Votre chauffeur Uber sera peut-être bientôt un robot

High-tech

TRANSPORT - La société américaine de véhicules de tourisme avec chauffeurs teste actuellement, dans la ville de Pittsburg aux Etats-Unis, un véhicule sans conducteur, conçue par la marque Ford.

Uber en rêve depuis longtemps : constituer sa propre flottille de voitures capable de rouler sans intervention humaine... afin de remplacer, dans les prochaines années, les actuels chauffeurs de la firme américaine ? Le service de véhicules de transport a dévoilé ce jeudi la première photo de sa voiture autonome circulant dans les rues de Pittsburgh, aux Etats-Unis.

Il y a encore un ingénieur à bord

"Si vous conduisez à Pittsburgh durant les prochaines semaines, vous pourrez assister à un étrange spectacle : une voiture donnant l'impression d'être pilotée par un super héros", écrit Uber sur son blog . Le modèle en question est une Ford Fusion bardée de radars, scanners lasers et de caméras haute résolution pour cartographier les détails environnants et les obstacles présents sur la route.

Le prototype a été conçu au sein du centre de technologie avancée (Advanced Technologies Center), qui a été inauguré en mai 2015 par la compagnie. Pour le moment, le véhicule circule avec un ingénieur à son bord pour surveiller les opérations. Mais si la technologie est jugée suffisamment fiable, il faudra s'attendre en effet à ce que les passagers prennent place à bord d'un véhicule… totalement vide !

Un service plus sûr, plus rapide et moins cher pour les usagers

Uber explique pour sa part que l’objectif de cette technologie est de réduire le nombre et la gravité des accidents. "La conduite autonome a le potentiel de sauver des millions de vies et d'améliorer la qualité de vie des personnes à travers le monde, explique la société américaine (…) Nous pensons que cette technologie se traduira par moins d'embouteillages, des transports plus abordables".

Se passer de conducteurs humains pourrait lui permettre, en effet, de faire chuter le coût de ce mode de transport (en même temps que d'être confronté à la grogne des chauffeurs au sujet de leur statut). Cette annonce reflète la volonté de Ford et d'Uber d'investir le marché porteur de la voiture connectée. Constructeurs automobiles et géants du numérique redoublent aujourd’hui d'effort pour développer la voiture de demain.

A LIRE AUSSI
>> Hyperloop : le train qui pourrait faire Paris-Marseille en 40 minutes
>>  Model 3 : tout savoir sur la (future) Tesla de M. Tout-le-monde
>>  Une Citroën relie Paris à Bordeaux sans conducteur
 

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter