Assurance-emprunteur : elles peuvent vous faire (beaucoup) économiser, mais vous n'en profitez pas assez

Assurance-emprunteur : elles peuvent vous faire (beaucoup) économiser, mais vous n'en profitez pas assez

Immobilier
DirectLCI
IMMOBILIER - Si vous avez un crédit en cours, vérifiez le coût de votre assurance de prêt. Vous pouvez économiser des milliers d'euros en partant chez la concurrence. Paradoxalement, depuis que la loi vous autorise à en changer chaque année, les demandes sont en recul, souligne le courtier Meilleurtaux.com.

Dix mois après l'assouplissement de la règle, peu de personnes en profitent. Depuis janvier, l'assurance de prêt immobilier peut être renégociée à chaque date anniversaire et non plus obligatoirement dans les douze mois qui suivent sa souscription. Cette mesure aurait pu tenter bon nombre des 15 millions de ménages ayant un emprunt immobilier en cours. 


Résilier cette assurance obligatoire (souscrite auprès de votre banque ou d'un assureur en même temps que le crédit) pour en prendre une autre équivalente dans une enseigne concurrente peut en effet faire économiser des milliers d'euros, comme le rappelle ce mardi 9 octobre le courtier Meilleurtaux.com, lors de la présentation de son Observatoire du crédit immobilier. 

Exemples (donnés par le courtier)

4.320 euros économisés pour un célibataire de 30 ans non fumeur ayant emprunté 120.000 euros sur 20 ans. Le coût de l'assurance passe de 6480 euros à 2160 euros.

8.400 euros économisés pour un couple assurant 50% sur chaque tête, âgé de 38 ans, dont l'un est fumeur et l'autre non et empruntant 200.000 euros sur 20 ans. Le coût total de l'assurance passe de 14.400 euros à 6.000 euros. 

12.600 euros économisés pour un couple assurant 100% sur une tête et 50% sur l'autre, âgé de 38 ans dont l'un est fumeur et l'autre non et empruntant 200.000 euros sur 20 ans. Le coût total de l'assurance passe de 21.600 euros à 9.000 euros.

3.000 euros économisés pour un couple assurant 50% sur chaque tête, âgé de 50 ans, non fumeurs et empruntant 200.000 euros sur 15 ans. Le coût total de l'assurance passe de 15.000 euros à 12.000 euros.  

En vidéo

Faut-il profiter de la baisse du taux d'intérêt de l'immobilier pour emprunter ?

De manière paradoxale, les démarches pour renégocier une assurance-emprunteur sont peu nombreuses, observe Maël Bernier, la porte-parole du courtier : "Elles ne représentent que 20% des demandes d'assurance faites auprès de Meilleurtaux.com et sont même en recul par rapport au premier trimestre". En cause, selon elle, le fait non seulement que cette mesure soit restée assez méconnue des emprunteurs mais aussi que, une fois passé l'effet d'annonce de janvier, la couverture médiatique a été faible. 


Sans oublier que les banques, qui avaient lourdement contesté cette mesure, avant qu'elle soit confirmée par le Conseil d'Etat, n'ont pas réellement intérêt à faire passer le mots à leurs clients. 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter