Prix d’Amérique 2018 : Bold Eagle prêt pour une troisième victoire ?

HIPPISME
DirectLCI
PRONOSTIC - Le champion drivé par Franck Nivard parviendra-t-il à s’imposer une nouvelle fois dans la prestigieuse course dimanche à Vincennes ? La question peut se poser car s’il reste le grand favori, il a été battu à trois reprises dans le championnat EpiqE Series ces dernières semaines.

Bold Eagle, la star du trot, est "prêt" à remporter pour la troisième fois consécutive le Prix d’Amérique, finale du circuit trot des EpiqE Series. Le fils de Ready Cash va avoir l’occasion de remettre les pendules à l'heure dimanche à Vincennes, lui qui n’est arrivé que deuxième des trois courses préparatoires, Grand Prix de Belgique, Grand Prix de Bourgogne et Grand Prix du Bourbonnais. 


"Bold Eagle a très bien récupéré de sa dernière course. J'ai analysé ses dernières défaites où il finit deuxième quand même ! C'est parce qu'il est sorti du peloton trop tôt", a expliqué à l'AFP Sébastien Guarato, son entraîneur qui tentera aussi sa chance avec Carat Williams, Booster Winner, Valko Jenilat et Billy de Montfort."Bold est au top des top, prêt à gagner son 3e Prix d'Amérique, si Franck Nivard peut attendre le plus longtemps possible en embuscade sans trop faire d'efforts et placer sa pointe de vitesse dans la ligne droite finale", affirme le professionnel du Ménil-Bérard  dans l’Orne. "Pour redonner le moral et de l'énergie" à son "Aigle Audacieux", il l'amène à la mer cette semaine. Franck Nivard a remporté 5 fois l'Amérique. Il est "confiant" lui aussi. "Bold est bien, même s'il est un peu moins accrocheur que l'an dernier. Si on a un bon parcours, il sera dans le coup", dit-il. 

A 7 ans, le champion a déjà gagné près de 3,6 millions d'euros en course. S'il remporte la 97e édition du Grand Prix d'Amérique opposant les 18 meilleurs trotteurs de la planète sur 2.700 mètres, il ajoutera à son compte en banque les 450.000 euros promis au vainqueur sur le million d'allocation.

Des concurrents redoutables

Et pour que Bold Eagle rejoigne le club très fermé des triples vainqueurs de l'Amérique, qui n'a plus été réalisé depuis le légendaire Ourasi, il devra jouer son meilleur répertoire et battre des chevaux très en vue comme Readly Express, Bird Parker, Propulsion, Belina Josselyn et Valko Jenila.


Le Suédois Björn Goop, multiple Casques d'Or, va tenter pour la 7e fois d'inscrire son nom au palmarès du Grand Prix d'Amérique, un des rares trophées qui manque à sa collection. Avec Readly Express, un "guerrier" âgé de six ans, la victoire peut revenir à la Suède, quatre ans après Maharajah."Readly Express est un guerrier. Pour gagner le Prix d'Amérique, le plus important c'est de ne pas être malheureux. Dans cette course, il faut avoir une bonne tactique mais c'est difficile car on ne sait pas ce que les autres vont faire. On verra !", explique le driver aux plus de 6.000 victoires.


Entraîneur et driver, Jean-Michel Bazire tentera de remporter son 4e Grand Prix d'Amérique en tant que pilote avec Bélina Josselyn. Dauphine de Bold Eagle l'an passé, cette jument légère possède un super coeur. Elle peut suivre le train de la course sans peiner mais aussi se montrer fautive. "Bélina va bien. Au bout de 100 mètres de course, on en saura un peu plus... " a commenté l'homme aux 19 Sulky d'Or. "Je sais que ma jument va faire une grande course. Je ne vais pas aller devant".


Philippe Allaire, compte sur Bird Parker, tombeur de Bold Eagle à deux reprises dans les EpiqE Series, pour lui offrir un premier titre en tant qu'entraîneur avec l'aide du driver Jean-Philippe Monclin qui a trouvé les bons réglages avec son élève. Il aura aussi une deuxième cartouche, Charly du Noyer. Ce jeune cheval encore un peu tendre est un bon démarreur capable de créer la surprise.


L'Américain Propulsion entraîné en Suède, tombeur de Bold Eagle dans le Prix de Bourgogne (2.100 m) le 31 décembre dernier, détient une bonne chance en dépit de l'allongement de la distance avec son pilote Orjan Kihlstrom, "l'homme de glace".

Le Prix d'Amérique sera à suivre dimanche à partir de 15h30 en direct sur LCI.

Plus d'articles

Lire et commenter