Voici les meilleurs tweets français de 2018

High-tech
DirectLCI
BEST-OF - Une actualité dominée par le foot, la politique, la pop Coréenne et quelques surprises : le réseau social a rassemblé les tweets préférés des Français cette année, et en a même fait une exposition que l'on a pu visiter pour vous.

Il a raté de peu le Ballon d'Or, mais Kylian Mbappé peut se consoler : cette année, le tweet préféré des français lui appartient, une photo du joueur de 19 ans embrassant sa Coupe du Monde qui a embrasé le réseau social : près de 200.000 re-tweets et 700.000 likes au compteur, des chiffres sans égal dans le monde francophone.


Cette année, le classement établi par Twitter des tweets les plus populaires en France a forcément une forte coloration bleue, du fait de la Coupe du Monde. C'est simple, dans les sept tweets les plus "likés" de l'année, on en trouve quatre de Kylian Mbappé, deux d'Antoine Griezmann, et un de N'Golo Kanté.

Pour autant, on n'a pas parlé que de foot sur Twitter cette année, on a aussi beaucoup parlé politique. De quoi expliquer que la personnalité la plus citée de 2018 soit le Président de la République, un @EmmanuelMacron sujet de plus de conversations que Donald Trump, Jean-Luc Mélenchon, et Marine Le Pen, seuls autres politiques présents dans le Top 10. Côté artistes, la surprise tient à l'explosion de la K-Pop, la pop Coréenne, dont les deux groupes-stars, BTS et EXO, prennent les deux premières marches du podium, devant Booba (qui sera probablement ravi de ne pas voir Kaaris dans le Top 10), et des stars anglo-saxonnes comme Rihanna, Ariana Grande, Kanye West et Beyoncé.

Une expo privée, comme un cahier de tendances

En parallèle de son classement, le bureau français de Twitter a aussi organisé une exposition privée des tendances de l'année, plus subjective, pour mettre en lumière certains hashtags, certaines initiatives qui ont marqué 2018. Dans le lot, on a beaucoup aimé #VendrediLecture, un mot-clé qui rassemble les amoureux des livres, qui s'échangent des conseils de lecture à la veille du weekend, une communauté dont sort souvent de vraies trouvailles. L'exposition a aussi choisi de mettre en lumière  le travail de confrères de BBC Africa, qui ont enquêté sur deux exécutions sommaires de femmes et d'enfants au Cameroun, en partant d'une vidéo et en l'analysant tweet après tweet, pour identifier l'endroit, les armes, les coupables. Un exercice de journalisme impressionnant. Attention, le contenu peut choquer.

Mais ce qui nous restera de 2018 et que Twitter a aussi retenu, c'est une autre histoire de guerre, celle de Frédéric Branche, soldat de la première guerre mondiale dont les journaux intimes ont été disséqués par des lycéens de Fonsorbes, dans la banlieue toulousaine. Des carnets restitués au jour le jour, un tweet à la fois, cent ans après la Grande Guerre, pour la raconter à la première personne, pendant quatre ans, jusqu'à la fin. Un récit à remonter en partant du premier tweet.

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter