Immobilier : la baisse des taux continue, quelles mensualités sur 15, 20 ou 25 ans ?

Immobilier
ENDETTEMENT - Bonne nouvelle pour le pouvoir d'achat des emprunteurs. Les taux -toujours plus bas, selon le baromètre de juin de La centrale de financement- sont un atout pour ceux qui souhaitent allonger la durée de leur crédit afin de faire baisser le montant de la somme à rembourser chaque mois. Voici quelques exemples de mensualités sur différentes durées.

Toujours plus avantageux ! Les taux d'intérêt des crédits immobiliers ont continué de baisser au mois de mai. Par exemple, selon le dernier baromètre de La centrale de financement, ils se situent pour un emprunt de 200.000 euros en moyenne à 1,10% sur 15 ans, 1,30% sur 20 ans et 1,54% sur 25 ans. Un mois plus tôt, c'était respectivement 1,15%, 1,35% et 1,61%.


Dans ce contexte de prêts quasiment gratuits (du fait que les taux soient proches de l'inflation), la durée d'emprunt a tendance à augmenter pour atteindre en moyenne 20 ans et 10 mois tous dossiers confondus. Ceux qui achètent leur premier logement poussent même cette durée à 22 ans et 2 mois en moyenne.

L'emprunt sur 25 ans sera bientôt la norme pour les primo-accédantsSylvain Lefevre, président de La centrale de financement, dans son baromètre de juin 2019

Les conditions sont actuellement si favorables que, Sylvain Lefevre, le président de ce réseau de courtiers, s'attend à ce que "les durées sur 25 ans deviennent prochainement la norme car elles offrent de nouvelles perspectives aux acheteurs pouvant ainsi emprunter plus sans impacter leur capacité d’endettement". 


Pour se faire une idée précise de l'effort financier que cela demande aux intéressés, LCI a calculé* trois exemples de montants moyens de mensualités, hors assurance, pour 200.000 euros empruntés, qui correspond grosso modo à la moyenne empruntée :


• Sur 15 ans : 1205.81 euros à rembourser par mois, le coût total du crédit hors assurance est de 17.045 euros (soit sur toute la durée, 796 euros de moins qu'avec les taux moyens pratiqués ne serait-ce qu'un mois plus tôt)


• Sur 20 ans : 946,80 euros de mensualités, coût total du crédit de 27.233 euros (soit 1.092 euros de moins que dans les conditions octroyées un mois auparavant)


• Sur 25 ans : 803,60 euros de mensualités, coût total du crédit de 41.080 euros (soit 1.995 euros de moins qu'un mois plus tôt) 

L'intérêt d'allonger la durée même sans y être contraintMaël Bernier, directrice de la communication de Meilleurtaux.com, le 3 juin

Il apparaît ainsi clairement que "les taux bas offrent des possibilités d'emprunter sur des durées plus longues pour des mensualités moins conséquentes, souligne le président de La centrale du financement. Même constat au sein de Meilleurtaux.com : "Aujourd'hui, plus de 40% des emprunteurs optent pour un emprunt sur une durée de 25 ans et pas seulement parce qu'ils y sont contraints, aussi et presque surtout parce qu'avec le faible coût de l'argent, emprunter sur cette durée leur permet de baisser la mensualité du crédit",  explique ce lundi 3 juin également Maël Bernier, la directrice de la communication de cet autre réseau de courtiers.



*Pour ces calculs, nous avons utilisé deux outils accessibles sur le site de la Centrale de financement (le simulateur de prêt immobilier et celui de tableau d'amortissement). 

Sur le même sujet

Plus d'articles

Lire et commenter