Confinement : comment faire si vous êtes coincé entre deux projets immobiliers avec un prêt relais

Confinement : comment faire si vous êtes coincé entre deux projets immobiliers avec un prêt relais
Immobilier

OBSTACLES - Entre la fermeture au public des offices notariaux et l'accumulation des dossiers urgents dans les banques, votre projet immobilier de vendeur-acquéreur va-t-il tomber à l'eau en cette période de confinement ? Gardez espoir, la solution peut passer par le rallongement des délais et la signature à distance.

Vos cartons étaient faits quand l'heure du confinement a sonné. Vous étiez tout près de la date de signature de l'acte authentique de vente de votre futur domicile quand la France s'est quasiment figée mardi 17 mars à midi. Pour ne rien faciliter, vous étiez également en train de vendre votre logement actuel, celui dans lequel vous #restezchezvous tant que rien ne bouge.

Lorsque le projet est avancé et qu'une promesse de vente a déjà été signée, il existe des moyens pour sécuriser l'opération. "L'ensemble de la profession (agences immobilières, établissements bancaires, offices notariaux) se mobilise pour ne pas rompre la chaîne", assure en tout cas à LCI Thomas Venturini, co-fondateur de l'agence immobilière en ligne Liberkeys

Lire aussi

Si un prêt relais (ce crédit de transition qui permet d'acquérir un nouveau bien avant de finaliser la vente d'un autre) a été souscrit, "il est souvent possible de demander à sa banque une suspension de remboursement des mensualités, mais cela allonge la durée du prêt et génère des frais. La modulation de leurs montants, dont l'impact est moindre, est également envisageable", détaille-t-il. 

Les banques dont certaines ne prévoyaient pas ces options sont de toute façon "en train d'assouplir leurs conditions pour accompagner au mieux leurs clients dans cette situation particulière", prévient de son côté Sandrine Allonier, porte-parole du courtier Vousfinancer. A noter toutefois que, compte tenu du manque de personnel présent dans les établissements bancaires, les délais de traitement des dossiers de prêts sont rallongés, même si les transactions en cours ont la priorité. Ce qui concerne donc également votre acquéreur potentiel. 

Prolonger à l'amiable la durée des clauses suspensives du compromis de vente

"Il est alors conseillé de prolonger à l'amiable la durée de validité des clauses suspensives (obtention d'un crédit ou vente de l'ancien logement de l'acheteur notamment) du compromis de vente pour les repousser au-delà des trois ou quatre mois habituels", explique Thomas Venturini. Si toutefois l'acheteur ne s'est pas rétracté pendant la durée légale de 10 jours. 

Ultime étape pour les projets les plus avancés : la signature de l'acte authentique de vente qui s'effectue en temps normal chez le notaire en présence de l'acheteur et du vendeur. Les études étant actuellement fermées au public (ce qui n'empêche pas les notaires de télétravailler), il faut donc finaliser la transaction à distance. "Celles qui le peuvent maintiennent les rendez-vous sous forme de visio-conférence organisée depuis l'étude et permettent la signature par procuration", explique le co-fondateur de Liberkeys.

Toute l'info sur

Coronavirus : la pandémie qui bouleverse la planète

Les dernières informationsLes pays les plus touchés par le Covid-19

En vidéo

Confinement : une prolongation "indispensable" selon le Conseil scientifique

Mais lorsque l'office ne le propose pas, la signature de l'acte définitif est alors décalée. Ce qui laisse présager une sur-activité du secteur pour l'après-confinement, "cette période qu'il faut préparer dès maintenant", affirme-t-il. Tout en soulignant que son agence en ligne, proposant notamment des visites virtuelles, connait justement ces dernières semaines "un très fort afflux de demandes notamment du côté des vendeurs". 

Sur le même sujet

Les articles les plus lus

EN DIRECT - Covid-19 : le patronat accède à certaines demandes des syndicats sur le télétravail

Voici les trois étapes de l'assouplissement du confinement jusqu'à janvier

Vers la fin de l’attestation de déplacement pour Noël ?

"L’eau ça mouille… " : quand Monoprix ridiculise les restrictions dans les rayons

Infox : non, la réforme des retraites n'a pas été adoptée !

Lire et commenter

Alertes

Recevez les alertes infos pour les sujets qui vous intéressent