Le contrôle parental renforcé sur iPhone : vous pouvez désormais décider qui peut contacter votre enfant

Le contrôle parental renforcé sur iPhone : vous pouvez désormais décider qui peut contacter votre enfant
High-tech

CONTRÔLE – Avec l’arrivée de la fonction "Limites de communication", Apple laisse les parents encadrer un peu mieux les communications de leur enfant. Ils peuvent désormais définir la liste des personnes avec lesquelles celui-ci peut échanger des SMS, appeler ou recevoir des appels.

Contrôler et rassurer. Apple a visiblement entendu les inquiétudes des parents face à la nouvelle vie numérique, parfois secrète, de leurs enfants. Lancée l’an dernier, la fonction "Temps d’écran" permettait déjà de mieux gérer sa relation à son iPhone et au temps qu’on lui consacre afin de pouvoir mieux s’en échapper.  Avec le déploiement en cours d’iOS 13.3 sur iPhone et iPad, Apple va plus loin en lui ajoutant le dispositif  "Limites de communication". 

Désormais, vous allez pouvoir limiter les contacts -amis, famille, proches...- autorisés à échanger avec votre enfant par appel classique, SMS ou FaceTime (appel vidéo). Et cela, durant le temps d’utilisation autorisée de son téléphone, mais aussi lorsqu’il est restreint (heures de cours, nuit, limite d’utilisation atteinte, etc.). Vous pouvez ainsi vous assurer que votre enfant n’enverra pas de SMS ou ne cherchera pas à appeler ses amis alors qu’il est censé être à l’école ou bien tard le soir.

Comment faire ?

Rappelons tout d'abord que pour utiliser "Temps d’écran", il faut que l’iPhone de votre enfant et le vôtre soient associés au même compte familial ou bien que vous puissiez avoir la main sur son appareil. Vous allez alors pouvoir tout configurer (limite de temps d’utilisation pour les applications, applis autorisées, restriction d’usage, des achat et des contenus...). 

En allant dans les réglages et dans la partie "Temps d’écran", vous trouverez  désormais un nouveau menu "Limites de communication". Vous pourrez alors choisir de limiter les contacts tout le temps ou durant le temps d’arrêt d’utilisation de l’iPhone ou l’iPad par l’enfant. Vous pouvez également définir une liste de contacts favoris qui sera appliquée, au choix, pendant le temps d’écran autorisé et/ou pendant le temps d’arrêt. En passant par les services d’iCloud et du compte partagé, vous avez accès à la liste de contacts de votre enfant pour partager plus facilement les numéros.

A noter que les numéros d’urgence définis par les différents opérateurs restent actifs en toute circonstance. 

Lire aussi

Et sur Android ?

Pour bien gérer l’utilisation du smartphone par votre enfant, Google dispose d’un outil de contrôle parental sur le Play Store. Il permet de définir ce que l’enfant peut acheter ou télécharger. Il doit être activé en allant dans l’application Play Store, puis dans Menu/Paramètres/Contrôle parental. Il vous permettra seulement de filtrer les contenus (applis, jeux, films, livres, musique, séries) auxquels l’enfant peut accéder et d’ajouter un code pour activer ou désactiver la fonction. Android ne va cependant pas empêcher l’affichage de contenus restreints depuis un lien ou une recherche internet.

Google a également mis au point l’application Family Link (uniquement sous Android) qui permet le contrôle à distance par les parents des applications, du temps passé sur l’écran, etc. Le site Family Link est accessible à distance pour piloter les comptes.

Il existe aussi des applis qui peuvent être installées sur le smartphone des enfants comme Xooloo (disponible sur iOS et Android - Version payante à partir de 2,99€/mois), un coach numérique pour apprendre à votre enfant à se raisonner. Il s’agit, ici aussi, d’un tableau de bord offrant une vue d'ensemble en temps réel de l'utilisation des applications et des appareils connectés utilisés. Pas de sanction en vue, mais la volonté d’inciter l’enfant (8-12 ans) à apprendre à s'auto-réguler, à comparer par rapport aux utilisateurs de son âge et à prendre en charge sa vie numérique.  Les parents, quant à eux, disposent d'une version les informant des usages de leur bambin.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Erdogan invite Macron à "se faire soigner", l'Élysée dénonce des "propos inacceptables"

Covid-19 : pourquoi les masques en tissu n'ont plus la cote auprès des Français

CARTE - Voici la liste des 54 départements désormais sous couvre-feu

EN DIRECT - 45.422 nouvelles contaminations en 24h : vers des mesures plus strictes que le couvre-feu ?

Passage à l'heure d'hiver : c'était vraiment la dernière fois ?

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent