Yahoo! va être rebaptisé Altaba, la disparition d'un pionnier d'Internet

High-tech

BIG BANG - Le portail américain Yahoo!, dont la vente des activités Internet à son compatriote Verizon semble désormais actée, va prendre un nouveau nom : Altaba. Dans le même temps, sa patronne actuelle, Marissa Mayer, quittera définitivement le groupe.

Clap de fin pour le pionnier du Web. Le géant américain Yahoo! a annoncé lundi 9 janvier le départ de sa patronne, une fois que ses activités internet auront été cédées à l’opérateur de télécoms Verizon. Le cofondateur du groupe, David Filo, a confirmé lui-aussi son intention de quitter la compagnie, qui sera rebaptisée dans la foulée Altaba. Leurs démissions prendront effet "immédiatement après le bouclage" de la vente du cœur de métier à Verizon, et "ne sont dues à aucun désaccord avec l'entreprise sur un quelconque sujet lié aux activités, aux politiques et aux pratiques de l'entreprise", précise le document transmis par Yahoo! au gendarme boursier américain (SEC).

Malgré son statut de star montante de la Silicon Valley, la PDG Marissa Mayer, qui avait rejoint Yahoo! à l’été 2012, n’aura pas réussi à relancer le pionnier américain de l’Internet. L'entrepreneuse de 41 ans avait pourtant laissé entendre dès l'annonce de la transaction avec Verizon qu'elle allait rejoindre l'opérateur de télécoms avec le reste des équipes. Le premier opérateur américain de télécommunications a annoncé l'été dernier son intention de racheter pour 4,8 milliards de dollars toutes les activités internet de Yahoo!, à savoir la publicité en ligne et ses sites web, comme Yahoo Mail ou Yahoo News. Depuis la révélation d’une série de piratages, le projet de rachat semblait avoir été mis en stand-by.

La chute brutale d'un pionnier de l'Internet

Le portail américain semblait incontournable pour naviguer sur le Web dans les années 1990. Il vit depuis une longue descente aux enfers. La valeur de Yahoo!, estimée à 128 milliards de dollars en 2000, était tombée à 20 milliards en 2012. Avant le coup de grâce fin 2016, suite aux révélations d’une série de piratages de grande ampleur. En septembre, Yahoo! a reconnu que 500 millions de ses comptes d'utilisateurs avaient été compromis lors d'une cyberattaque remontant à 2014. Avant d'admettre, en décembre dernier, qu'une autre cyberattaque, en 2013 cette fois, avait frappé plus d'un milliard de ses utilisateurs. Le feuilleton semble donc bel et bien toucher à sa fin. 

En vidéo

Yahoo révèle le piratage d'un milliard de comptes

Sur le même sujet

Et aussi

Lire et commenter