Grand Prix de Belgique : dernière chance et derniers réglages pour le Prix d’Amérique

Grand Prix de Belgique : dernière chance et derniers réglages pour le Prix d’Amérique

HIPPISME
DirectLCI
Dimanche 15 janvier, l’hippodrome de Vincennes accueille le Grand Prix de Belgique – EpiqE Series. C’est la dernière étape avant le Prix d’Amérique Opodo, qui se disputera le dimanche 29 janvier à Vincennes. Pour certains, il s’agit donc là de la dernière occasion de se qualifier pour la plus grande course de trot au monde.

Une course particulière

Le Grand Prix de Belgique est la dernière des quatre B, les quatre principales courses préparatoires au Prix d’Amérique Opodo : Grand Prix de Bretagne, Grand Prix du Bourbonnais, Grand Prix de Bourgogne et Grand Prix de Belgique. Cette dernière est une course toujours particulière, souvent tactique. Elle se situe en effet à quinze jours du Prix d’Amérique, un paramètre important. Il ne s’agit pas ici de se brûler les ailes avant la grande course, de ne pas donner une course trop dure à son cheval. Cependant, elle est aussi la dernière occasion de décrocher son sésame pour le Prix d’Amérique. Il y a donc deux types de candidatures : les chevaux déjà qualifiés, qui effectuent leurs derniers réglages, et les chevaux qui ne doivent pas laisser passer l’occasion de se qualifier.


Ils sont dix-sept au départ de l’épreuve dimanche. Trois concurrents ont déjà leur ticket pour l’Amérique : Propulsion, Belina Josselyn et Lionel. Ils font partie des meilleurs chevaux au départ, mais ils n’abattront probablement pas toutes leurs cartes ce dimanche même si, en théorie, ils peuvent s’imposer. Depuis 1980, le doublé Grand Prix de Belgique – Prix d’Amérique a été réalisé à sept reprises, dont trois sont à mettre à l’actif du crack Ourasi (1986, 1987 et 1988). Il faut aussi citer Lurabo en 1984, Ténor de Baune en 1991, Queen L en 1993… Puis remonter en 2016 avec Bold Eagle !

Un Belgique à la sauce suédoise

L’un des faits marquants de ce Grand Prix de Belgique est la présence de cinq chevaux entraînés par le suédois Daniel Réden. Âgé de trente-sept ans, le professionnel fait partie de la nouvelle vague des entraîneurs scandinaves. Il a travaillé auparavant pendant treize ans auprès de Stephan Melander, l’un des plus grands entraîneurs suédois. Pour l’hiver et le meeting de Vincennes, il a posé temporairement ses valises à Grosbois, le grand centre d’entraînement de trot de la région parisienne.


Daniel Réden comptera dimanche sur Trinity Zet, Call Me Keeper, Propulsion (qualifié pour le Prix d’Amérique), Lionel (qualifié pour le Prix d’Amérique) et Wild Honey. Pour Lionel et Propulsion, il ne s’agira pas ici de prendre une course trop dure même s’ils gardent un premier rôle à jouer. Pour Trinity Zet, régulière depuis qu’elle court à Vincennes, ce sera compliqué : le lot s’annonce relevé pour elle. Call Me Keeper a des moyens indéniables. Malheureux dans le Grand Prix de Bourgogne, il vient de se promener à Vincennes dans le Prix de Lille. C’était le 8 janvier, donc il court très rapproché mais ses chances sont indéniables. Wild Honey est un cas intéressant. Cette Américaine est désormais Suédoise, ayant disputé la première partie de sa carrière aux États-Unis avant d’être exportée vers la Suède. C’est une championne, mais elle n’a jamais couru à Vincennes. Les pistes scandinaves et américaines sont très différentes : ce sont des "anneaux" plutôt faits pour la vitesse et plats, là où Vincennes propose une piste avec de longues lignes, ainsi qu’une montée et une descente. Tous les chevaux ne s’y adaptent pas. Wild Honey est à suivre, mais elle ne devrait pas courir le Prix d’Amérique. Son objectif se situerait plutôt dans le Grand Prix de France – EpiqE Series n°7, la revanche de l’Amérique, qui se dispute quinze jours après.

Le Belgique… après la Belgique !

Ce Grand Prix de Belgique va nous permettre de revoir en piste Up and Quick, gagnant du Prix d’Amérique en 2015. Le cheval s’est blessé en début d’année 2016 et il a longtemps été absent des pistes. Up and Quick vient de faire une rentrée victorieuse à Mons, en Belgique. Le lot n’était pas le même que celui qu’il va affronter dimanche. Up and Quick n’est pas encore qualifié pour le Prix d’Amérique. Il doit, pour l’être, prendre au moins la quatrième place de ce Grand Prix de Belgique. Il faut rappeler les conditions de qualification ici : les trois premiers de la course gagnent leur ticket pour l’Amérique. Mais, via les six courses qualificatives, un maximum de quatorze chevaux peut se qualifier, sur les dix-huit que peut accueillir l’Amérique. Les dernières places seront donc attribuées aux chevaux non qualifiés via les préparatoires ayant obtenu le plus de gains dans leur carrière, dont 16.000 € depuis le 1er janvier 2016 et ayant couru au moins une fois depuis le 1er octobre 2016. Up and Quick a gagné 1.933.400 euros dans sa carrière. Cela suffit pour être au départ de l’Amérique via les gains mais il ne remplit pas la seconde condition : avoir gagné au moins 16.000 euros depuis le 1er janvier 2016. Il lui manque en effet 6.720 euros pour atteindre cette somme, d’où la nécessité d’être dans les quatre premiers pour décrocher son ticket.


Un autre cheval de classe avait fait sa rentrée à Mons, concluant troisième derrière Up and Quick. C’est Akim du Cap Vert, qui avait connu un petit souci de santé au second semestre 2016. Il a une chance ce dimanche. Bolero Love sera aussi à suivre. Reste enfin le cas d’Amiral Sacha : il doit terminer dans les trois premiers et il en a les moyens, mais il reste sur une très mauvaise sortie dans le Grand Prix du Bourbonnais, connaissant un problème respiratoire. Ce sera quitte ou double.

Le point sur la compétition

Les EpiqE Series au trot sont composée de sept étapes, en incluant le Prix d’Amérique Opodo et sa revanche, le Grand Prix de France, disputé quinze jours après. Après le Grand Prix de Bretagne – Première étape des EpiqE Series au trot, Anna Mix, Propulsion et Princess Grif sont qualifiés pour le Prix d’Amérique. Le Grand Prix du Bourbonnais – EpiquE Series trot n°2, disputé le 11 décembre à Vincennes, a été remporté par Bold Eagle, devant Lionel et Voltigeur de Myrt. Le Critérium Continental – EpiqE Series n°3, a été remporté par le suédois Treasure Kronos, qualifié donc pour le Prix d’Amérique. Le Prix Ténor de Baune – non EpiqE Series mais qualificatif, a été remporté par Bellina Josselyn. Le Grand Prix de Bourgogne – EpiqE Series trot n°4, a été remporté par Bold Eagle, devant Timoko et Booster Winner. Ils sont dix – sur dix huit partants potentiels – à avoir pour le moment gagné leur ticket. 

Plus d'articles

Lire et commenter