Prix de l'Arc de Triomphe : un favori irlandais, un samouraï et des chances françaises

DirectLCI
HIPPISME - Classée parmi les plus grandes courses de l'année, le Prix de l'Arc de Triomphe (départ à 16 heures sur LCI) va être suivi par plus d'un milliard de téléspectateurs.

Qui succédera à l'anglais Golden Horn dans le Qatar Prix de l'Arc de Triomphe ? Difficile de le dire. Cette 95e édition qui se courra pour la première fois sur l'hippodrome de Chantilly (Oise), celui de Longchamp étant fermé pour travaux, s'annonce très ouverte, en raison de l'absence de la jument française La Cressonnière, invaincue en huit sorties, victime de lombalgie.

Postponed, le favori irlandais

Puissant mâle de 5 ans, Postponed est un des meilleurs galopeurs européens. Propriété du Cheik Mohammed Obaid Al Maktoum et monté par l'Italien Andrea Atzeni et entraîné par Roger Varian, il occupera la place de favori. Ce fils de Dubawi, invaincu cette année, a remporté plusieurs grandes courses de groupe I, le plus haut niveau de compétition, dont la très convoitée Dubaï Sheema Classic le 26 mars. 

Makahiki, le guerrier japonais

Ce poulain bai de 3 ans va tenter d'offrir un premier sacre au pays du Soleil levant, ainsi qu'à son jockey français Christophe-Patrice Lemaire. Cette douzième tentative d'un concurrent nippon pourrait bien être la bonne car Makahiki a effectué des débuts victorieux sur ce parcours le 11 septembre dans le Prix Niel. Doté d'une belle épaule, d'un large poitrail et d'une croupe puissante, Makahiki défendra les couleurs de la casaque noire, jaune et bleue toque noir de Makoto Kaneko. Pour mettre toutes les chances de son côté, l'entourage de celui que les experts appellent le samouraï l'a fait venir le 20 août à Chantilly chez l'entraîneur japonais Satoshi Kobayashi, installé en France depuis 2002, pour parfaire sa condition physique.

En vidéo

JT 20H - Prix de l’arc de triomphe : le cheval Makahiki, le crack du Japon

Silverwave, la chance française

Le local de l'étape peut, lui, offrir un premier Arc à son entraîneur Pascal Bary, au palmarès riche d'une quarantaine de groupe I. Il sera associé au jockey franco-belge Christophe Soumillon, vainqueur de l'Arc avec Dalakhani (2003) et Zarkava (2008) pour l'Aga Khan. Vainqueur du Grand Prix de Saint-Cloud et récemment du Prix Foy, une course préparatoire à l'Arc, ce mâle bai de 4 ans, grand, fort et maniable, peut remporter le Graal pour la casaque rose à étoiles blanches de son propriétaire Jean-Michel Hegesippe. Il a de plus hérité d'un bon numéro de corde, le 4.

Savoir Vivre, la surprise allemande

L'espoir Savoir Vivre, venu d'Allemagne et entraîné par le Français Jean-Pierre Carvalho, a nettement dominé son sujet dans le Grand Prix de Deauville, le 28 août. Ses limites sont inconnues. La dernière victoire allemande dans l'Arc remonte à 2011 avec la jument Danedream. 

Lire aussi

Plus d'articles

Lire et commenter