Prix de l’Arc de Triomphe 2017 : les meilleurs pur sang en route vers la consécration

DirectLCI
La finale tant attendue des EpiqE Series oppose les meilleurs galopeurs de la planète à Chantilly. Mâles et femelles, espoirs et champions endurcis se retrouvent dans une course intense, la plus prestigieuse au monde.

Le Graal, la consécration, le rêve. Le Qatar Prix de l’Arc de Triomphe (QPAT) est considéré comme la plus grande course de chevaux au monde. Les meilleurs pur sang de la planète, âgés de 3 ans et plus, s’affrontent dimanche 1er octobre, à Chantilly, sur la distance reine de 2 400 mètres, pour le sacre ultime. L’allocation s’élève à 5 millions d’euros ! Le vainqueur de la finale des EpiqE Series dans le circuit du galop empoche 2.857.000 euros. Le prestige est immense. Propriétaires, entraîneurs et jockeys se préparent toute l’année pour décrocher la dernière étoile du calendrier, la plus grande.


Si une victoire dans l'"Arc" marque souvent une fin de carrière en apothéose avant de partir au haras, certains ont tenté de poursuivre le rêve l’année suivante. Depuis sa création en 1920, seuls sept chevaux ont réussi le doublé, aucun le triplé. Parmi ces sept gloires, deux sont des femelles : Corrida (1936 et 1937) et Trêve (2013 et 2014) avec le jockey Thierry Jarnet qui nous accordé une interview (ci-dessous). Celle-ci a même tenté l’incroyable triplé, elle a pris une belle 4eplace.

Une course mondiale

Les étrangers comptent 29 victoires, contre 66 pour les Français. Le Royaume-Uni vire en tête, il a inscrit 14 de ses protégés au palmarès. L’Irlande (7 victoires), l’Italie (6) et l’Allemagne (2) suivent. Chaque année ou presque, le Japon – amoureux de l’"Arc " - tente sa chance mais n’a jamais fait mieux que deuxième.

Habituellement disputé à Longchamp, le QPAT a été délocalisé à Chantilly pendant la rénovation de l’hippodrome de Longchamp. Un paramètre qui a souri à l’entraîneur irlandais de renom Aiden O’Brien qui a réalisé un triplé. Found, 4 ans, associée au pilote Ryan Moore a été la plus forte. L’entraîneur le plus titré reste le Français André Fabre avec sept succès. Côté jockeys, ils sont sept à avoir remporté quatre fois l’épreuve reine, dont cinq tricolores : Jacques Deyasbère (1942-1951), Freddy Head (1966-1979), Yves Saint-Martin (1970-1984), Olivier Peslier (1996-2012), Thierry Jarnet (1992-2014). L’Italien Lanfranco Dettori, 46 ans, compte lui aussi quatre victoires. Son dernier en date remonte à 2015 avec Golden Horn. Il sera, cette année, à nouveau redoutable.

En vidéo

Prix de l'Arc de Triomphe 2017 : les enjeux de la course

Plus d'articles

Sur le même sujet