OL pour qu'ils essayent de surpasser l'un des joueurs de l'équipe. On bien encore pour aider les supporteurs à retrouver leurs amis dans le stade via la géolocalisation."

Sécurité : de l'intelligence artificielle dans les gradins

On l'a bien vu depuis les attentats du 13 novembre, la sécurité des stades de football est au cœur des attentions. "L'une des grandes différences avec l'ancien stade, c'est le dispositif de vidéosurveillance : 250 caméras, avec possibilité de zoomer. Grâce aux technologies de "machine learning" (apprentissage automatique en français) mis au point par Microsoft, on peut analyser les flux vidéos afin d'anticiper un danger, notamment grâce à des logiciels de reconnaissance faciale.

A la croisée (aussi) du monde du sport et du monde du business. Dans le cadre de ce partenariat,un salon technologique de 100 m² doté des dernières innovations de Microsoft sera accessible à l'intérieur du stade, ainsi que des loges connectées qui restent des endroits de rencontre pour les entreprises, même en dehors des spectacles ou des matchs. Car il va bien falloir trouver du cash avant de rentabiliser les 450 millions d'euros qui ont été investis dans le stade des Lumières.

À LIRE AUSSI
>>  Le Grand Stade de l'OL, future machine à business
>>  Grand Stade de l'OL : dans les coulisses du chantier 
>>  Grand Stade de l'OL : objectif 1 600 emplois

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter