Prix d'Amérique : le Critérium Continental, un ticket pour la jeunesse

Prix d'Amérique : le Critérium Continental, un ticket pour la jeunesse

DirectLCI
HIPPISME - Dimanche 25 décembre, les cadeaux de Noël sont distribués sur l’hippodrome de Paris-Vincennes. Deux places pour le Prix d’Amérique Opodo sont à gagner : une dans le Critérium Continental – EpiqE Series, où s’affrontent les chevaux de 4 ans, et une dans le Prix Ténor de Baune, réservé aux chevaux de 5 ans.

Qu’est ce qu’un Critérium ?

Un Critérium est une course ouverte aux chevaux d’une seule et même génération, de 2 ans à 5 ans. Le Critérium Continental est à part. Il est réservé aux 4 ans, mais c’est une course dite européenne : tous les 4 ans nés et élevés en Europe peuvent y participer, là où les autres Critériums ne sont ouverts qu’aux chevaux nés et élevés en France. Traditionnellement, les Critériums sont des courses sacrant les meilleurs éléments de leur génération et des courses qui sacrent de futurs étalons. 

En consultant la liste des partants du Critérium Continental, on note que la très grande majorité des chevaux ont un nom qui commence par la lettre "C". Ce sont les trotteurs nés et élevés en France : à chaque année est attribuée une lettre. Les chevaux nés en Italie ont aussi un système de lettrage, mais il est décalé par rapport à la France (les 4 ans italiens ont un nom qui comment par un "T"). Quant aux scandinaves, ils n’ont pas de système de lettrage. 


Le Critérium Continental se dispute depuis l’année 2004 à la fin du mois de décembre. Depuis ce changement, il offre à son gagnant un ticket pour le Prix d’Amérique Opodo. Il est difficile de réaliser dans la foulée le doublé "Critérium Continental – Amérique" : face aux chevaux d’âge, il faut être un élément d’exception pour l’emporter. Le doublé a ainsi été réalisé deux fois durant le même meeting d’hiver de Vincennes depuis 2004 : Offshore Dream, en 2006 – 2007, et Bold Eagle, en 2015 – 2016.

Les particularités du Critérium Continental

Le Critérium Continental se dispute sur 2.100 mètres avec un départ autostart. L’autostart est une voiture munie d’ailes, derrières lesquelles les chevaux se rangent. La voiture accélère, replie ses ailes, et c’est le départ. On ne s’élance pas n’importe comment. Un numéro derrière l’autostart est tiré au sort. Les chevaux les plus riches – ayant le plus de gains – s’élancent automatiquement en première ligne, juste derrière les ailes de la voiture. Ils sont neuf à pouvoir s’élancer sur cette ligne et obtiennent donc un numéro compris entre 1 et 9.


Derrière, il y a la seconde ligne, réservée aux chevaux ayant le moins de gains. Ils doivent donc s’élancer dans le sillage d’un de leurs adversaires et héritent d’un numéro compris entre 10 et 18. Le 10 s’élance derrière le 1, le 11 derrière le 2, le 13 derrière le 3, et ainsi de suite. Ce n’est pas un avantage que de s’élancer en seconde ligne, ne serait-ce que parce que le cheval se retrouve dépendant de ce qui se passe devant lui : si son "leader" part mal, il en subira le contrecoup. 


Avoir le numéro 1 est à double tranchant : si un cheval à l’habitude de partir vite, il peut se retrouver en bonne position et contrôler ses adversaires. S’il part plutôt lentement, il risque avec ce numéro 1 de se retrouver enveloppé par ses adversaires, et enfermé. Il devra dès lors espérer trouver une ouverture au moment du sprint final. Le 9 est lui-aussi un numéro piège car le cheval partant de cette position risque de se retrouver coincer en épaisseur du peloton et devra donc couvrir plus de distance, ce qui peut lui coûter cher pour finir.

Le duel fratricide

Le Critérium Continental 2016 s’annonce comme un duel entre Traders et Charly du Noyer. Les deux poulains ont beaucoup en commun : ils sont tous les deux entraînés par Philippe Allaire et sont tous deux des fils de l’étalon Ready Cash. Traders a hérité du numéro 1 derrière l’autostart et Charly du Noyer du numéro 6. Traders est né en Italie mais son éleveur est bien français. Cependant, son pays de naissance l’a empêché de participer aux autres Critériums. Il trouve là une belle – et unique – occasion d’en décrocher un. Traders reste sur trois succès consécutifs, dont le Prix Marcel Laurent où, au terme d’une lutte épique, il venait à bout de Bold Eagle, gagnant du Prix d’Amérique Opodo 2016 et vainqueur depuis du Grand Prix du Bourbonnais, précédente étape du championnat EpiqE Series.


Gagnant du Critérium des 4 ans au printemps, Charly du Noyer a longtemps survolé sa génération. Mais il reste sur deux échecs : battu dans le Grand Prix de Bretagne – EpiqE Series face à ses aînés, il vient d’être devancé par Carat Williams – présent ce dimanche dans le Prix Octave Douesnel. Il a le 6 derrière l’autostart, un bon numéro, mais doit montrer qu’il est encore le patron.

Prix Ténor de Baune : un ticket pour l’Amérique pour les 5 ans

La réunion de dimanche à Vincennes Hippodrome de Paris est riche de belles courses. Outre le Critérium Continental, il y a aussi le Prix Ténor de Baune, réservé aux seuls 5 ans et dont le gagnant décrochera son ticket pour le Prix d’Amérique Opodo. C’est une belle occasion pour Belina Josselyn, malheureuse dans le Grand Prix de Bretagne – EpiqE Series, où elle s’est mise au galop dans la ligne droite après avoir été gênée, puis partie au galop dans le Grand Prix du Bourbonnais – EpiqE Series. Face à elle, il y aura notamment Bird Parker, récent quatrième du Bourbonnais, ou encore Cash Gamble, scandinave évoluant en France depuis l’été 2016.

Le point sur le championnat EpiqE Series

Les EpiqE Series au trot sont composée de sept étapes, en incluant le Prix d’Amérique Opodo et sa revanche, le Grand Prix de France. Les cinq autres étapes sont qualificatives pour le Prix d’Amérique.


Après le Grand Prix de Bretagne, première étape des EpiqE Series au trot, Anna Mix, Propulsion et Princess Grif sont qualifiés pour le Prix d’Amérique. Sur ces trois chevaux, seule Princess Grif sera au départ du Prix du Bourbonnais ce dimanche.

Le Grand Prix du Bourbonnais – EpiquE Series trot n°2, disputé le 11 décembre à Vincennes, a été remporté par Bold Eagle, devant Lionel et Voltigeur de Myrt. 


Les prochaines courses qualificatives au Grand Prix d’Amérique sont : 

Le Grand Prix de Bourgogne – EpiqE Series trot n°4, le 1er janvier à Vincennes

Le Grand Prix de Belgique – EpiqE Series trot n°5, le 15 janvier à Vincennes.

Rappelons que les trois premiers des quatre "B" (Bretagne, Bourbonnais, Bourgogne et Belgique) sont automatiquement qualifiés pour le Grand Prix d’Amérique. Le gagnant du Critérium Continental et le gagnant du Prix Ténor de Beaune le sont aussi.


Via ces six épreuves, un maximum de quatorze chevaux peut en théorie être qualifié pour le Grand Prix d’Amérique. Cette dernière épreuve accueille un maximum de dix-huit partants. Les dernières places seront donc attribuées aux chevaux non qualifiés via les préparatoires ayant obtenu le plus de gains dans leur carrière, dont 16.000 € depuis le 1er janvier 2016 et ayant couru au moins une fois depuis le 1er octobre 2016.

Plus d'articles

Sur le même sujet