Prix d'Amérique : bienvenue dans la Ligue des champions des courses hippiques

Prix d'Amérique : bienvenue dans la Ligue des champions des courses hippiques

EDITION SPECIALE - Dimanche 29 janvier, l’hippodrome de Vincennes accueille le Prix d’Amérique Opodo, la finale des EpiqE Series au trot. C’est un grand moment hippique à ne manquer sous aucun prétexte. Le Prix d’Amérique est en effet considéré comme la plus grande course de trot du monde et elle mérite ce titre.

Vincennes, réservé aux athlètes complets

Le prestige du Prix d’Amérique vient en partie de l’hippodrome de Vincennes, sur lequel il se dispute. Il est surnommé le Temple du Trot. Situé aux portes de Paris, Vincennes est un champ de course unique au monde, constitué de deux pistes : la grande, et la petite utilisée principalement pour les nocturnes, question d’éclairage. Le Prix d’Amérique se dispute lui sur les 2.700 mètres de la grande piste. C’est un parcours exigeant, qui demande un cheval complet : maniable, endurant, mais aussi avec suffisamment de vitesse pour sprinter dans la ligne droite. Seuls les meilleurs trotteurs du monde ont le droit de se lancer à la conquête de l’Amérique.

Dans le reste du monde, les hippodromes de trot sont principalement des "anneaux", taillés pour la vitesse. Le tracé de Vincennes est lui unique. Les chevaux doivent composer avec une descente, qui peut déséquilibrer les chevaux : rester au trot à vive allure, c’est avant tout une question d’équilibre. Cela se joue sur des détails. Puis il y a le "juge de paix", la montée. Cela demande un véritable effort aux chevaux et c’est ici que la sélection se joue. Ceux qui arrivent déjà un peu fatigués sur cette difficulté perdent toutes chances. 

Celui qui remporte le Prix d’Amérique réussit déjà un exploit. Celui qui décroche cette épreuve deux, trois ou quatre fois (le record d’Ourasi) entre dans la légende. C’est une finale, la Ligue des Champions des trotteurs. Le Prix d’Amérique est certainement la course hippique la plus connue en France, mais sa renommée dépasse nos frontières. Américains, Norvégiens, Suédois, Finlandais, Italiens… tous rêvent d’avoir un cheval à amener à Vincennes pour cette épreuve.

Lire aussi

Quarante mille spectateurs et supporters

Le Prix d’Amérique est un rendez-vous unique. Les supporters font le déplacement de la France et de l’Europe entières pour assister à la course. En moyenne, quarante mille spectateurs se rendent à Vincennes le dernier dimanche de janvier. Nous sommes dans une ambiance différente de celle d’élégance festive d’un Prix de l’Arc de Triomphe au galop, où les Anglais, Irlandais et Japonais sont présents en masse. À Vincennes, c’est plutôt le royaume des supporters scandinaves, qui devraient faire le déplacement en nombre cette année avec cinq de leurs chevaux au départ. Mois de janvier oblige, le chic costume trois pièces est troqué contre une doudoune, mais l’ambiance y est toujours chaleureuse et enthousiaste. 

Par rapport à la majorité des pur-sang de plat de haut niveau, les trotteurs ont une carrière bien plus longue. Ils fédèrent beaucoup de monde autour d’eux. Les gens sont attachés à leurs champions et toujours heureux de venir les soutenir. Pour le Prix d’Amérique, Vincennes se transforme en stade, les drapeaux des différentes nations sont sortis, les bannières à l’effigie des chevaux sont affichées, les supporteurs sortent les casquettes et les écharpes aux couleurs du cheval qu’ils supportent. Côté français, nous devrions avoir une marée de rouge pour Bold Eagle face à une déferlante de bleu pour Timoko…

Qui dit les meilleurs chevaux dit les meilleurs drivers

Le driver est le nom donné au pilote qui s’installe au sulky pour mener les chevaux dans la course. Le mot pilote n’est pas usurpé car, même si le cheval n’est pas une machine, il faut savoir contrôler un animal de 500 kilos lancé à 50km/h du bout des doigts. Si le cheval est les jambes, le driver est l’esprit : sens tactique, savoir se positionner au sein du peloton, sens de la vitesse, comprendre son cheval, comment il se sent, ne pas se laisser enfermer au sein du peloton en vue du sprint, analyser la course en direct… Tout cela est nécessaire pour remporter un Prix d’Amérique.

Les meilleurs chevaux sont sublimés par les meilleurs drivers. Les stars françaises seront présentes : Franck Nivard, Jean-Michel Bazire, Pierre Levesque, Eric Raffin, Matthieu Abrivard… Mais aussi les stars internationales. Örjan Kihlström, le plus grand driver suédois, sera associé à Propulsion, l’un des quatre chevaux entraînés par son compatriote Daniel Reden, avec une première chance. Örjan Kihlström a déjà gagné le Prix d’Amérique, avec le champion Maharajah, en 2014. Il est surnommé Ice Man (l’homme de glace), pour son sang froid à toute épreuve qui fait de lui l’un des meilleurs pilotes au monde. Suédois aussi, Björn Goop est un habitué de la France et il mènera Timoko, qu’il connait par cœur. Encore la Suède, avec Johnny Takter, associé au cheval scandinave Oasis Bi. Johnny Takter est le frère de Jimmy Takter, l’un des plus grands entraîneurs et drivers des Etats-Unis, qui devrait faire le déplacement à Vincennes pour soutenir Wild Honey, une jument qu’il a entraîné et façonné au début de sa carrière. Le monde hippique se donne rendez-vous à Vincennes. 

Le Prix d’Amérique Opodo en chiffres

Pour mieux comprendre l’importance et l’engouement autour du Prix d’Amérique, voici quelques chiffres. Les chevaux vont à une vitesse moyenne de 50km/h sur les 2.700 mètres. La course est diffusée (télévision, radio et internet) dans trente-six pays. Avec un million d’euros d’allocation, le Prix d’Amérique est aussi la course de trot la plus richement dotée au monde. Six millions de tickets de paris sont enregistrés sur cette seule course chaque année, et la réunion de courses du Prix d’Amérique a déjà enregistré plus de quarante millions d’enjeux. C’est, en France, la course la plus jouée de l’année, la plus attendue au trot, et l’une des plus attendue avec le Prix de l’Arc de Triomphe. Un moment à ne pas louper.

Lire aussi

Le Prix d’Amérique Opodo se dispute dimanche à Vincennes Hippodrome de Paris. Un événement à suivre en direct sur LCI à partir de 15h15 et sur la page Facebook Au coeur de la course.

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

Inflexible face aux policiers, comment Cédric Jubillar justifie les incohérences entre sa version et celle des enquêteurs ?

EN DIRECT - Covid-19 : pas de fêtes du Nouvel An à Rio de Janeiro

Covid-19 : vacances de Noël avancées dans les écoles et rassemblements limités... la Belgique sur le qui-vive

Vaccin : au bout de combien de temps mon pass sanitaire est-il actif après la 3e dose de rappel ?

Norvège : une fête d'entreprise vire au probable foyer du variant Omicron, la moitié des convives infectés

Lire et commenter
LE SAVIEZ-VOUS ?

Logo LCI défend l'ambition d'une information gratuite, vérifiée et accessible à tous grace aux revenus de la publicité .

Pour nous aider à maintenir ce service gratuit vous pouvez "modifier votre choix" et accepter tous les cookies.