Grand Prix de Bretagne : Bold Eagle en piste pour défendre son rang de favori

Grand Prix de Bretagne : Bold Eagle en piste pour défendre son rang de favori

HIPPISME
DirectLCI
L’entrée en scène des champions s’effectue dans le Grand Prix de Bretagne, première étape au Trot des EpiqE Series. Une course pour se préparer mais avec un fort enjeu. Celui d’accrocher sa place pour la finale. Le favori Bold Eagle compte bien assurer le spectacle.

Le circuit Trot des EpiqE Series s’ouvre avec le Grand Prix de Bretagne. La première des quatre "B" dit-on chez les passionnés.  Elle lance les courses qualificatives à la finale tant attendue : le Grand Prix d’Amérique . L’ensemble de ces compétitions se déroulent à Vincennes Hippodrome de Paris. Pour se qualifier, il suffit de faire partie des trois premiers. Même chose dans les Prix du Bourbonnais (2 850 mètres), de Bourgogne (2 100 mètres autostart) et de Belgique (2850 mètres). 


Une – et une seule – qualification directe est offerte aux vainqueurs du Critérium Continental (pour les 4 ans) et du Prix Ténor de Baune (pour les 5 ans). Celle-ci a lieu le 24 décembre. Les champions ne courent pas après l’argent mais derrière leur ticket pour le Graal bien que 120 000 euros soient distribués, dont 54 000 euros au vainqueur. Les autres se qualifient aux gains : priorité aux plus riches.


Cette 7e étape des EpiqE Series, la première au trot, est disputée sur la distance classique de Vincennes : 2 700 mètres. La même que dans l'"Amérique".  C’est l’occasion de se tester et de préparer en progression son champion pour l’amener vers la course reine.


Les spectateurs présents à Vincennes auront les yeux rivés sur le crack Bold Eagle, toujours drivé par Franck Nivard. Le double lauréat du Grand Prix d’Amérique part bien évidemment favoris de cette première épreuve du championnat Epiqe Series du trot. Très attendu, il devrait venir à bout de ses concurrents et surtout effacer l’affront de la défaite en septembre dernier lors de la finale de l’European Trotting Masters face à Aubrion du Gers.

De grands noms au palmarès

Les gagnants du Prix de Bretagne figurent souvent à l’arrivée du Grand Prix d’Amérique. Parfois, il s’agit du gagnant. Ready Cash est le dernier à avoir fait le doublé, c’était à l’hiver 2011/2012 comme Jag de Bellouet, surnommé "Le Cannibale", six saisons plus tôt. Ces deux-là avaient même fait sien les Prix du Bourbonnais et de Bourgogne dans le même hiver. Ourasi (1986) et sa tombeuse dans le Prix d’Amérique 1989 sous les yeux de François Mitterrand, Queila Gédé (1988), figurent également au palmarès de cette épreuve.


En 2016, Anna Mix, associée au driver de Bold Eagle, Franck Nivard, s’était imposée après un parcours chaotique, contrainte d’évoluer à l’extérieur. L’Américain Propulsion prenait la deuxième place, il terminera quatrième le dernier dimanche de janvier.

Lire et commenter