Immobilier : 2016, une année exceptionnelle en cinq chiffres

Immobilier : 2016, une année exceptionnelle en cinq chiffres

Immobilier
DirectLCI
LOGEMENT - Porté par des conditions d’emprunt hors-norme, le secteur de l’immobilier a connu une année 2016 exceptionnelle. Retour sur le rebond du marché en cinq chiffres.

84,4

C’est en m² la surface moyenne acquise dans l’ancien l’an dernier, selon les données du réseau Century 21. Une surface  "jusque-là jamais égalée", indique le réseau qui compte 850 agences. Les conditions exceptionnelles rencontrées en 2016 ont engagé les acquéreurs à maximiser leur achat, notamment à travers la surface, plutôt que réduire la durée de leur crédit. Celui-ci en effet s’est établi en moyenne à 19,88 ans et a couvert 80,4% du prix du bien en moyenne. 


1,7

En 2016, les prix dans l’ancien ont progressé de 1,7%, contre -0,6% en 2015, selon Century 21. Une reprise très nette des prix après quatre ans de baisse que confirment les estimations des autres réseaux d’agences, dans des proportions différentes toutefois :  1% selon Orpi, + 1,9% selon Laforêt. D’après Century 21, le prix moyen du m² en France se situait fin 2016 à 2522 euros, soit toujours près de 100 euros de moins qu’en 2012. 

L'optimisme prime pour 2017

850.000

Signe de l’année exceptionnelle vécue par le secteur l’an dernier, le nombre de transactions a atteint un niveau quasi record, selon les estimations des agences que doivent encore confirmer les notaires dans les prochaines semaines. Selon elles, entre 840.000 et 850.000 transactions ont ainsi été conclues l’an dernier, contre un peu plus de 800.000 un an plus tôt et "seulement" 695.000 en 2012. 


16

Au palmarès des villes où l’achat d’un bien immobilier s’est avéré le plus avantageux en 2016, Le Havre ressort en tête avec un gain de surface de 16 m² pour un même montant, entre décembre 2016 et décembre 2015, selon le site Meilleurtaux.com. Le pouvoir d’achat immobilier a nettement augmenté également à Toulon (14 m² supplémentaire) et Saint-Etienne (13 m²). Grenoble, Marseille et Montpellier ne sont pas en reste avec des gains respectifs de  11,9 et 7m².

74

Et 2017 alors ? Bien que le marché pourrait connaître une légère contraction, estiment les experts, les professionnels de l’immobilier se montrent confiants sur les performances de l’année qui s’ouvre. 74% des professionnels sont ainsi optimistes pour 2017, selon la 7e édition du baromètre Crédit Foncier / CSA. Une proportion supérieure à celle enregistrée début 2015 (35%), ou encore début 2016 (67%). 

En vidéo

L'euphorie immobilière : les taux bas encouragent à acheter

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter